Inefficacité

Facebook Twitter

La NSA, la DGSE et la DCRI ne disent pas merci à l’Hadopi - BUG BROTHER - Blog LeMonde.fr. Aujourd'hui, pour traquer les candidats à l'action suicide, nos agents passent plus de temps derrière un écran d'ordinateur qu'à la sortie des mosquées.Un expert de la DCRI, service de contre-espionnage français.

La NSA, la DGSE et la DCRI ne disent pas merci à l’Hadopi - BUG BROTHER - Blog LeMonde.fr

Or, et dans le même temps, le recours croissant des internautes à des outils et technologies de cryptographie et de protection de la vie privée, afin de se protéger de l'Hadopi, ou de la censure du Net comme c'était le cas en Tunisie notamment, embête très sérieusement les services de renseignement américains, mais également français. L'ouverture du procès de cinq militants liés à une filière jihadiste franco-belge est l'occasion, pour Le Figaro d'expliquer, dans un article intitulé Internet, fil conducteur des dossiers islamistes, qu'"à l'heure des réseaux sociaux, la traque des terroristes se fait désormais plus sur Internet que sur le terrain" :

Contourner HADOPI pour les nuls (partie 17) : faites accuser vot. Ce 17e volet de l’art de contourner HADOPI pour les nuls va vous présenter un service en ligne, complètement immoral, qui vous permettra de faire accuser à votre place n’importe quel internaute qui ne sait pas sécuriser correctement une connexion wifi, soit plus de 80% des internautes français.

Contourner HADOPI pour les nuls (partie 17) : faites accuser vot

Le délit de négligence caractérisée est loin le plus bête, le plus méchant, le plus injuste et le plus stupide délit inventé par le législateur. Conséquence directe d’une loi bête et méchante, des services tout aussi bêtes et méchants se mettent en place pour générer du business sur la peur du gendarme. Hadopi 2 : une décision grave pour la Justice, pas pour les pira. Disons-le tout de go, la décision du Conseil constitutionnel qui valide l'essentiel de la loi Hadopi 2 n'est pas aussi scandaleuse que l'on peut le lire ci et là.

Comme nous l'indiquions dans une première analyse, le Conseil constitutionnel s'est surtout contenté de botter en touche à deux niveaux. Il renvoie au juge la responsabilité de vérifier la matérialité de l'infraction imputée à l'abonné à Internet, et il renvoie au Conseil d'Etat la responsabilité de décider si le délit de "négligence caractérisée" de l'abonné, qui sera défini par décret, est suffisamment précis pour être accepté. Hadopi – Faut il vraiment arrêter de télécharger ? Je n'ai pas eu le temps d'évoquer ça cette semaine car j'étais très pris, et je pense que vous êtes au courant...

Hadopi – Faut il vraiment arrêter de télécharger ?

La nouvelle cuvée Hadopi 2 est passée... Ce n'est pas une surprise, même quand tout un peuple est contre une loi, n'importe quel petit Roy peut la faire passer comme il le souhaite. Donc concrêtement, si vous vous faites chopper : Vous allez recevoir un mail qui vous dira "C'est pas bien, ça empêche Pascal N. de nourrir ses enfants correctement"Puis si vous continuez et que vous vous refaites chopper dans les 6 mois, vous recevrez une lettre recommandée qui vous dira sensiblement la même chose, sauf que là, un juge interviendra.Et si le juge n'y trouve rien à redire et si les preuves sont suffisantes, il pourra vous suspendre votre connexion internet 1 an maximum.