background preloader

Digital Revolution

Facebook Twitter

La croisade des réacs sur le net : LesInrocks.com. FreeWifi pour tous! Il y a des jours, comme ça, où Internet me prend vraiment la gueule.

FreeWifi pour tous!

Mais cela doit être de ma faute : quelle idée que d’aller habiter au cul des vaches, là où même La Poste et les pigeons voyageurs rechignent à passer! Internet pour les bouseux, c’est juste usant à la longue : une connexion molle du genou, avec des décrochages intempestifs quand tu es au téléphone avec un client et un débit de poussin qui n’est pas sans te rappeler les heures glorieuses du réseau, quand on s’y connectait en RTC, c’est-à-dire via un modem gros comme une imprimante d’aujourd’hui, directement collé à la prise téléphonique. C’était l’Internet parfait pour cultiver l’art ultime de la patience, quand on pouvait cliquer sur un lien et aller pisser tranquille en attendant que la page s’affiche enfin. REZO7.tv: Le Web 4 par Joël de Rosnay. La révolution numérique considérée comme une quatrième révolutio.

La révolution numérique considérée comme une quatrième révolution.

La révolution numérique considérée comme une quatrième révolutio

Do It Yourself, mais avec les autres. Par Jean-Marc Manach le 25/06/09 | 1 commentaire | 6,142 lectures | Impression.

Conflit transitionnel

L'Internationale du web n'est pas pour demain. Dans un article récent assez peu commenté sur le web francophone, Kevin Kelly proclame que les modes de relation et de production des internautes s'apparentent à une nouvelle forme de socialisme.

L'Internationale du web n'est pas pour demain

Ce qu'il nomme «digital socialism». Une sorte d'associationnisme des origines, qui a plus à voir avec le phalanstère de Fourier qu'avec le socialisme moderne adossé à l'Etat tel que nous l'entendons aujourd'hui. Qui est Kevin Kelly? Photographe, journaliste, écrivain un brin illuminé, il est, sinon LE gourou web par excellence, du moins l'un des zélateurs les plus affirmés d'Internet et de la cyberculture.

Un technophile, qui a pour tribune la bible de la technophilie, le magazine américain Wired, dont il est d'ailleurs l'ancien rédacteur en chef. Et l'auteur d'isoler quatre niveaux d'implication des internautes: le partage, la coopération, la collaboration et enfin le collectivisme. Pourquoi Owni ? Déclaration de guerre contre Internet. Depuis 2005 et le référendum européen au résultat confisqué, il était prévisible que les voix sur le Net allaient prendre de plus en plus de force, non pas à cause d’une personne en particulier, qui serait idolâtrée, mais par l’alliance de millions d’anonymes… par cette intelligence collective souvent moquée par les apparatchiks.

Déclaration de guerre contre Internet

Nous en avons la preuve aujourd’hui. Quand les médias traditionnels cherchent à enterrer les affaires (Brice Hortefeux, Frédéric Mitterrand, Jean Sarkozy… et ce n’est qu’un début), elles reviennent sans cesse au devant de la scène, reprises jusqu’à plus soif, parfois avec mauvaise fois, dans le but de crier ce que tous doivent savoir et qu’une classe bienpensante voudrait étouffer. À ce moment, les médias encore pour un temps de masse n’ont plus d’autres choix que de suivre le mouvement populaire. Rien de neuf à vrai dire. Je croyais que la classe politique et que tous les héritiers du one to many avaient compris que le monde avait changé. Ne pas pactiser avec l’ennemi. Eben Moglen : “Je ne les qualifierai pas de voleurs, sauf s’ils. 37 000 personnes ont été poursuivies aux Etats-Unis pour partage de fichiers musicaux par les groupes d’intérêts représentant les majors musicales. 77 millions de dollars ont ainsi été gagnés par ces industriels, mais ils n’ont pas versé un centime aux musiciens.

Eben Moglen : “Je ne les qualifierai pas de voleurs, sauf s’ils

Et comme nous l’avions prévu, ces actions coercitives n’ont en rien empêché la reprise en main de la distribution culturelle par les jeunes du monde entier. “Porter plainte contre vos clients, ce n’est pas un business model”, avait déclaré Michael Dell. Ca témoigne aussi du mépris avec lequel l’industrie du disque traite ses clients. Les internautes, ce “douloureux probleme” - BUG BROTHER - Blog. "Si vous ne voulez pas avoir de problème de vie privée, n'allez pas sur le Net !

Les internautes, ce “douloureux probleme” - BUG BROTHER - Blog

"Pascal Rogard, directeur général de la SACD et défenseur émérite de l'Hadopi, lors du colloque Droits et libertés dans la société numérique, organisé par Nathalie Kosciusko-Morizet (voir aussi le compte-rendu de Jean-Michel Planche). La proposition de Mr Rogard a le mérite de la franchise. Internet et la fin des intellectuels en perruque « [ Blok Not ] #Hadopi2, #Loppsi2 : Viol au dessus d’un nid de coucou : Les anciens-modernes. Hadopi a pour effet secondaire de révéler un clivage naissant mais net entre anciens et modernes (les nouveaux-anciens et les nouveaux-modernes, si j’ose dire).

Les anciens-modernes

Les télés d’info en continu constituent un bon terrain d’observation des tendances générales. On est obligé de regarder les télés pour avoir l’avis des nouveaux-anciens qui ne semblent pas connaître l’existence du web. D’autant [...] La politique 2.0 à la française, révolution ou gadget ? : La Gee.