background preloader

Deezer

Facebook Twitter

Deezer aussi pourrait perdre Warner qui ne fait plus confiance à. Ca ressemble au début de la fin pour le mirage de la musique disponible à la fois gratuitement et légalement sur Internet.

Deezer aussi pourrait perdre Warner qui ne fait plus confiance à

Sauf à imposer une licence globale ou à abandonner tout espoir de rentabilité, un tel dessein ressemble plus à une chimère destinée à rassurer temporairement les maisons de disques qu'à un modèle économique viable. Dès l'accord en 2006 avec SpiralFrog aux Etats-Unis, le premier du genre, il nous semblait clair que la publicité ne parviendrait jamais à financer à la fois les maisons de disques et les éditeurs des plateformes. Les majors elles-mêmes n'y ont tellement pas cru qu'elles ont exigées de soit-disant minimums garantis dont les montants sont en fait tellement élevés qu'il s'agit plutôt pour elles de presser le citron tant que des investisseurs fantasment et remettent le couvert tour de table après tour de table. Jusqu'au jour où le citron ne rend plus de jus. MyMajorCompany juge Deezer pire que la licence globale - Numeram. Le méchant de la semaine: Deezer? Pas une semaine sans que l’on entende parler de Deezer. « Deezer c’est génial, je peux écouter ce que je veux et pour la découverte trop cool ». « Deezer attends mais c’est des gros voleurs ils te filent 0,007 millièmes de millions de centimes ou le contraire et en plus c’est des centimes de zloti ça vaut que dalle ».

Le méchant de la semaine: Deezer?

Alors voleur ou sauveur ? Deezer il donne combien et à qui ? Dans les ayants droits (cad les type qui doivent toucher pleins de thunes quand on écoute un morceau à la radio ou sur deezer) il y a l’artiste et sa maison de disque et l’auteur et son éditeur. A ça on rajoute grosso merdo les musiciens accompagnateurs et on a à peu près tout. Ok. Et les auteurs et éditeurs alors ? Itunes ? Et les radios alors ? Montant des Droits d’auteur par écoute (en centime) Là vous me dites « tu peux pas comparer une écoute volontaire en streaming et un passage radio qu’on va dire passif ».

V Mais le vrai chiffre qui fâche ne serait-ce pas plutôt celui de 250 000. Deezer lève 6,5 millions d'euros et séduit au moins le mili. Deezer n'a toujours pas convaincu le milieu artistique de la viabilité de son modèle économique.

Deezer lève 6,5 millions d'euros et séduit au moins le mili

En dehors des majors de l'industrie du disque qui sont parvenus à négocier des paiements d'avance sur recette considérables, nombre d'acteurs de l'industrie musicale ne cachent plus aujourd'hui leur détestation d'un modèle de diffusion gratuite qui ne rémunère pas les créateurs, ou trop peu. "Le problème est que les maisons de disques signent avec Deezer, qui ne rémunère presque pas les artistes", a par exemple fustigé récemment Michael Goldman, patron du label communautaire MyMajorCompany.

La Sacem elle-même critique régulièrement la pauvreté des droits générés par le site d'écoute de musique en streaming, pour le moment essentiellement financé par la publicité. Mais dans un flot de critiques, le site reste solidement accroché à ses convictions. Prochaine étape : une version payante à la Spotify ? Deezer lance son offre Deezer Premium à 9,99 euros par mois - Nu. Deezer, qui s'est d'abord fait connaître en proposant l'écoute gratuite en streaming et en illimité de musique sur Internet tente de sortir d'un modèle de financement fragile (et très critiqué) uniquement basé sur la publicité.

Deezer lance son offre Deezer Premium à 9,99 euros par mois - Nu

Clairement inspiré par son concurrent Spotify, le site a lancé son offre Deezer Premium, qui pour 9,99 euros par mois permet d'avoir accès sans publicité à l'ensemble du catalogue "en haute-qualité" (jusqu'à 320 Kbps), sur PC et sur mobile, et de pouvoir télécharger la musique avec le nouveau logiciel Deezer Desktop.

Ce dernier permet de "gérer toute sa musique (...), Mp3 perso, playlists Deezer, albums favoris et derniers titres écoutés sont téléchargés et restent accessibles même sans connexion internet". Les morceaux téléchargés seront bien sûr verrouillés par un DRM qui rendra leur écoute impossible si l'internaute arrête de payer tous les mois. Deezer est le plus gros affilié d'iTunes en France... ce qu. La gratuité fait vendre.

Deezer est le plus gros affilié d'iTunes en France... ce qu

Qui l'eut cru ? La plateforme de musique en ligne Deezer, qui propose l'écoute gratuite et illimitée de musique contre l'affichage de quelques publicités, annonce qu'il est devenu le premier affilié d'iTunes en France. C'est-à-dire le premier apporteur d'affaires de la plateforme de vente de musique d'Apple. "Depuis le lancement de sa nouvelle version en juillet dernier, Deezer est devenu le premier affilié d'iTunes en France, et le septième au niveau européen", se félicite le site français dans un communiqué. "Grâce aux différents liens intégrés sur le site internet et à travers son application iPhone, déjà téléchargée 900.000 fois, les Deezernautes peuvent acheter des titres sur iTunes en un clic", rappelle-t-il.

Deezer, le plus média des plateformes de streaming - Industrie M.

Deezer + Orange = ?