Culture & numerique

Facebook Twitter
Dans mon précédent article, je m’interrogeais : faut-il prendre au sérieux le cri de guerre lancé par Nicholas Carr dans The Atlantic (juillet/août 2008) : « Google rend-il stupide ? » En effet, si les intellectuels et les diplômés sont les premiers utilisateurs du Web, l’univers du papier leur demeure très familier. Mais qu’en est-il des autres catégories sociales ? Les 15-25 ans – et pas que les diplômés ! Google rend-il stupide ? – acte 2 Google rend-il stupide ? – acte 2
Google accusé de réduire le savoir disponible - Numerama Google accusé de réduire le savoir disponible - Numerama Libération publie cette semaine une tribune à contre-courant de Thierry Klein, président de la société Speechi, qui déglingue Google. Il réfute l'idée selon laquelle "Internet représenterait une chance pour le savoir humain", et accuse le moteur de recherche d'être "l'acteur majeur" d'un "rétrécissement" du savoir. Selon lui, la quantité moyenne de savoir à laquelle un internaute accède réellement (ce qu'il dénomme "le savoir disponible") "diminue structurellement de jour en jour", et n'a même "jamais été très élevée sur le Web". De quoi fouetter l'égo de plus d'un internaute qui se respecte. Thierry Klein explique en effet que parce qu'il fonctionne sur un modèle publicitaire, qui met en avant la publicité avant le savoir, "Google s'adresse avant tout au consommateur qui est en vous, pas à l'homme ou à la femme de savoir".
Vous vous étonnez de perdre sans cesse plus de lecteurs. Vous êtes vraiment surpris ? Mais relisez-vos articles. Pour vous sauver de la banqueroute, vous êtes prêts à diffuser n’importe qu’elle idée qui vous conforte dans l’ancien monde. Plutôt que de vous adapter au nouveau paradigme, vous tentez d’en détourner vos lecteurs pris en otages. Est-ce la bonne stratégie ? Scoop : Libération en faillite Scoop : Libération en faillite
Démocratisation de la culture : suite et fin ? 12 janvier 2010 - Depuis sa création, une des principales missions du ministère français de la culture est de promouvoir un meilleur accès à la culture. Selon Olivier Donnat, sociologue et auteur du rapport sur les pratiques culturelles des Français, cet objectif de démocratisation a été peu à peu oublié sans que celui-ci soit atteint. Article extrait de Culture et société : un lien à reconstruire, sous la direction de Jean-Pierre Saez, Editions de l’Attribut, 2008. Le ministère français des affaires culturelles, quand il fut créé en 1959, s’est vu confier comme principale mission de « rendre accessible au plus grand nombre les œuvres capitales de l’humanité et d’abord de la France », ce qui plaçait d’emblée la question du public au cœur de la politique culturelle.

Démocratisation de la culture : suite et fin ?

Internet bouscule les choix culturels des Français Internet bouscule les choix culturels des Français LE MONDE | • Mis à jour le | Par Michel Guerrin et Nathaniel Herzberg Les milieux culturels risquent de prendre comme un choc les 280 pages d'une enquête menée par Olivier Donnat, sous le titre Les Pratiques culturelles des Français à l'ère numérique, dévoilée par le ministère de la culture, mercredi 14 octobre. Dans quelle mesure les Français vont-ils au théâtre ou au musée ? Lisent-ils toujours des livres et lesquels ?
Refonder l'alliance entre Culture et Numérique Refonder l'alliance entre Culture et Numérique La Culture et le Numérique ne se sont pas rencontrées. Je ne parle certes pas des leaders mondiaux des industries de la création, que nous avons la chance d'avoir en France. Nos industries de cinéma, d'animation, du jeu vidéo, de la création publicitaire défendent une authentique création culturelle avec une réelle envergure mondiale, c'est acquis. Je n'oublie pas non plus que nous nous sommes frottés les uns aux autres à travers à travers quelques passes d'armes, Hadopi par exemple. Ni que l'on trouve, dans nos deux mondes, des crapauds fous qui s'en vont frayer par des chemins improbables : artistes numériques, ingénieurs esthètes. Mais, dans leur réalité sociologique, Numérique et Culture demeurent deux mondes bien distincts, ayant leurs élites, leurs codes, leurs références, se fréquentant globalement assez peu, ne partageant pas vraiment les mêmes rêves ni les mêmes valeurs.
subcultures / contre-cultures

Culture libre

Last night the Parisian Twitter community met up at LaCantine, a coworking space. If you attended, you can find those folks Twitter handles on the initial blog post and follow your neighbors. Fredric took pictures, and blogged his thoughts from the event in French (and now English) about the conversation, I used Google translate and get the gist of his post. Cultural Norms and Social Technology Adoption: A Discussion in P Cultural Norms and Social Technology Adoption: A Discussion in P
Cultures et Légendes du Web

Parmi les questions soulevées par l'annonce du projet WebM, se posait celle de l'avenir de l'Ogg Theora. Jusqu'à présent, il s'agissait du format vidéo libre de droits soutenu par la fondation Mozilla, qui avait même investi 100.000 dollars pour l'aider à concurrencer le H.264. La Fondation Xiph.org y travaillait depuis plus de 5 ans, sans véritable succès. Serait-elle laissée telle un chien abandonné sur le bord de la route, à peine remerciée pour ses loyaux services ? Pas du tout. L'éditeur d'Ogg Theora participera au projet WebM contre le H.26 L'éditeur d'Ogg Theora participera au projet WebM contre le H.26