CNIL

Facebook Twitter

Docteur Alex et Mister Türk » Article » OWNI, Digital Journalism. Président de la CNIL, Alex Türk avait critiqué l'Hadopi, puis la LOPPSI.

Docteur Alex et Mister Türk » Article » OWNI, Digital Journalism

Sénateur du Nord, Alex Türk a voté pour l'Hadopi, et la LOPPSI. Président de la CNIL, Alex Türk avait critiqué l’Hadopi. Sénateur (non inscrit, mais ex-RPR) du Nord, Alex Türk avait ensuite voté pour l’Hadopi. Puis vint la LOPPSI. Que croyez-vous qu’il fit ? D’après le PS, la LOPPSI serait le 17e projet de loi sécuritaire depuis 2002. Or, et comme le soulignait très justement le Groupement des industries de l’interconnexion des composants et des sous-ensembles électroniques (Gixel) dans un Livre bleu : La sécurité est très souvent vécue dans nos sociétés démocratiques comme une atteinte aux libertés individuelles, il faut donc faire accepter par la population les technologies utilisées et parmi celles-ci la biométrie, la vidéosurveillance et les contrôles. . “Une caméra, ça n’a aucune sensibilité!” Il me semble que l’on assiste à une privatisation rampante du domaine public. Pourquoi mentir aux citoyens ? Le président de la CNIL sauve sa tête - BUG BROTHER - Blog LeMonde.fr.

Alex Türk, sénateur du Nord et président de la CNIL, vient de sauver sa tête.

Le président de la CNIL sauve sa tête - BUG BROTHER - Blog LeMonde.fr

Membre de la Commission nationale de l'informatique et des libertés depuis 18 ans (alors que la loi limite, depuis 2004, à 10 ans le mandat de ses commissaires), sa présidence devait initialement être renouvelée à la fin 2011. Elle ne devrait finalement l'être qu'en septembre 2012. Répondant à une salve d'amendements, déposés par le gouvernement, qui visaient notamment à interdire à un élu du peuple de présider la CNIL, Alex Türk a répondu en faisant passer par son lieutenant une batterie de sous-amendements qui lui permettront d'attendre les législatives de 2012 pour préparer sa succession. A l'occasion du projet de loi sur le Défenseur des droits, le gouvernement avait tenté de faire passer un amendement visant à interdire à une personnalité politique titulaire d'un mandat électif national de pouvoir présider la CNIL (voir Défenseur des droits: le gouvernement veut décapiter la CNIL).

Le fait que M. Le président de la CNIL a voté “pour” la Loppsi - BUG BROTHER - Blog LeMonde.fr. Le Sénat vient d'adopter le projet de Loi d'Orientation et de Programmation pour la Performance de la Sécurité intérieure (LOPPSI 2).

Le président de la CNIL a voté “pour” la Loppsi - BUG BROTHER - Blog LeMonde.fr

L'AFP, peu suspecte de partialité et réputée pour son traitement factuels de l'actualité, la qualifie elle-même de "vaste fourre-tout législatif déclinant les orientations sécuritaires du gouvernement, (qui) traite aussi bien de la cybercriminalité, de la vidéosurveillance, des peines plancher, des fichiers, de la police municipale et des permis à points que des expulsions locatives. " Cette LOPPSI est la 42ème loi sécuritaire votée par le Parlement depuis que, en 2002, Nicolas Sarkozy est arrivé place Beauvau, avant d'accéder à l'Elysée. Et encore, si l'on compte les accords de coopération passés avec des pays étrangers, on friserait les 70 lois (voir la visualisation interactive que j'ai coordonnée pour OWNI.fr) : "Vous grignotez notre démocratie" Pour Virginie Klès, du groupe socialiste : "de nombreuses dispositions sont dangereuses":

82% des organismes ne respectent pas la loi informatique et libertés - BUG BROTHER - Blog LeMonde.fr. A l'occasion de la cinquième "journée internationale de la protection des données", l'Association Française des Correspondants à la protection des Données à caractère Personnel (AFCDP) révèle que 82 % des entreprises et administrations ne respectent pas la loi informatique et libertés. 51% des organismes interrogés tentent certes de le faire, mais sans y parvenir, ou mal, et 31 % ne se donnent même pas la peine de s'y essayer.

82% des organismes ne respectent pas la loi informatique et libertés - BUG BROTHER - Blog LeMonde.fr

La loi prévoit en effet que lorsque toute personne fichée a des droits (à l’information, d’accès, de rectification, d’opposition) afin de lui permettre de vérifier si elle est fichée, et de lui fournir, dixit la CNIL, "de solides garde-fous pour protéger les personnes des dangers liés aux fichiers et à l’exploitation de données personnelles". 31% des organismes ne respectent pas nos "droits" informatique et libertés 31% de ces organismes n'ont pas pris la peine de répondre, ou l'ont fait au-delà des deux mois impartis par le cadre légal.