background preloader

Profétik

Facebook Twitter

Kenya teachers seek to follow Uganda and ban UK-backed ... Push comes after Uganda court ruled to close chain of private schools due to poor sanitation and unlicensed teachers By Katy Migiro NAIROBI, Nov 9 (Thomson Reuters Foundation) - Kenyan teachers want the government to ban a chain of low-cost private primary and nursery schools, backed by Microsoft's Bill Gates and Britain's aid budget, after it faced criticism from a court in neighbouring Uganda for hiring unlicensed teachers.

Kenya teachers seek to follow Uganda and ban UK-backed ...

Uganda's high court on Friday ordered Bridge International Academies (BIA) to close 63 schools in the country for operating without a licence, having poor sanitation and for using unregistered and unlicensed teachers, the judgment said. The company, founded by an American couple, started working in Uganda in 2015 after opening 405 schools in Kenya since 2009 that use an 'Academy in a box' model in which teachers read lessons from a tablet computer. Kenyan government officials were not immediately available for comment. Bridge International Academies. Enquête PROFETIC - PROFETIC 2015 - 1er D. L'enquête nationale PROFETIC a pour objectif de connaître les pratiques des enseignants en matière d'utilisation du numérique.

Enquête PROFETIC - PROFETIC 2015 - 1er D

Enquête PROFETIC - L'enquête PROFETIC. Modalités de l'enquête Elle a été menée : En 2015 auprès de 5000 enseignants du 1er degré.

Enquête PROFETIC - L'enquête PROFETIC

En 2011, 2012 et 2014 , auprès de 5000 (en 2011 et 2014) ou 6000 (en 2012) enseignants de collèges, lycées et lycées professionnels, de plus de 17 disciplines différentes. Voici pourquoi un enseignement virtuel est meilleur que la classe traditionnelle. InShare17 En quoi un enseignement virtuel est-il plus efficace qu’un enseignement traditionnel ?

Voici pourquoi un enseignement virtuel est meilleur que la classe traditionnelle

882.n°882 - Sophie Pène : « La Silicon Valley se fait fort de s’occuper de l’éducation mieux que les Etats » Sophie Pène, vice-présidente du Conseil national du numérique, professeure à l’université Paris-Descartes.

882.n°882 - Sophie Pène : « La Silicon Valley se fait fort de s’occuper de l’éducation mieux que les Etats »

Depuis la signature, fin novembre, d’un accord de partenariat entre Microsoft et l’éducation nationale, les protestations se multiplient, s’étendent aussi à d’autres partenariats conclus ou en négociation. Quel est le problème ? D’abord, la façon de faire. On a l’impression que les partenariats, avec Microsoft comme avec d’autres industriels, sont davantage pilotés par le partenaire que par le ministère.

Dans ce cas précis, Microsoft formule une offre et la négociation semble se limiter à lui répondre : merci, quelle bonne idée ! Mais nos traces numériques sont déjà exposées à tous les vents, captées, analysées... 2015 070 Dotation numerique 1er degre 494441. Quand le « big data » transforme l'éducation, la formation et les apprentissages. Présentation du C2E 2016, CAMPUS EUROPÉEN D'ÉTÉ SUR LA eÉDUCATION JEUDI 28 AVRIL À 11 H Salle 417 Faculté de Lettres et langues - Université de Poitiers Bâtiment A3, 4e étage 1 rue Raymond Cantel à Poitiers.

Quand le « big data » transforme l'éducation, la formation et les apprentissages

Quelle Éducation avec le Tsunami numérique ? Emmanuel Davidenkoff, directeur de la rédaction de la revue « L’étudiant » pronostique un « Tsunami numérique » (titre de son dernier livre chez Stock, mars 2014) et envisage ses conséquences sur le monde de l’Éducation.

Quelle Éducation avec le Tsunami numérique ?

Le premier secteur touché pourrait –selon l’auteur– être celui de l’enseignement supérieur pour au moins trois raisons : - Sa structuration en établissements concurrents, - Sa tradition d’innovation pédagogique, - L’implantation du secteur privé. Dans l’enseignement scolaire, l’emprise du numérique a plus de mal à s’imposer du fait même de son organisation et de la résistance de nombreux enseignants. Des salles de classe sans enseignant pour 2020 ? - TORONTO, le 17 févr. 2016. Des salles de classe sans enseignant pour 2020 ?

Des salles de classe sans enseignant pour 2020 ? - TORONTO, le 17 févr. 2016

– TORONTO, le 17 févr. 2016 La conférence Les Tablettistes explore les défis de l’apprentissage au 21e siècle TORONTO, le 17 févr. 2016 /CNW/ – Avec un marché de 320 milliards de dollars en 2020 pour la ludification et l’apprentissage en ligne, on pourrait se demander si nous aurons encore besoin d’enseignants en salle de classe au cours des prochaines années. Parlerons-nous encore de salles de classe ou de plateformes d’#apprentissage en ligne? Participez à la conférence bilingue Les Tablettistes, organisée par le Groupe Média TFO, qui se tiendra le 17 février 2016 au Collège Glendon. L’école deviendra t-elle "data-driven" ? EVALuENT 2014 Synthese 372536. Les 10 habiletés de l'enseignant(e) moderne. L'école sous algorithmes. La révolution numérique a déjà commencé à modifier en profondeur notre manière de travailler, nos habitudes de consommation et nos modes de socialisation.

L'école sous algorithmes

Ce que le numérique fait aux enseignants. Face au numérique les enseignants feraient de la résistance.

Ce que le numérique fait aux enseignants

Recherche%20UsaTICE.CREN.2013(1) Philippe Cottier : « Le lycée en régime numérique. Les acteurs au travail » – Techne. Résumé du séminaire : Parmi d’autres lancées de ce type glanées dans la presse, dans une brève d’un journal régional1 parue cette année, la présentation d’usages de tablettes tactiles en classe maternelle nous donne une occasion supplémentaire de lire que les TICE sont « un bon outil, mais pas la panacée ». Cette position n’est pas hostile à l’intégration des technologies informatisées en classe, elle est classique et largement partagée, mais elle ne restitue ni les enjeux ni les difficultés d’une entrée de ce type de technologies dans les pratiques de classe, notamment à l’école primaire.