background preloader

Pilotage

Facebook Twitter

Les indicateurs de résultats des lycées.

Réformer par le curriculum

Le blog de Claude Lelievre » Blog Archive » Réforme du métier ou du  »statut » des  »enseignants » Temps de travail des enseignants : pour en finir avec les fantasmes. Les profs français travaillent en moyenne autour de 40 heures par semaine, dont 15 à 18 heures devant les élèves, et sont légèrement sous la moyenne de l'OCDE.

Temps de travail des enseignants : pour en finir avec les fantasmes

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent "Ces fainéants de profs en vacances tout le temps... " Il n'y a pas loin à chercher pour tomber, au détour d'une conversation, d'un discours politique ou d'un commentaire sur Internet, sur une critique du temps de travail des enseignants. Trois syndicats (Snuipp-FSU, SE-UNSA et SGEN-CFDT) viennent d'ailleurs de demander au ministre de l'éducation nationale, qui pilote une réflexion sur la réforme des temps scolaires, une redéfinition des temps de service des enseignants.

Ils réclament notamment que soit mieux comptabilisé le travail hors classe. Nathalie Mons (sociologue) : "La professionnalisation de la formation des enseignants reste à définir" Entretien | Politique Olivier Monod | Publié le Le système éducatif français est caractérisé par la sortie de 150.000 élèves sans diplôme chaque année.

Nathalie Mons (sociologue) : "La professionnalisation de la formation des enseignants reste à définir"

Quelles sont les causes de ce mal ? Gérer les enseignants autrement / A la une / Actualités. Améliorer la gestion des enseignants pour redresser les résultats des élèves Un décalage croissant entre les règles de gestion et la réalité du métier des enseignants Une gestion de masse uniforme et inégalitaire Une richesse humaine mal valorisée Conclusion Recommandations La loi assigne comme objectif à l’école d’assurer la réussite de tous les élèves.

Gérer les enseignants autrement / A la une / Actualités

Pour y parvenir, le système éducatif dispose d’un levier d’action essentiel : ses enseignants. En raison de leur nombre (837 000 en 2012, soit 44 % des agents publics employés par l’État) et du poids de leurs rémunérations (49,9 Md€ en 2011, soit 17 % du budget général de l’État), leur gestion est déterminante. Améliorer la gestion des enseignants pour redresser les résultats des élèves Le contexte actuel se caractérise par deux faits préoccupants : Les composantes de l'activité professionnelle des enseignants outre l'enseignement dans les classes.

Le présent rapport est consacré aux composantes de l’activité des enseignants du premier et du second degrés, outre l’enseignement dans les classes.

Les composantes de l'activité professionnelle des enseignants outre l'enseignement dans les classes

Il tente de cerner l’ensemble du métier d’enseignant au début du XXIe siècle, qui ne se résume pas à un face à face pédagogique avec les élèves, mais comporte bien d’autres aspects. Le rapport présente un état des lieux de ce qu’est aujourd’hui le métier d’enseignant au travers des travaux menés tant par le ministère de l’éducation nationale que par des personnalités extérieures, auteurs de nombreux rapports depuis quarante ans. Education : comment l'Etat favorise les plus privilégiés. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Maryline Baumard L'éducation n'est plus nationale.

Education : comment l'Etat favorise les plus privilégiés

Un rapport d'observations provisoires de la Cour des comptes que Le Monde s'est procuré montre pour la première fois l'injustice de la répartition des moyens d'enseignement sur le territoire. Quelque 93 pages d'un travail inédit dévoilent ligne après ligne comment l'Etat donne plus à ceux qui ont déjà plus et moins à ceux qui cumulent tous les risques de réussir moins bien. Un favoritisme qui s'est aggravé ces dernières années. L'académie de Créteil, qui était en 2006 dans la moyenne nationale pour la dépense par élève dans le primaire, est tombée au 22e rang sur 26. Ce travail est entre les mains du ministère et de quelques recteurs invités à faire part de leurs remarques à la Cour. En France, on sait où sont les élèves défavorisés, mais on ferme les yeux sur cette donnée lors de l'allocation des moyens.

Le changement dans l'éducation passe par des principes éthiques. Sites des CARDIE. La Cour des Comptes propose d’en finir avec l’orientation imposée aux élèves. Est-il normal que l’école décide contre les choix d'un élève? Est-il logique que les enseignants désignent qui fera de la chaudronnerie ou de la mécanique, qui ira en formation industrielle, ou en section économique ? La grande concertation estivale, réunie pour préparer la Refondation de l’école avait ouvert ce débat, proposant dans son rapport final, en octobre, que les parents aient le dernier mot dans le choix de l’orientation de leur enfant.

Dossier vite refermé puisque le ministre n’a pas retenu la proposition. Mercredi 12 décembre, l’idée a ressurgi. Elle a été formulée devant la commission des affaires culturelle de l’Assemblée nationale. Son travail se termine par 14 recommandations dont la plus emblématique et la plus révolutionnaire, la 1ère , propose de « donner aux familles le droit de décision finale sur la voie d’orientation, l’affectation dans un établissement public restant de la compétence de l’administration ». Mais ce n'est pas tout! Maryline Baumard.

ASH - Handicap en milieu scolaire

Evaluation des profs. Education prioritaire. Territoires. Examens et diplômes. Études internationales. L'état de l'École : 31 indicateurs sur le système éducatif français. Rédacteur en chef : Paul Esquieu Présentation L'ambition affirmée par la France en matière d'éducation et de formation, conjuguée avec la définition d'objectifs communs pour les systèmes éducatifs européens, rendent indispensable de développer des indicateurs statistiques et des études comparatives.

L'état de l'École : 31 indicateurs sur le système éducatif français

Cette édition propose trente indicateurs permettant d’alimenter le débat public de données objectives sur l’École.Présentation de L'état de l'École Coûts La dépense pour l'éducation Multipliée par 1,9 depuis 1980, la dépense intérieure d’éducation atteint 146 milliards d’euros en 2014, soit 6,8 % du PIB et 8 360 euros par élève ou par étudiant.La dépense pour l'éducation La dépense d'éducation pour le premier degré En 2014, un peu moins de 30 % de la dépense intérieure d’éducation, soit 41,9 milliards d’euros, ont été consacrés à l’enseignement du premier degré.

MEN

Evaluation du système. Autonomie des établissements. Formation professionnelle. LGT. Collège unique.