Paysages

Facebook Twitter
Sciences humaines - Les formes du paysage - Plateforme
curiosités

The 1951 opening of Duncan Park at 54th and Duncan Streets in Lawrenceville was documented by legendary Pittsburgh photographer Clyde Hare. The "parklet" was one of four parks to receive a large tree (at Duncan, it was a pin oak that is now gone) to help "shade the city," according to an April 15, 1951, Pittsburgh Press article. More than 600 trees were slated to be planted throughout the city that year as part of a new tree-planting program, the first such initiative since the Great Depression. The program was made possible by a grant from the Sara Mellon Scaife Foundation. Pittsburgh Then and Now Pittsburgh Then and Now
Atlas des paysages du Morbihan

- La Vallée de Seine et la Côte d’Albâtre s’engagent dans le marathon universel

- La Vallée de Seine et la Côte d’Albâtre s’engagent dans le marathon universel Le 9 février 2012 pourrait marquer une étape importante dans l’histoire de la Seine-Maritime. Ce jour, dans les locaux du Département, a été lancée la demande d’inscription de la Vallée de la Seine et de la Côte d’Albâtre au patrimoine mondial de l’Unesco. Le 9 février 2012 pourrait marquer une étape importante dans l’histoire de la Seine-Maritime. C’est à cette date que, dans les locaux du Département, a été lancée la demande d’inscription de la Vallée de la Seine et de la Côte d’Albâtre au patrimoine mondial de l’Unesco…
Steve Dery, Professeur agrégé au Département de géographie de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique à l’Université Laval signe dans la section « Débats et Perspectives » de la revue un texte de réflexion sur le paysage-ressource. Pour celui-ci, partout sur la planète, le capitalisme est à la recherche de nouvelles ressources à exploiter pour nourrir une croissance économique dont il est de plus en plus évident qu’elle ne pourra se poursuivre indéfiniment. Dans plusieurs pays pauvres d’Amérique latine, d’Afrique et d’Asie, mais aussi en Europe et en Amérique du Nord dans les régions à la recherche d’un projet d’amélioration des conditions de vie, le tourisme apparait souvent comme une panacée, le remède à tous les maux. Cette mise en tourisme signifie qu’il faut « vendre » un produit que les touristes achèteront. Le paysage comme ressource | Le carnet de recherche de VertigO Le paysage comme ressource | Le carnet de recherche de VertigO
Ces maires gênés par leurs monuments historiques | Enseigner l'Histoire-Géographie Ces maires gênés par leurs monuments historiques | Enseigner l'Histoire-Géographie L’arrière, dans les représentations de la Grande Guerre, se confond souvent avec l’espace métropolitain. Pour les capitales engagées dans le conflit, devenues autant de centres névralgiques reliés au front, une nouvelle symbolique s’y attache désormais. En effet, avec l’expérience de la Première Guerre mondiale, les métropoles se métamorphosent : ces capitales européennes, industrielles, modernes et rayonnantes, cristallisent une nouvelle identité qui prend sens par rapport à celle du front. Via HG Académie de Rennes, Profleluherne
- Publicité : le gouvernement fait un nouveau cadeau aux afficheurs | Dans les restes du monde - Publicité : le gouvernement fait un nouveau cadeau aux afficheurs | Dans les restes du monde On voudrait bien… Nous sommes nombreux dans les musées et les bibliothèques (Les GLAMs plus largement) à vouloir ouvrir nos structures, laisser les visiteurs à y prendre une place plus importante, à vouloir ouvrir nos contenus, et inciter les utilisateurs à se les ré-approprier. Si nous partageons les mêmes objectifs, c’est plutôt le “comment” qui nous échappe. Nous éprouvons une difficulté à impulser les changements nécessaires pour y parvenir concrètement. Nous initions pourtant des opérations dites “participatives”. Mais elles sont bien souvent ni tout à fait ouvertes, ni tout à fait engageantes auprès de visiteurs sur lesquels le musée a tendance à vouloir “garder la main”.
Empreintes landaises : rétrospective en vidéo - ina.fr | Enseigner l'Histoire-Géographie Empreintes landaises : rétrospective en vidéo - ina.fr | Enseigner l'Histoire-Géographie L’arrière, dans les représentations de la Grande Guerre, se confond souvent avec l’espace métropolitain. Pour les capitales engagées dans le conflit, devenues autant de centres névralgiques reliés au front, une nouvelle symbolique s’y attache désormais. En effet, avec l’expérience de la Première Guerre mondiale, les métropoles se métamorphosent : ces capitales européennes, industrielles, modernes et rayonnantes, cristallisent une nouvelle identité qui prend sens par rapport à celle du front. Via HG Académie de Rennes, Profleluherne
Lire le paysage dans les atlas français : quelques éléments de réflexion | Paysage | patrimoine | atlas | carte | iconographie | Lire le paysage dans les atlas français : quelques éléments de réflexion | Paysage | patrimoine | atlas | carte | iconographie | Based on a corpus of atlases published in France from 1989, this paper analyses several general trends related to the development and the evolution of regional atlas, in parallel to the decentralization process. During the last ten years, thematic specialization has been operated on these territory atlases, in which the landscape has become one of the most mentioned subjects, through the expression: landscape atlas, (often available on line). Conceived as main piece of the landscape policy, in reference to the European landscape Convention, these landscape atlases cover today most of the national territory.