background preloader

La Normandie réunifiée

Facebook Twitter

Atlas numérique de la Normandie [carte] Détails Catégorie : Atlas Normand L’atlas numérique, réalisé par l’équipe en charge du Système d'Information Géographique (SIG) de la Région Normandie, est un outil utilisable par tous.

Atlas numérique de la Normandie [carte]

Il permet de télécharger différentes cartes illustrant les domaines d'intervention de la Région ou les dispositifs mis en place à destination des normands. Il est enrichi régulièrement dans chacune des thématiques présentées ci-dessous : Forte de ses 3,3 millions d’habitants répartis sur 30 000 km², la Normandie ne fera plus qu’une au 1er janvier 2016. Comme vous le savez, « une bonne carte vaut souvent mieux qu’un long discours ». Fruit d’un travail collaboratif entre nos deux administrations, cet atlas regroupe plus d’une vingtaine de cartes et dresse un portrait général de la Normandie à travers son organisation territoriale, son profil démographique, ses grandes infrastructures de transport et son environnement physique et naturel.

Juillet 2015. La réunification de la Normandie expliquée pour les nuls [vidéo] Comprendre la Normandie [ressource] [carte] La normandie en chiffres et en cartes - CCI. [Interactif] La longue histoire de la réunification de la Normandie [frise] Le 1er janvier 2016, Haute-Normandie et Basse-Normandie ne feront plus qu’une.

[Interactif] La longue histoire de la réunification de la Normandie [frise]

La grande Région normande retrouvera ses cinq départements. Une réunification qui n’a pas toujours fait l’unanimité, depuis la séparation en deux collectivités territoriales, en 1956. Si la Basse-Normandie a souvent relancé les discussions et le débat, la Haute-Normandie s’est montrée plus distante. Principal point de désaccord : le poids accordé à chacune des actuelles Régions au sein de la future grande collectivité, notamment à travers la question de la capitale. Normandie-actu remonte le temps. Des mentalités qui évoluent… C’était hier. Alain Le Vern, interrogé quatre ans plus tôt, fin 2008, estimait que « nous avons deux Régions, l’une tournée vers l’ouest davantage rurale, l’autre industrielle tournée vers l’est et vers Paris ». Désormais, la question ne se pose plus. Rapport_sur_la_reunification_de_la_normandie [ressource] [carte] Portrait de la région [ressources] [officiel] L'actualité du Gouvernement.

Portrait de la région [ressources] [officiel]

SIE - Cartothèque. Le port du Havre dans le transport de marchandises [carte] Suite du texte intégral de ce projet de Schéma Stratégique de Développement de la Vallée de la Seine qui prétend nous engager pour l'horizon 2030...

Le port du Havre dans le transport de marchandises [carte]

Après avoir lu les pages plutôt ambiguës consacrées à un marketing territorial "Vallée de la Seine" qui renvoie à la confusion habituelle technocratique entre territoire régional et espace de projets et qui pourrait être le cadre d'une nouvelle dilution norrmande et partant, d'une nouvelle dilapidation du capital normand en terme de notoriété internationale, voici la suite qui confirme une vision "techno" et assez éloignée des pratiques vécues par les habitants des territoires concernés notamment en terme d'identité: franchement, sur les bords de la Seine ou plus loin, qui se sent "séquanien"?

En terme d'identité territoriale et de notoriété internationale ce sont les noms de "NORMANDIE" d'une part et de "PARIS" d'autre part, qui importent ! II.2. Organiser la gouvernance pour faire face aux défis d’aujourd’hui et de demain II.2.1. II.2.2. La baie de Seine, façade maritime du Grand Paris en 2020. Ports de Paris Seine Normandie. Les territoires administratifs de la Normandie. Certes, la validation de la nouvelle carte des régions par l’Assemblée nationale n’est que la première étape d’un processus législatif qui doit encore passer par le Sénat avant la refonte définitive de la carte de France.

Les territoires administratifs de la Normandie

Mais dans le nord-ouest, où le projet de réunification n’a jamais soulevé de barricades, tant il apparaissait cohérent et nécessaire, la fusée Normandie est désormais sur orbite, suivant une trajectoire calculée et affinée depuis de nombreuses années. « Nous n’avons pas attendu la nouvelle carte pour être pionniers en matière de coopérations interrégionales, notamment avec la Basse-Normandie, mais aussi le Centre, la Picardie ou l’Ile-de-France. Aucune autre région ne fait autant dans ce domaine en partant, toujours, de l’utilité des projets. Nous allons continuer en ce sens », réagit le président de la Haute-Normandie, Nicolas Mayer-Rossignol, après les précautions d’usage sur la poursuite jusqu’à son terme du processus parlementaire.

Franck Boitelle. Le réseau des villes en Normandie [carte] « Pour la première fois on a les conditions réunies... » s'enflamme Pascal Buléon.

Le réseau des villes en Normandie [carte]

Le directeur de la Maison de la recherche en sciences sociales (MRSH) de l'université de Caen est l'un des quinze géographes des universités de Caen, Rouen et Le Havre à imaginer depuis 5 ans ce que serait la grande Normandie réunifiée. Alors, lorsque François Hollande et Manuel Valls souhaitent réduire le nombre de régions en commençant par fusionner les deux Normandie, ces chercheurs et universitaires disent « banco ! Enfin ! ». « Un peu d'imagination ! Pour Pascal Buléon, le premier écueil à éviter et de se demander laquelle, de Caen ou Rouen, serait la capitale. « C'est une vision du XVIIIe siècle ». Aucune des deux capitales actuelles ne pourrait « concentrer tous les pouvoirs et administrations. Édouard Philippe, député-maire UMP du Havre, ne dit pas autre chose. « Plutôt que de s'écharper déjà sur la capitale, fusionnons d'abord ! L'effet LGV : temps de parcours depuis Paris en 2020 [carte]

Les hauts-lieux de l'impressionnisme en Normandie [carte] Potentialités culturelles et touristiques de la Normandie [carte] Les atouts touristiques de la Normandie [presse] Le tourisme n'a pas attendu 2016 pour réunifier les deux Normandie.

Les atouts touristiques de la Normandie [presse]

Dès 1987, les deux siamoises fondaient un même Comité régional du tourisme (CRT) pour une promotion et une communication uniques. Chaque région reste maîtresse de ses investissements dans les infrastructures et les aides au secteur. « On s'est bien entendu » « Les deux régions étaient à l'époque à droite », se souvient Anne d'Ornano, première présidente de 1987 à 2001. « Et lorsque la Haute-Normandie a été la première à passer à gauche en 2001, nous nous sommes toujours bien entendus ». 30 ans plus tard, le CRT a été conforté avec « un budget augmenté de 130 % et un apport identique des deux Normandie de 2,3 millions d'€ », souligne son directeur Jean-Louis Laville.