background preloader

Histoire de la violence

Facebook Twitter

Michel Serres : « Nous vivons dans un paradis » Invité du Monde Festival, du 16 au 19 septembre, le philosophe rappelle que, malgré le climat d’angoisse généré par les attentats terroristes, l’Europe vit une période de paix inédite.

Michel Serres : « Nous vivons dans un paradis »

Et qu’une autre conception de l’histoire pourrait nous sortir du déclinisme dominant. LE MONDE | • Mis à jour le | Propos recueillis par Nicolas Truong Professeur à l’université de Stanford et membre de l’Académie française, Michel Serres est l’auteur de nombreux essais philosophiques et d’histoire des sciences, dont la série des Hermès (éditions de Minuit, 1969-1980). Il publiera, le 16 septembre, Darwin, Bonaparte et le Samaritain, une philosophie de l’histoire, aux éditions Le Pommier (250 pages, 19 euros).

Le philosophe et historien des sciences sera l’invité de la troisième édition du Monde Festival, samedi 17 septembre, à l’Opéra Bastille, à 15 h 30. Vivons-nous un retour de la guerre et du tragique en Europe ? Michel Serres. Archéologie de la violence. Jean Théodore de Bry, grav. Vue 1 - [Page de titre frontispice avec figures.

Jean Théodore de Bry, grav.

Scènes de combat entre Indiens et Conquistadors. Indiens offrant des trésors aux Conquistadors reçus en audience par un roi des Indes Occidentales. Premier massacre de masse - préhistoire [ressource] En découvrant au Kenya 27 squelettes vieux de 10 000 ans, des archéologues de Cambridge ont sans doute mis au jour les traces du plus vieux massacre de masse connu de l’histoire de l’humanité.

Premier massacre de masse - préhistoire [ressource]

R. Muchembled, Une Histoire de la violence. Une histoire de la violence - De la fin du Moyen-Age à nos joursRobert Muchembled Paru le : 21/08/2008Editeur : SeuilCollection : L'Univers historique EAN : 9782020818452Nb. de pages : 498 pages Prix éditeur : 21,50€ L'actualité place sans cesse la violence sur le devant de la scène.

R. Muchembled, Une Histoire de la violence.

Robert Muchembled, Une histoire de la violence, Paris, Seuil, 2008, 502 p., ISBN 9782020818452. Spécialiste reconnu des irrationalités et de la part d’ombre des sociétés, Robert Muchembled justifie aujourd’hui cette synthèse – « de la fin du Moyen Âge à nos jours » – à la fois par l’accumulation récente d’un matériel scientifique considérable, et aussi par le sentiment concomitant d’une rupture chronologique marquée.

Robert Muchembled, Une histoire de la violence, Paris, Seuil, 2008, 502 p., ISBN 9782020818452

L’appareil scientifique s’appuie sur une très large « bibliographie choisie » de plus de quatre cents titres, dont environ 40 % en anglais (et quelques références en allemand et en néerlandais). Si des séries de données issues de travaux d’étudiants sont introduites parfois un peu brutalement, l’ensemble lui permet une grande variété d’échelles d’observation, dans des contextes chronologiques, géographiques et sociaux extrêmement variés. L’ampleur du regard interdisait de s’attacher à tous les aspects d’un phénomène multiforme : le sujet est donc limité à la seule violence de sang.

L'histoire de la violence ou comment civiliser les moeurs. Histoire.

L'histoire de la violence ou comment civiliser les moeurs

Regarder l’horreur en face. Génocide des Arméniens : déportation et massacres. Les ressources Au printemps 1915, la population arménienne de l'Empire ottoman est victime d'arrestations massives, de déportations et de massacres. le bilan: près de 1,3 millions de morts.

Génocide des Arméniens : déportation et massacres

Cliquez sur les éléments de la légende pour les faire apparaître sur la carte (version image). Rencontre avec Jean-Michel Steg - EHESS. Www.rdv-histoire.com/IMG/mp3/10-10_-_15h30_a_17h_-_ces_guerres_qu_on_enseigne_moins_guerre_du_peloponnese_guerres_d_italie_guerres_de_napoleon.mp3. « Anatomie de la bataille » de John Keegan. Bones from human sacrifice at Tenochtitlan ceremonial complex - Article created on Saturday, January 18, 2014 Fragments of human bones that exhibit cut marks and prolonged exposure to fire have been discovered through various excavations in the Sacred Precinct of Tenochtitlan (located in Mexico City).

Bones from human sacrifice at Tenochtitlan ceremonial complex -

These skeletal remains are from individuals, such as children, slaves and captured warriors, who were sacrificed during religious festivals. Reconstruction drawing of Tenochtitlan at the National Museum of Anthropology, Mexico City. Image: rosemanios (Wikimedia, used under a CC BY-SA 3.0) At the time of the Spanish conquest in 1521, the Aztec capital city of Tenochtitlan was one of the largest cities in the world, potentially numbering 200,000 inhabitants. Ceremonial centre It is well known through historical evidence that the Aztec rulers, priests, and certain classes of warriors practised cannibalism within religious rituals.

Signs of cut marks on the skulls and bones. Communion with the divine. Les ressorts de la violence selon Russell Jacoby - Rencontres. Sociologie.

Les ressorts de la violence selon Russell Jacoby - Rencontres

Questions à Daniel Jonah Goldhagen : Comprendre les massacres. 11 mai 1794. Pour guillotiner Mmes Roger et Quétineau, Sanson a l'amabilité d'attendre qu'elles accouchent. Pourquoi il faut enseigner l’Holocauste dans toutes les écoles du monde. Naissance des inégalités : l'hypothèse mafieuse. La fouille d’un village de pêcheurs amérindiens du Nord-Ouest du Canada suggère que l’accaparement d’une ressource essentielle et son accumulation par une élite seraient aux sources de l’inégalité.

Naissance des inégalités : l'hypothèse mafieuse

Mexican archaeologists reveal studies made on sacrificial stone found at Templo Mayor. MEXICO CITY.- Some months ago, a stone where human sacrifices were performed was found as part of the archaeological salvage work that has been made by the Program of Urban Archaeology (PAU) from the Great Temple Museum. Today, thanks to numerous studies, we know that the location where the monolith was discovered was not the place where it had been used 500 years ago. It was removed from its original place back in the pre Hispanic era. According to specialists, this kind of stone was used, in pre Hispanic times, to place a person lying on his back (with an eastern or western direction).

Interview de Mademoiselle de Liancourt. Thérèse de Liancourt : J'ai 72 ans. Depuis que je suis à la retraite, je m'occupe d'une association qui s’appelle les Equipes d'action contre la traite des femmes. T.d. L. : Rien ne m'y préparait, à aucun point de vue. Cela m'a intéressée car je me suis souvenue des problèmes que j'avais eus dans ma jeunesse et au cours de ma carrière militaire. J'ai passé 25 ans dans l'armée et j'y ai vu des choses qui m'ont révoltée.

La prison à la peine. Retour sur l'expérience Milgram (I) Nos sociétés sont-elles moins violentes? - Idées. Un progrès, tout de même ? Nos sociétés sont-elles moins violentes? - Idées.