background preloader

Histoire du sucre

Facebook Twitter

Parmentier et le sucre de raisin. Même temps de vous en adresser un exemplaire.

Parmentier et le sucre de raisin

Je m'empresse de remplir ses ordres. C'est à vous, Monsieur le Préfet, qu'il appartient spécialement de faire sentir les avantages d'une fabrication aussi simple, aussi économique. Heureux d'avoir mis sur la voie ceux qui pourront mieux faire un jour, je leur demande seulement, pour prix de mon zèle, de me communiquer par la voie du ministre de l'intérieur, le résultat de leurs essais et de leurs observations. .. « Je ne saurais assez vous exprimer, Monsieur le Rréfet, l'intérêt particulier que M. le Comte Montalivet * attache à la propagation des sirops et du sucre de raisins et combien il désire que les applications qu'il est possible d'en faire aux principaux usages de la médecine et de F économie domestique soient adoptés d'une extrémité à l'autre de l'Empire. Ce document donne un éclairage nouveau aux péripéties que connurent les travaux de son auteur concernant la fabrication du sucre.

The Gradual abolition of the slave trade : or leaving the sugar by degrees : [estampe] / [non identifié] Des histoires sucrées - Histoire de la betterave et du sucre. The Bradford Sweets Poisoning. Those of us with a sweet tooth might recoil in horror at the idea of a tax on sugary food and drinks, a stick with which Britain's Chancellor of the Exchequer, George Osborne – spurred on by healthy eating campaigner Jamie Oliver – has hit the UK food industry for not doing more to tackle the country’s growing teenage obesity crisis.

The Bradford Sweets Poisoning

A sugar tax is far from a novel idea. In the 18th and 19th centuries there were few sugar factories in the UK and, according to Ben Jonson, the cost of importing this ‘white gold’ meant that demand outstripped supply, a situation the government was happy to take advantage of by introducing a tax. Many of the arguments against a sugar tax today can be traced back to its historical counterpart. Eleni Courea, writing in the Spectator last year, argued that ‘if this goes ahead, and sugar is taxed, then who will suffer?

Not, by and large, the people who frequent Jamie Oliver’s spectacularly mediocre restaurants’. Une histoire du sucre, ce produit inutile que nous chérissons. La Science française (Paris. 1890) La bataille du sucre. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Page d'accueil - Le sucre à travers les Âges. Comment l'Europe prit goût au sucre. L'histoire du sucre: Le sucre conquiert le monde. < menu principal Après avoir découvert l'Amérique, Christophe Colomb fit plusieurs aller retour entre l'Espagne et le nouveau monde.

L'histoire du sucre: Le sucre conquiert le monde

Comme il voulait avoir du sucre dans ses îles Caraïbes, il introduisit la canne à sucre à Saint-Domingue au cours de son second voyage déjà. C'est ainsi que se développa une culture de la canne à sucre florissante dans toutes les colonies espagnoles, portugaises, anglaises et françaises de l'Amérique du Nord et du Sud. De leur côté, les colons hollandais introduisirent la culture intensive de la canne à sucre en Indonésie et dans les îles de l'Océan Pacifique. Les guerres sucrières. Histoire de la betterave et du sucre. 2 janvier 1812 - Une médaille en sucre pour Delessert. Le 2 janvier 1812, Napoléon 1er rend visite à Benjamin Delessert.

2 janvier 1812 - Une médaille en sucre pour Delessert

Dans sa fabrique de Passy, près de Paris, cet homme d'affaires de 39 ans, avisé mais aussi philanthrope, s'est lancé dans la production de sucre à partir de betteraves, sur la base d'un procédé révolutionnaire. Devant les ouvriers et son ministre de l'Intérieur Montalivet, l'empereur, séduit, épingle sur le champ sa propre croix de la Légion d'honneur sur la poitrine de l'entrepreneur ! Benjamin Delessert recevra plus tard le titre de baron d'Empire. C'est que son procédé a un intérêt stratégique. Benjamin Delessert. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Benjamin Delessert

Jules Paul Benjamin Delessert, né à Lyon le 14 février 1773 et mort à Paris le 1er mars 1847, est un homme d'affaires, naturaliste et industriel français. Il s'est rendu célèbre sous le Premier Empire par sa méthode d'extraction du sucre de la betterave inventée par Jean-Baptiste Quéruel. Il est également le fondateur des Caisses d'Epargne en France en 1818.

Origine[modifier | modifier le code] Son cousin, Armand Delessert, possédait une raffinerie de sucre de canne à Nantes qui, avec l'aide de Louis Say, devint plus tard Beghin-Say. Sa mère entretenait des relations d’amitié avec l’écrivain pour la jeunesse Arnaud Berquin, le savant Benjamin Franklin, le géologue Jean André Deluc et Jean-Jacques Rousseau qui lui dédia, ainsi qu'à sa fille, ses Lettres sur la botanique. Jeunesse[modifier | modifier le code] Homme d'affaires[modifier | modifier le code] Il importe d'Angleterre l'institution de la caisse d'épargne en 1818. Portrait et culture. La récolte de la betterave a commencé dans le pays de Caux - France 3 Haute-Normandie. Agriculture Le ramassage des betteraves a commencé en Haute-Normandie.

La récolte de la betterave a commencé dans le pays de Caux - France 3 Haute-Normandie

Une campagne qui s'annonce bonne. A Beauval-en-Caux (76), on mise déjà sur un record de rendement... Pendant plus de trois mois, 9.500 tonnes de betteraves seront envoyées quotidiennement à Fontaine-le-Dun pour être transformées en sucre. Marie du Mesnil-Adelée Publié le 01/10/2014 | 11:01 © France 3 Haute-Normandie Foi de syndicat betteravier normand, cette campagne sera dans le top 3 des meilleures campagnes de ramassage de la betterave. Les conditions climatiques ont été favorables à la bonne pousse de la plante. Betterave à sucre et pomme de terre - Productions végétales - L'agriculture - La France Agricole - actualités agriculture, météo, cours et marchés. 1.

Betterave à sucre et pomme de terre - Productions végétales - L'agriculture - La France Agricole - actualités agriculture, météo, cours et marchés

La betterave à sucre La betterave sucrière couvre 369 800 hectares en 2009, soit 2,1%de la SAU (surface agricole utile) française, pour une production de 33,1 Mt. Elle est cultivée par 26 000 planteurs.