background preloader

Histoire des sciences et techniques

Facebook Twitter

L'Atlas catalan - Quoi de neuf au Moyen Âge ? Les enquêtes françaises sur la science et la technologie chinoises au XVIIIe siècle. Orientale, comme des « blancs » par des peuples plus pigmentés.

Les enquêtes françaises sur la science et la technologie chinoises au XVIIIe siècle

Lorsque le R. P. Couplet présenta un jeune Chinois à Louis XIV, le 15 septembre 1686, le Mercure Galant du même mois parla du « jeune Indien » et de ses « habits indiens » M. Ce jeune Chinois c'est Michel Tchin Fo-tsoung qui sera, plus tard, le collaborateur de Thomas Hyde à Oxford, centre de début de la sinologie britannique. Il est suivi par un de ses compatriotes Arcade Houang (1679-1716) amené en France par Artus de Lyonne. Par sa pensée et par sa civilisation matérielle, l'Extrême-Orient a exercé une influence énorme sur les Européens. Richelieu, Louis XIII et Mazarin furent de grands collectionneurs d'objets chinois. II était obligé de passer par l'intermédiaire des Hollandais dont la flotte comprenait (en 1650) 6.000 navires contre seulement 250 français. Après les voyages de YAmphitrite (1689-1703), la Chine continua à fasciner la France.

Les sciences à Paris et en France au 18ème siècle

La science au service de l'histoire. La mesure de la Terre - cartographes et géomètres ds l'Histoire. Histoire des communications. Histoire des transports. Histoire des sciences. Les Expositions universelles de Paris. L'origine de l'Origine - Histoire des sciences. Savants et militaires. Les 100 ans de la théorie de la dérive des continents - Le journal des sciences.

Technophobie et rejet des sciences

La galaxie Galilée - Sciences. Mathématiques babyloniennes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mathématiques babyloniennes

Photographie de la tablette YBC 7289 annotée. Les nombres écrits dans le système babylonien donnent la racine carrée de 2 avec quatre chiffres sexagésimaux significatifs, soit près de six chiffres décimaux : 1 + 24/60 + 51/602 + 10/603 = 1,41421296... (crédit : Bill Casselman). Numération babylonienne[modifier | modifier le code] Deux signes étaient utilisés : pour désigner l'unité et pour la dizaine. Pour les nombres jusqu'à neuf et plusieurs pour les dizaines, jusqu'à cinq dizaines. Les mathématiques sumériennes (3000-2300 av. Les premières traces d'écrits mathématiques remontent aux anciens Sumériens, qui développèrent la première civilisation de Mésopotamie. Les mathématiques dans l'ancienne Babylonie (2000-1600 av. Arithmétique[modifier | modifier le code] Multiplication[modifier | modifier le code] Division[modifier | modifier le code] Les Babyloniens ne posaient pas de division.

Et recouraient à une table d’inverses. Il faut se souvenir que. Culturemath.ens.fr/histoire des maths/pdf/chrono_mesopotamie.pdf. Geographia: From Antiquity to the Space Age « Landsat Science. Stick charts of the Marshall Islands use reeds and shells to map groups of islands.

Geographia: From Antiquity to the Space Age « Landsat Science

The sticks were arranged to represent the pattern of wave swells caused by winds and positions of the islands marked by shells. Image from the Library of Congress From the petroglyphs of ancient societies to the stunning views of our planet from space, humans have endeavored to visualize and accurately map our world. As early geographers recorded the experiences from travelers and merchants, they created lists of places and geographic features. To spatially represent these data, geographers mapped the distances between features from the perspective of the traveler. Many early maps were produced to help people navigate.

The Tabula Puetingeriana (Peutinger Table, Peutinger Map) is an itineraria of the Roman road network. Fra Mauro’s Mappamundi « Landsat Science. Long before the famous Earthrise photo taken by Apollo astronauts, creating an image or map of the entire known world was a singular human endeavor.

Fra Mauro’s Mappamundi « Landsat Science

Imagine a half a millennium earlier when only those who had traveled could describe distant lands. Imagine watching the hustle and bustle of merchants and sailors returning to the port of Venice. What stories could they tell to paint a portrait of our planet? Fra Mauro, a Venetian monk and cartographer from the mid-15th century, made it his life’s work to chart the course of merchants and travelers in order to create the most definitive map of the world.