background preloader

Histoire des peurs

Facebook Twitter

Démonologie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Démonologie

Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes. (septembre 2009). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références. Jusqu'à la fin du XIIIe siècle, peu d'intérêt était porté aux démons. Le Traité sur le mal de saint Thomas d'Aquin en 1272 rappelle que le diable est un hérétique, la sorcellerie un crime d'hérésie.

Définition[modifier | modifier le code] Les objectifs de la démonologie sont d'opérer une classification hiérarchique des démons, de connaître leurs histoires et de comprendre leur façon d'opérer. Ah ! Satan a aussi le nom de Léviathan, Bélial et Lucifer son tout premier nom. D'après Richelmus de Schental, abbé cistercien de Wurtemberg au XIIIe siècle, les démons se comptent par centaines de milliards. Dans la tradition orientale[modifier | modifier le code] BODIN1. Sur la fin des sorciers au XVIIe siècle. Cambre1 réussirent si heureusement jadis pour un morceau privilégié du pays comtois et pour la Lorraine ducale; soit, plus hardiment, une grande enquête nationale, par sondage, qui couvrirait l'ensemble des juridictions primaires et permettrait une approche quantitative, par ordre de grandeur, de l'ensemble des phénomènes qu'on rapprocherait d'entreprises analogues à conduire dans les pays voisins; qui permettrait, surtout, d'atteindre, par quelques brèches supplémentaires, cet essentiel qu'est, en fait, la sorcellerie rurale.

Sur la fin des sorciers au XVIIe siècle

Voyons d'abord les faits retenus. R. Mandrou part de la grande poussée de satanisme flamboyant de la fin du XVIe siècle. En France, elle correspond, en gros, à la liquidation des Guerres de Religion, 1580-1610. Une telle chronologie écarte la tentation des corrélations superficielles et faciles. « Magistrats et sorciers » de Robert Mandrou. Magistrats et sorciers - INA. Suicidée, sorcière, infanticide - Trois femmes devant leurs juges. Découvertes Gallimard - Les sorcières. Affaire des démons de Loudun. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Affaire des démons de Loudun

Urbain Grandier, le prêtre accusé Histoire[modifier | modifier le code] Le prétendu pacte de Grandier avec le Diable Dans la nuit du 21 septembre 1632 dans un couvent d'Ursulines à Loudun, la supérieure mère Jeanne des Anges, la sous-prieure sœur de Colombiers et la sœur Marthe de Sainte Monique reconnaissent la voix et aperçoivent l'ombre du prieur Moussaut, leur confesseur mort quelques mois plus tôt. Erotomanie en série chez les ursulines. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Sandrine Cabut En ces années 1630, Loudun (Vienne) est devenue un site d'attraction.

Erotomanie en série chez les ursulines

Des milliers de personnes se pressent dans ses églises pour y assister à des séances d'exorcisme. G. Dubosc : La Sorcellerie normande (1922) DUBOSC, Georges (1854-1927) : La Sorcellerie normande (1922).

G. Dubosc : La Sorcellerie normande (1922)

Saisie du texte : S. Pestel pour la collection électronique de la Médiathèque André Malraux de Lisieux (16.VII.2004) Texte relu par : A. Guézou Adresse : Médiathèque André Malraux, B.P. 27216, 14107 Lisieux cedex -Tél. : 02.31.48.41.00.- Fax : 02.31.48.41.01 Courriel : mediatheque@ville-lisieux.fr, [Olivier Bogros] obogros@ville-lisieux.fr Diffusion libre et gratuite (freeware) Orthographe et graphie conservées. Texte établi sur l'exemplaire de la médiathèque des Chroniques du Journal de Rouen du mardi 3 octobre 1922. Histoire prodigieuse et espouvantable de plus de deux cens 50 sorciers et sorcieres : emmenez pour leur estre fait et parfait leur procez au Parlement de Tholoze... (Reprod.)

Aller au contenu.

Histoire prodigieuse et espouvantable de plus de deux cens 50 sorciers et sorcieres : emmenez pour leur estre fait et parfait leur procez au Parlement de Tholoze... (Reprod.)

Histoire du diable , traduite de l'anglois [De Daniel de Foë] Aller au contenu.

Histoire du diable , traduite de l'anglois [De Daniel de Foë]

Les Sorcières : [exposition], Paris, [16 janvier-20 avril] 1973, Bibliothèque nationale / [catalogue par Maxime Préaud] ; [préface par Étienne Dennery] Aller au contenu.

Les Sorcières : [exposition], Paris, [16 janvier-20 avril] 1973, Bibliothèque nationale / [catalogue par Maxime Préaud] ; [préface par Étienne Dennery]

Récits traditionnels de mangeuses d'enfants. Aller au contenu.

Récits traditionnels de mangeuses d'enfants

Les procès de sorcellerie au XVIIe siècle / par Frédéric Delacroix. Aller au contenu.

Les procès de sorcellerie au XVIIe siècle / par Frédéric Delacroix

Voltaire et la comète (de Lalande) - 1773. Voltaire (1694-1778) in Lettre sur la prétendue comète (17 mai 1773). Quelques Parisiens, qui ne sont pas philosophes, et qui, si on les en croit, n'auront pas le temps de le devenir, m'ont mandé que la fin du monde approchait, et que ce serait infailliblement pour le 20 du mois de mai où nous sommes. Ils attendent ce jour-là une comète qui doit prendre notre petit globe à revers, et le réduire en poudre impalpable, selon une certaine prédiction de l'Académie des sciences qui n'a point été faite. Rien n'est plus probable que cet événement ; car Jacques Bernouilli, dans son " traité de la comète ", prédit expressément que la fameuse comète de 1680 reviendrait avec un terrible fracas, le 17 mai 1719 ; il nous assura qu'à la vérité, sa perruque ne signifierait rien de mauvais, mais que sa queue serait un signe infaillible de la colère du ciel.

Si Jacques Bernouilli se trompa, ce ne peut être que de cinquante-quatre ans et trois jours.