background preloader

Histoire de la famille

Facebook Twitter

La Caricature : publication de la Librairie illustrée / A. Robida, rédacteur en chef. Aller au contenu.

La Caricature : publication de la Librairie illustrée / A. Robida, rédacteur en chef

Histoire de l'enfance

Comment les familles nobles finissent deformées par la consanguinité. A priori (et sans vouloir vous imposer quoi que ce soit), vous ne voyez pas en votre frère, votre soeur, votre neveu ou votre nièce un partenaire potentiel.

Comment les familles nobles finissent deformées par la consanguinité

Mais ce ne fut pas toujours si évident. Il n'y a pas si longtemps, il était tout à fait normal d'épouser un parent proche, en particulier au sein des familles nobles. Et après quelques générations de consanguinité acharnée, tout un tas de maladies rares ont fini par s'abattre sur ces familles. Mais quelle est la cause exacte de ces anomalies ? Pourquoi la consanguinité a-t-elle un tel impact sur la descendance de ceux qui la pratiquent ? Le Dr. Il explique pourquoi l'endogamie fait augmenter le risque d'anomalies. 1/2 Les noms de famille (1000-1100) Royaume de France.

Le Désordre des familles - Folio histoire. Revue Dix-septième siècle 2010/4. Attention : Cette offre est exclusivement réservée aux particuliers.

Revue Dix-septième siècle 2010/4

Si vous souhaitez abonner votre institution, veuillez vous adresser à votre libraire ou à votre fournisseur habituel. Les prix ici indiqués sont les prix TTC. Pour plus d'informations, veuillez consulter les conditions générales de vente. Page 579 à 581 Introduction Page 583 à 596 Familles paysannes et veuvage féminin en Languedoc à la fin du xviie siècle Page 597 à 621 Familles et parrainages : l'exemple d'Aubervilliers entre les xvie et xviie siècles. Le « père dénaturé » au siècle des lumières.

Le mariage précoce des femmes à Bordeaux au XVIIIe siècle. Nous savons aujourd’hui que l’âge au premier mariage des femmes était tardif en France au xviiie siècle.

Le mariage précoce des femmes à Bordeaux au XVIIIe siècle

Beaucoup considèrent d’ailleurs que cela constituait la véritable « arme contraceptive » (Chaunu, 1966) ou le « rouage central du mécanisme autorégulateur » des populations du passé (Dupâquier, 1972). Biologie et histoire de la population. Patronymes et démographie historique. Analyse de la distribution des noms Deux types de listes de noms peuvent être constituées.

Patronymes et démographie historique

L’une, élémentaire, se contente de relever tous les noms différents notés dans un document et d’en constituer une liste, l’autre associe à chaque nom un nombre d’occurrences (nombre de naissances, de décès, de « présents »…). Seules les listes de ce dernier type comportent assez d’informations pour prétendre à une analyse statistique, même si la question du degré de représentativité d’une telle liste reste toujours pertinente. Entre la liste des noms d’un cartulaire du Moyen Âge et les tables décennales des naissances supposées exhaustives dans une mairie bien « tenue », la représentativité ne recouvre évidemment pas la même réalité. Une première approche statistique consiste simplement à ordonner les noms, des plus fréquents au plus rares. Tous parents, tous différents - Corpus.

Renouveler l'histoire de la famille. Les méthodes d’analyse développées dans le cadre de l’histoire de la famille ont notamment porté sur les “réseaux familiaux”, permettant ainsi de renouveler les problématiques.

Renouveler l'histoire de la famille

Que ce soit au regard des liens sociaux, des stratégies familiales ou encore des parcours migratoires, l’analyse des réseaux a, dès lors, favorisé une meilleure compréhension des évolutions majeures de la société. La vitalité de l’histoire de la famille ne se dément pas depuis quelques décennies : en témoigne tant l’édition de synthèses, comme l’Histoire de la famille, parue en 1986 chez Armand Colin, que la création de revues spécialisées, comme The History of the Family, née en 1996.

Depuis les années 1990, le mot réseau est de plus en plus employé dans ce domaine, qu’il soit qualifié de “migratoire”, de “parental” ou de “familial”. Histoire de la famille. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Histoire de la famille

Selon l'anthropologue Claude Lévi-Strauss, la structure de la famille est l'expression d'un compromis entre la culture et l'exigence biologique de la reproduction. Ainsi la famille conjugale, constituée d'un mari, d'une femme et des enfants, n'est pas universelle. Lévi-Strauss constate cependant qu'elle est très fréquente et que « partout où sa forme s'altère, on a affaire à des sociétés dont l'évolution sociale, politique, économique ou religieuse a suivi un cours ». Ainsi, bien que la famille conjugale ne soit en effet qu'une possibilité parmi d'autres, il ne faut pas croire qu'elle n'existe qu'en Occident (Jack Goody). Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. L'égalité comme source de richesse, par Albert Jacquard.

Les hommes ne naissent pas égaux.

L'égalité comme source de richesse, par Albert Jacquard

Le constat est d’autant plus évident pour le biologiste que la naissance, il le sait bien, n’est qu’une transition dans un processus commencé neuf mois plus tôt. Le point de départ a été la procréation, résultat d’un mécanisme fort subtil qui permet de fabriquer un individu à partir de deux. L’essence de ce mécanisme est l’intervention d’une loterie portant sur un tel nombre de caractéristiques que les résultats possibles sont pratiquement inépuisables. Chacun des procréés est donc unique. Deux patrimoines génétiques ne sont jamais « égaux », à la seule exception des vrais jumeaux, issus d’une même fécondation mais, s’ils sont identiques au départ, ceux-ci ne le sont plus à la naissance, la vie intra-utérine les a différenciés. Nom de famille en France. Marie-Odile Mergnac.