background preloader

Histoire du commerce maritime

Facebook Twitter

Heurs et malheurs des voyages maritimes sur la route des Indes orientales au XVIIIe siècle. La maîtrise du vent Ici, tout repose sur la connaissance des vents dominants [1][1] D’après De Mannevillette, Jean-Baptiste Denis, Le....

Heurs et malheurs des voyages maritimes sur la route des Indes orientales au XVIIIe siècle

Tout d’abord, il faut appareiller depuis les ports de l’Europe durant l’hiver, entre le mois de novembre et celui de mars. C’est une nécessité si l’on veut pouvoir traverser l’océan Indien quatre à cinq mois plus tard en utilisant la mousson du sud-ouest, qui souffle d’avril à octobre et porte les navires vers les littoraux de l’Asie. Amsterdam / Extraits / Extrait : le navire l'Amsterdam. Ces messieurs du Havre [archives ouvertes] Les circuits parallèles des toiles de l'océan Indien. Expositions - Bananes, café et chocolat. 400 ans de commerce maritime - Les collections du musée. Du vaisseau de la Compagnie des Indes au cargo bananier, le transport maritime des denrées alimentaires avant la conteneurisation.

Expositions - Bananes, café et chocolat. 400 ans de commerce maritime - Les collections du musée

En corollaire de l’exposition temporaire « De l’amphore au conteneur, 2000 ans de commerce maritime » qui se tient au Musée national de la Marine du 15 octobre 2014 au 28 juin 2015 est présentée ici une sélection de modèles de navires, d’objets et de documents iconographiques propres à évoquer le transport maritime des denrées alimentaires avant la conteneurisation, sur une période allant du XVIIe siècle aux années 1960.

L’Asie > Amsterdam - Tentoonstellingen – voorbij. 170 trésorde 60 collections En outre, l’exposition 'L’Asie > Amsterdam, luxe au Siècle d’Or' présente de nombreuses peintures du 17ème siècle : des natures mortes et des portraits de bourgeois qui s’étaient fait alors peindre entourés de leurs objets asiatiques luxueux récemment acquis.

L’Asie > Amsterdam - Tentoonstellingen – voorbij

L’exposition est organisée en collaboration avec le Peabody Essex Museum de Salem, aux États-Unis. Les prêts proviennent notamment de Moscou, Saint-Pétersbourg, Versailles, Londres, Oxford, Madrid et Stockholm. BNF - Les compagnies des Indes [ressource] An unglazed painting of Canton (Guangzhou) - Unknown – Google Cultural Institute. Canton et le commerce européen en Chine. Depuis que la Chine s’est ouverte à l’Europe, ce ne sont plus seulement les mystères d’une civilisation presque ignorée qui nous attirent vers ce lointain pays : ce sont surtout les nouvelles richesses que promet au commerce de tous les peuples l’exploitation de ce marché immense.

Canton et le commerce européen en Chine

Désormais les relations publiées sur le Céleste Empire auront à satisfaire deux sortes d’exigences : celles du simple curieux qu’amuse le tableau d’une société bizarre, et celles de l’homme pratique qui veut connaître les résultats et la portée de cette précieuse conquête commerciale. Étudier, en visitant la Chine, des mœurs, des institutions peu connues, ce n’était là qu’une partie de ma tâche : je devais recueillir surtout les documens de nature à éclairer la question si importante, si mal jugée encore, de nos relations avec le Céleste Empire. Le soir, le commandant de l’Archimède fit lancer des fusées pour répondre aux saluts et aux illuminations des forts.

Enfin le moment solennel arriva. Thirteen Factories. Terminology[edit] History[edit] The Thirteen Factories, c. 1850 In 1793, George III sent George Macartney to request that ports in northern China be opened to trade.

Thirteen Factories

Compagnies des Indes - mémoire des hommes. Louis XIV crée en 1664 la Compagnie française des Indes orientales.

Compagnies des Indes - mémoire des hommes

Jusqu’en 1794, sous la forme de monopoles successifs très conflictuels, elle est au cœur du pouvoir économique et financier du royaume et prend une part décisive dans la compétition internationale qui marque l’essor du capitalisme et de la mondialisation. Musée de la Compagnie des Indes de Lorient. Les treize factoreries de Canton (Chine) Le port de Canton [ressource] [source] [image] A rich collection of paintings and artefacts displayed in The Anthony & Susan Hardy Gallery gives testimony to the Canton Trade, an arrangement between China and foreign governments that limited trading to one port, Guangzhou, known to Europeans as Canton.

Le port de Canton [ressource] [source] [image]

This trade, which began in 1757, was plied by foreign merchants in a small group of thirteen ‘factories’ with Chinese `hong` or middlemen facilitating deals. Comment Joseph Vernet choisit ses points de vue. 1Au cours des Temps Modernes, des transformations urbaines capitales ont marqué toute l’Europe, et notamment les villes de la façade atlantique : des cités sont créées (Rochefort) voire urbanisées a posteriori (Brest, Lorient), d’autres connaissent un dynamisme économique tel qu’il faut impérativement les agrandir (Nantes, Bordeaux). 1 Pour la bibliographie générale sur ce sujet voir Perrot Jean-Claude, « Urbanisme et commerce au xv (...) 2C’est à la même époque – la circulation des personnes étant plus aisée – qu’apparaissent des guides, récits, mémoires de voyages qui apportent un éclairage original sur ces villes1.

Comment Joseph Vernet choisit ses points de vue

Ces divers témoignages permettent de découvrir l’image livrée par ces cités à des étrangers (pris au sens large) : beautés et défauts sont stigmatisés sous leur plume tandis que les monuments insignes sont mis en évidence. Cette richesse documentaire permet de mieux connaître quels étaient les centres d’intérêts des cités visitées pour ces « étrangers ». 11 Cf.