background preloader

"Grandes découvertes" - Aspects généraux

Facebook Twitter

Le tour du monde en 1 124 jours. Au début de l'année 1519, le Lombard Antonio Pigafetta est en visite à la cour d'Espagne en compagnie du nonce apostolique, l'ambassadeur du Saint-Siège, Mgr Chericato, dont il est le secrétaire.

Le tour du monde en 1 124 jours

Il apprend à cette occasion qu'une flotte de cinq nefs sous le commandement de Ferdinand de Magellan s'apprête à quitter Séville pour atteindre les îles aux Épices*, les célèbres Moluques Indonésie actuelle : le voyage s'effectuera par l'ouest, à travers un passage maritime qu'il suppose être situé quelque part au sud du Nouveau Monde*. Malgré l'incertitude qui plane sur le succès de l'entreprise - l'Amérique du Sud est pratiquement inexplorée à l'exception de quelques portions du littoral brésilien et caraïbe -, Pigafetta décide de rejoindre l'expédition, invoquant sa curiosité naturelle et son goût pour les « grandes et épouvantables choses de la mer océane » .

Les erreurs lumineuses de Colomb. Quoi de mieux pour approcher un héros aussi paradoxal que Christophe Colomb que de lire les textes qu'il nous a laissés ?

Les erreurs lumineuses de Colomb

Certes, le Journal de bord, dans lequel il offre aux Rois Catholiques, Isabelle de Castille et Ferdinand d'Aragon, le récit de son premier voyage ne nous est pas connu directement - l'original a été perdu -, mais uniquement par les généreux extraits que le dominicain espagnol Bartolomé de Las Casas a recopiés dans son Histoire générale des Indes. Nous disposons également des relations de ses trois voyages suivants et de nombreuses lettres, notamment à ses commanditaires royaux. A lire Colomb, c'est moins l'homme d'une rupture que l'on découvre qu'un esprit dont l'audace a germé au sein même des modes de pensée propres au Moyen Age.

Le traité de Tordesillas (1494): le partage du monde (carte animée) Traité de Tordesillas, 7 juin 1494. Dans la seconde moitié du milieu du xve siècle, une série de bulles pontificales accorde aux Portugais le monopole sur les terres conquises ou à conquérir au détriment des Sarrazins et des païens.

Traité de Tordesillas, 7 juin 1494

Mais ils doivent compter sur les prétentions rivales des Castillans qui ambitionnent également de s’étendre vers le sud. Le traité d’Alcaçovas (4 septembre 1479) permet à la Castille de conserver les Canaries, alors que le Portugal se voit reconnaître les archipels des Açores, du Cap-Vert et surtout le droit exclusif de navigation, de découverte et de commerce au-delà de la Guinée.

Ce traité, confirmé par une bulle papale en 1481, établit le principe d’une zone dévolue à un seul pays européen en dehors de l’Europe. De ce fait, la seule voie de navigation possible directe vers l’Asie pour les Espagnols est celle de l’ouest qu’emprunte Christophe Colomb. En mars 1493, avant de rentrer en Espagne, le navigateur touche terre à Lisbonne où il est reçu par Jean II, roi du Portugal. Conquête et exploitation des nouveaux mondes. La chrétienté latine occidentale s’est dotée, du XIIIe au XVe siècle de nouveaux moyens.

Conquête et exploitation des nouveaux mondes

Une masse critique de transformations s’est alors constituée, après la lente et méthodique descente le long des côtes de l’Afrique (cf. L’expansion européenne, « Nouvelle Clio », PUF), tout explose et change de 1515-20 à 1570… C’est la conquête (en Amérique), le contrôle côtier (dans l’océan Indien) et pour plusieurs siècles l’exploitation des nouveaux mondes, qu’ouvre la prépondérance européenne. Ce livre décrit, explique mais surtout il pèse : coût démographique sous l’effet dévastateur du choc microbien et viral pour la première fois évalué, gain d’un surplus de 1 % du PNB pour l’économie dominante, sans doute une des conditions lointaines du « décollage » de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle. Page I à IV Pages de début Page 1 à 3. Timeline of European exploration. The following timeline covers European exploration from 1418 to 1957.

Timeline of European exploration

The 15th century witnessed the rounding of the feared Cape Bojador and Portuguese exploration of the west coast of Africa, while in the last decade of the century the Spanish sent expeditions to the New World, focusing on exploring the Caribbean Sea, and the Portuguese discovered the sea route to India. In the 16th century, various countries sent exploring parties into the interior of the Americas, as well as to their respective west and east coasts north to California and Labrador and south to Chile and Tierra del Fuego. In the 17th century, the Russians explored and conquered Siberia in search of sables, while the Dutch roughly charted the emerging continent of Australia. La globalisation de Christophe Colomb et Vasco de Gama à aujourd'hui. Le nouveau monde disputé [ressource] La première Amérique coloniale fut, au centre et au sud du continent, celle de la « Conquista ».

Le nouveau monde disputé [ressource]

En concentrant ses forces sur la recherche de la route des Indes, le Portugal avait laissé échapper l'Amérique. L'Espagne, elle, saisit la chance qui lui était offerte. Sans cesser de rechercher le passage qui lui ouvrirait la route des Indes, encourageant pour cela sans trop y croire le voyage de Magellan, elle exploita sans attendre les territoires dont on lui avait reconnu la propriété, et établit avec eux une liaison maritime régulière. Délaissant pour le moment les étendues de terres vierges, immenses à en donner le vertige, elle se tourna en priorité vers les régions les plus peuplées, propres à fournir de la main-d'œuvre : les Antilles, la Nouvelle Espagne (Mexique), et la Terre Ferme (Colombie, Pérou). Chronique d’un monde en connexion, 1200-1600. L’histoire s’accélère à partir du début du 13e siècle.

Chronique d’un monde en connexion, 1200-1600

Des zones civilisationnelles jusqu’ici restées largement autonomes entrent en interaction, produisant une ébullition militaire certes, mais aussi économique et sociale, qui va aller croissant jusqu’à aujourd’hui et est aux racines du monde global que nous connaissons. Ainsi peut-on résumer la thèse de Jean-Michel Sallmann, professeur d’histoire moderne à l’université de Paris-X–Nanterre. Nouveau Monde : Premières Colonies et Implantations. "Heaven and earth seemed never to have agreed better for man's commodious and delightful habitation.

Nouveau Monde : Premières Colonies et Implantations

" Les conditions des grandes découvertes. Des hommes audacieux découvrent le monde | Motivations géopolitiques | Révolution technique et scientifique | Recherche scientifique | Esprit missionnaire | Esprit d'aventure et courage | Nommer et représenter ce nouveau monde | - Des motivations économiques : On parlait d'îles fabuleuses au sud de la Chine où poussaient à profusion le clou de girofle et la noix de muscade.

Les conditions des grandes découvertes

Grandes découvertes et colonisations (2)