background preloader

Expéditions maritimes et découverte du monde par les Européens

Facebook Twitter

L'image du monde en TO. Le partage du monde habité La plupart des représentations médiévales ne considèrent que la terre habitée : ce sont les "mappemondes".

L'image du monde en TO

Parfois, leur forme ovale, en "chlamyde", vient rappeler qu'elles ne figurent qu'une partie de la surface du globe terrestre. Héritées des représentations antiques partiellement conservées, ces mappemondes reflètent la manière dont la chrétienté conçoit l'évolution historique et la localisation de l'humanité. Leur division tripartite – Asie, Afrique, Europe – s'efforce de concilier une tripartition géographique héritée des Grecs, admise déjà par Hérodote, avec l'héritage biblique du partage réalisé après le Déluge entre les fils de Noé, auquel s'ajoute au XIIe siècle une tripartition fonctionnelle : l'Asie des hommes libres ou des prêtres pour Sem ; l'Afrique des esclaves ou des travailleurs pour Cham ; l'Europe des guerriers pour Japhet.

Cette référence biblique permet d'embrasser l'humanité entière dans des divisions ethniques et sociales. Le globe de Martin Behaïm - 1492 [source] 1507 : America sur les cartes. "America" apparaît sur le globe [source] BNF. Le planisphère de Waldseemüller - 1507 [source] L'empire portugais (XVIème - XVIIème siècles) La route des deux Indes - Vasco de Gama [ressource] Dix ans après l'exploit de Bartolomeu Dias, le voyage de Vasco de Gama, en 1497, récompensa quatre-vingts années d'efforts portugais pour rejoindre les Indes par la mer.

La route des deux Indes - Vasco de Gama [ressource]

Les circonstances différaient notablement du projet un peu fou et terriblement personnel de Christophe Colomb. Le capitaine avait été ici soigneusement choisi par le souverain dans le cadre d'une expédition officielle qui avait demandé deux ans de préparatifs. Rien n'avait été laissé au hasard. Gama, qui remplaçait son père décédé, offrait à la fois des qualités de navigateur et de diplomate, car on savait pertinemment qu'il lui faudrait négocier sa présence dans les eaux musulmanes.Il emmenait 170 hommes d'équipage, bien rodés lors de précédents voyages, certains ayant été les compagnons de Dias.

Quand Vasco de Gama « découvre » l’Inde. Le nouveau monde disputé [ressource] La première Amérique coloniale fut, au centre et au sud du continent, celle de la « Conquista ».

Le nouveau monde disputé [ressource]

En concentrant ses forces sur la recherche de la route des Indes, le Portugal avait laissé échapper l'Amérique. L'Espagne, elle, saisit la chance qui lui était offerte. Sans cesser de rechercher le passage qui lui ouvrirait la route des Indes, encourageant pour cela sans trop y croire le voyage de Magellan, elle exploita sans attendre les territoires dont on lui avait reconnu la propriété, et établit avec eux une liaison maritime régulière. Délaissant pour le moment les étendues de terres vierges, immenses à en donner le vertige, elle se tourna en priorité vers les régions les plus peuplées, propres à fournir de la main-d'œuvre : les Antilles, la Nouvelle Espagne (Mexique), et la Terre Ferme (Colombie, Pérou). Musée du quai Branly - les explorateurs.

Le monde des explorateurs [ressource] Dès la fin du XVe siècle, l'espace connu et maîtrisé par les Européens s'accroît sensiblement grâce à l'amélioration des techniques de navigation.

Le monde des explorateurs [ressource]

Les côtes africaines sont parsemées de comptoirs portugais et le grand navigateur gênois, Christophe Colomb, découvre l'Amérique. L' Atlantique devient, au cours du XVIe siècle, un espace dominé par la Couronne espagnole. Les grandes découvertes et le premier partage du monde [carte]

Le Pacifique, lac espagnol

Cortès et la Nouvelle-Espagne [ressource] [canopé] Alors que les civilisations mésoaméricaines sont les absentes des nouveaux programmes d’histoire du collège, le Mexique colonial, qui recouvre trois siècles d’humanité de la conquête à l’indépendance (1521-1821), y a acquis en revanche une place notoire.

Cortès et la Nouvelle-Espagne [ressource] [canopé]

Sans qu’il soit proprement nommé dans les textes officiels, son étude est au moins suggérée à trois reprises dans la nouvelle programmation : en classe de 5e (« un épisode de la Conquête »), en classe de 4e à travers une étude de l’empire espagnol (« l’Europe dans le monde au début du XVIIIe siècle ») et en classe de 2nde (« une cité précolombienne face à la conquête et la colonisation »). Cet intérêt pour le Nouveau Monde se conçoit aisément étant donné que les nouveaux programmes s’ouvrent aux mondes dits « lointains ».

Colomb débarque en Amérique - Théodore de Bry - [image] Gallica - Théodore de Bry, grav. ; Le Père Bartholomé de Las Casas, aut. [image] Vue 1 - [Page de titre frontispice avec figures.

Gallica - Théodore de Bry, grav. ; Le Père Bartholomé de Las Casas, aut. [image]

Scènes de combat entre Indiens et Conquistadors. Indiens offrant des trésors aux Conquistadors reçus en audience par un roi des Indes Occidentales. Découverte du Nouveau Monde.] [Cote : BNF C83136] vue 2 - [Planche p.10. Le monde selon Christophe Colomb [vidéo] Bartolomé de las Casas. Bartolomé de Las Casas ou de Casaus est un célèbre missionnaire et écrivain né à Séville en 1474, mort à Madrid en juillet 1566.

Bartolomé de las Casas.

Ses ancêtres, apparentés aux vicomtes de Limoges, étaient établis en Andalousie depuis le XIVe siècle; deux membres de la famille, Alfonso et Guillen, avaient été rois des Canaries au XVe siècle; son père Francisco, ayant accompagné Christophe Colomb dans son second voyage (1493), reçut, dans l'île d'Haïti , une concession que Bartolomé alla administrer (1502), après avoir fait ses études à l'Université de Salamanque, mais en 1510 il fut ordonné par l'évêque de Saint-Domingue (Haïti ) et il affirmait avoir été le premier à recevoir la prêtrise dans le nouveau monde. Appelé à Cuba Chargé de réformer la législation des Indes, il proposa quelques bonnes mesures ; mais il eut le tort, et il s'en repentit bientôt, de généraliser la substitution d'esclaves Noirs aux serfs indigènes.

Et alla s'établir sur les bords du Cumana. Le voyage de Magellan 1519-1522. Les Découvreurs - Magellan [vidéo] La 1ère grande boucle - Magellan [ressource] Le plus audacieux de tous les voyages maritimes fut sans nul doute le premier voyage de circumnavigation du globe réalisé par Magellan dans des circonstances dramatiques.

La 1ère grande boucle - Magellan [ressource]

Fernao de Magalhaens avait des comptes à régler avec la société. Bien que nanti d'une grande expérience de navigateur acquise aux Indes orientales pour le compte du Portugal, un désaccord avec Albuquerque l'avait ramené à Lisbonne où il ne goûtait guère les charmes de la retraite. D'une expédition punitive contre les Maures au Maroc, en 1513, il était rentré blessé et révoqué pour avoir regagné son pays sans autorisation. Il était clair que le roi ne lui accorderait plus sa confiance. Son projet de découvrir un passage permettant de rejoindre les Moluques au-delà de l'Amérique ne recevant aucun appui officiel, il quitta son pays pour passer au service de Charles Ier d'Espagne, futur Charles Quint. Une « autre mer jamais vue » ? Départ et premières mutineries. Arte - A la conquête du monde - Le Journal de bord de Magellan [webdoc]