background preloader

L'Amérique espagnole et portugaise

Facebook Twitter

So, Who Did Discover America? Le Nouveau Monde. Les voyages d’Amerigo. Né à Florence le 9 mars 1454, Amerigo Mateo Vespucci grandit dans le milieu aisé de l’humanisme florentin ; sa famille compte des humanistes reconnus et son père, notaire de la Signoria en 1470, apporte une certaine aisance à la famille.

Le Nouveau Monde. Les voyages d’Amerigo

Le jeune Amerigo, voisin de Verrochio et de Botticelli, a probablement fréquenté la maison des Médicis : la déesse de l’amour de la Naissance de Vénus n’est autre que Simonetta Vespucci, qui avait épousé un de ses cousins. Cet environnement culturel exceptionnel a contribué à éveiller l’intérêt du jeune homme pour la géographie et les voyages ; en 1478, il accompagne son oncle Guido Antonio dans son voyage politique auprès de Louis XI. Amerigo Vespucci. Par Michel RIVIERE.

Amerigo Vespucci

La véritable expédition vers les cités d’or. Un fiasco.

La véritable expédition vers les cités d’or

Au XVIe, l'expédition pour retrouver les cités d'or en Amérique du Nord s'est terminée par une triste bataille… dont le lieu semble avoir été découvert. Dans le siècle qui suit le premier voyage de Colomb en Amérique, de nombreuses expéditions espagnoles se lancent dans l'exploration du nouveau continent. Dire l’évènement… et le nommer : L’Amérique, découverte ? Inventée ? Rencontrée ? De la difficulté à être lorsque les mots ne sont pas là pour le dire. Par Estrella Ruiz-Galvez Priego Edmundo O’Gorman, Marcel Bataillon, Silvio Zavala, Miguel León Portilla Leopoldo Zea et autres devant l’évènement.

Dire l’évènement… et le nommer : L’Amérique, découverte ? Inventée ? Rencontrée ? De la difficulté à être lorsque les mots ne sont pas là pour le dire.

Persée : La contribution des Normands des XVIe et XVIIe siècles à la connaissance des Indiens d'Amérique [ressource] Namba la présence d'un de leurs ennemis, ils se ruèrent à bord, s'emparèrent de l'infortuné et le massacrèrent (10).

Persée : La contribution des Normands des XVIe et XVIIe siècles à la connaissance des Indiens d'Amérique [ressource]

Pourquoi les capitaines du x\T siècle, pourquoi ceux du siècle suivant, recrutaient-ils en grand nombre leurs marins parmi la population normande V Pour un motif très simple : la plupart des expéditions, qu'elles aillent en Amérique Septentrionale ou vers ce qu'on appelait, à l'époque, « Les Isles » (Antilles et Amérique du Sud), partaient des ports normands.

Ceci, la Littérature le consacre : « Par- tans de Rouen, arrivèrent à Hommefleur où se mirent sur mer Pantagruel, Panurge, Epistemon, Eusthènes et Carpalim », écrit Rabelais qui dépeint ses héros « auquel lieu-dit, attendant le vent propice et talfretant leur nef » (11). Sans doute, la flotte dont il s'agit ici ne va pas vers l'Amérique, mais c'est en Amérique pourtant que nous transportent certaines descriptions des Isles (12). BNF - le baptême de l'Amérique. À Paris, à Anvers et à Bâle, on distribua également d'autres éditions vendues dans toute l'Europe.

BNF - le baptême de l'Amérique

Ce n'était encore qu'une modeste brochure de quatre pages, mais un poète romain se chargea, dès juin 1493, de la transformer en un texte en italien de plus de cinq cents vers. La lettre de Colomb, en même temps qu'elle acquit une très large audience, prit ainsi place aussitôt parmi les grandes œuvres de la littérature épique.Les terres découvertes étaient naturellement encore considérées comme asiatiques.

1492 : une apocalypse microbienne pour les Américains natifs. LIDAR.

1492 : une apocalypse microbienne pour les Américains natifs

S’il ne fait guère de doute parmi les historiens que les populations natives américaines ont été décimées en masse par les microbes des migrants, la dynamique du phénomène est encore sujette à débat. Cela fut-il rapide ou étalé sur de longues années ? L’équipe de Matt Liebmann du département d’anthropologie de l’Université d’Harvard a utilisé un outil incontournable aujourd’hui en météorologie ou en topographie : le lidar, qui permet grâce à l’émission d’un laser de mesurer des distances très précisément, au centimètre près. La folle aventure d'Hernan Cortés [ressource] Le monde selon Christophe Colomb [vidéo] Colomb débarque en Amérique - Théodore de Bry - [image] La découverte des cannibales du Brésil.

Colomb débarque en Amérique - Théodore de Bry - [image]

Cortès et la Nouvelle-Espagne [ressource] [canopé] Alors que les civilisations mésoaméricaines sont les absentes des nouveaux programmes d’histoire du collège, le Mexique colonial, qui recouvre trois siècles d’humanité de la conquête à l’indépendance (1521-1821), y a acquis en revanche une place notoire.

Cortès et la Nouvelle-Espagne [ressource] [canopé]

Sans qu’il soit proprement nommé dans les textes officiels, son étude est au moins suggérée à trois reprises dans la nouvelle programmation : en classe de 5e (« un épisode de la Conquête »), en classe de 4e à travers une étude de l’empire espagnol (« l’Europe dans le monde au début du XVIIIe siècle ») et en classe de 2nde (« une cité précolombienne face à la conquête et la colonisation »). Cet intérêt pour le Nouveau Monde se conçoit aisément étant donné que les nouveaux programmes s’ouvrent aux mondes dits « lointains ». Le Commerce que les Indiens du Mexique font avec les François au Port de Mississipi : [estampe] Histoire des plantes de l'Europe, et des plus usitées qui viennent d'Asie, d'Afrique et d'Amérique... [Texte imprimé](Signé : Nicolas Deville.) Persée : mythes et légendes de la conquête de l'Amérique [ressource] Persée : dans le sillage de Colomb [ressource]