background preloader

Anxiété - Crise d'angoisse

Facebook Twitter

Troubles d'anxiété (1ère partie) : MyHandicap.ch. Wir alle kennen Ängste von frühester Kindheit an.

Troubles d'anxiété (1ère partie) : MyHandicap.ch

Angst, alleine zu sein. Angst vor der Dunkelheit, Prüfungsangst, Angst vor Gewittern, in späteren Lebensphasen Angst vor Krankheiten, Einsamkeit oder letztlich dem Tod. Ängste gehören zu unserer normalen Entwicklung. Sie kommen und gehen, mal sind sie ausgeprägter, mal einfach nur begleitend. Im Normalfall lernen wir, mit unseren Ängsten zu leben. 10 bis 15 Prozent der Bevölkerung betroffen Dies ist aber nicht immer der Fall. Dabei waren Frauen deutlich häufiger betroffen als Männer. Zur Störung wird Angst immer dann, wenn sie wiederholt in Situationen auftritt, in denen real und nach menschlichem Ermessen gar keine Gefahr oder Bedrohung vorliegt, wenn sie also unverhältnismäßig ist. Phobies sociales (2e partie) : MyHandicap.ch. Die erwähnten Symptome können auftreten, ebenso Sprachhemmung, häufige Versprecher oder Atemnot, Übelkeit, wiederum bis hin zu Panikattacken.

Phobies sociales (2e partie) : MyHandicap.ch

Es liegt in der Natur der Sache, dass Menschen mit sozialen Ängsten versuchen, „gefährdenden“ Situationen aus dem Weg zu gehen. Dies kann die schulische oder berufliche Karriere ebenso beeinträchtigen wie das Privatleben und zu einer völligen sozialen Isolation führen. Flugzeuge, Aufzüge, Spinnen… Und schließlich gibt es die spezifischen Phobien, die sich gegen ein bestimmtes Objekt oder gegen eine bestimmte Situation richten. Sansangoisse.com, de l'aide quand tu as des angoisses, de l'agoraphobie, des attaques de panique ou des crises d'angoisse.

L'anxiété - Symptômes et traitement - Doctissimo. Qu'est-ce que c'est ?

L'anxiété - Symptômes et traitement - Doctissimo

C'est un trouble émotionnel qui se manifeste par un sentiment d'insécurité. L'anxiété est caractérisée par un sentiment d'appréhension, de tension, de malaise, de terreur face à un péril de nature indéterminée. Elle est souvent exprimée par le patient sous les termes de nervosité ou de soucis. L'anxiété doit être distinguée de la peur qui répond à une situation menaçante réelle. On différencie le trouble panique (correspondant à des crises d'angoisse aiguës survenant de manière périodique) et l'anxiété permanente (trouble anxiété généralisée, ou névrose d'angoisse), qui affecte les sujets de manière durable.

Cette distinction est importante car les traitements sont différents. Les troubles anxieux sont fréquents, ils affecteraient environ chaque année 2 à 8 % de la population adulte et seraient plus fréquents chez les femmes. Les signes de la maladie L'anxiété est anormale quand : Causes et facteurs de risque. Crises d'angoisse, comment s'en sortir ? Définition Qu’est-ce que la crise d’angoisse ou crise de panique ?

Crises d'angoisse, comment s'en sortir ?

La crise d’angoisse ou crise de panique est une manifestation aiguë et intense d’inconfort physique et émotionnel, de peur et d’anxiété que le sujet ne parvient pas à contrôler. Ce dernier a souvent peur de mourir ou de devenir fou. La crise d’angoisse n’est pas seulement une anxiété intense : les symptômes d’anxiété sont mélangés à des symptômes physiques qui peuvent être suffisamment violents pour faire évoquer un infarctus du myocarde ou des crises d’épilepsie. C’est souvent après un passage par les Urgences Médicales, devant un bilan physique négatif que le diagnostic de crise d’angoisse ou crise de panique sera posé. Agoraphobie — Wikipédia. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Agoraphobie — Wikipédia

Classification et ressources externes agoraphobie (du grec ancien ἀγορά / agorá (« place publique », « assemblée ») et φόβος / phóbos (« peur »)) est une phobie correspondant à la peur des lieux publics, des espaces ouverts, et par extension, de la foule. Cette phobie se manifeste par un sentiment d'insécurité dans les lieux publics ou les vastes espaces et par la peur de ne pas pouvoir s'échapper en cas de problème. Elle ne doit pas être confondue avec l'ochlophobie qui correspond à la peur de la foule en tant que masse oppressive. Historique[modifier | modifier le code] En 1871, le neuropsychiatre berlinois Carl Westphal invente le terme d'« agoraphobie » après avoir remarqué que certains de ses patients manifestaient une anxiété extrême et même un sentiment de terreur s'ils devaient se rendre sur certaines places publiques de la ville[1].

Prévalence et incidence[modifier | modifier le code] L'agoraphobie touche de 2 à 4 % de la population. Psychothérapie cognitivo-comportementale — Wikipédia. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Psychothérapie cognitivo-comportementale — Wikipédia

Dans l'histoire de la psychologie clinique, les courants dits comportementalistes (visant d'abord à intervenir sur le comportement) et cognitifs (cherchant à intervenir sur les croyances, les représentations, et leurs processus de construction) sont apparus parallèlement au milieu du XXe siècle, parfois en compétition l'un avec l'autre. Depuis les années 1980, ce clivage historique entre comportementalisme et cognitivisme tend à disparaître dans la pratique thérapeutique[2]. Elles font l’objet d’un certain nombre de critiques, notamment en termes de scientisme, de normalisation et de standardisation là où chaque être humain est unique.

Histoire[modifier | modifier le code] L'approche cognitive : influence du stoïcisme[modifier | modifier le code] Certains auteurs montrent la filiation entre les idées des philosophes stoïciens et les postulats de l'approche cognitive mais aussi psychanalytique[3][réf. insuffisante],[4].