background preloader

Finance

Facebook Twitter

Les banquiers, tricheurs par culture. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Nathaniel Herzberg Les banquiers n’inspirent pas confiance, c’est là un euphémisme.

Les banquiers, tricheurs par culture

Chaque nouvelle enquête le rappelle : aucun secteur professionnel ne suscite autant de rejet dans l’opinion, « si ce n’est les hommes politiques, les criminels emprisonnés… et les vendeurs de voitures », précise Michel Maréchal, professeur d’économie expérimentale à l’université de Zurich. Le chercheur ne va rien arranger à l’affaire. A Piketty Protégé’s Theory on Tax Havens. Photo GABRIEL ZUCMAN is a 27-year-old French economist who decided to solve a puzzle: Why do international balance sheets each year show more liabilities than assets, as if the world is in debt to itself?

A Piketty Protégé’s Theory on Tax Havens

Over the last couple of decades, the few international economists who have addressed this question have offered a simple explanation: tax evasion. Money that, say, leaves the United States for an offshore tax shelter is recorded as a liability here, but it is listed nowhere as an asset — its mission, after all, is disappearance. But until now the economists lacked hard numbers to confirm their suspicions. By analyzing data released in recent years by central banks in Switzerland and Luxembourg on foreigners’ bank holdings, then extrapolating to other tax havens, Mr. Capitalism vs. Democracy. Thomas Piketty’s new book, “Capital in the Twenty-First Century,” described by one French newspaper as a “a political and theoretical bulldozer,” defies left and right orthodoxy by arguing that worsening inequality is an inevitable outcome of free market capitalism.

Capitalism vs. Democracy

Piketty, a professor at the Paris School of Economics, does not stop there. He contends that capitalism’s inherent dynamic propels powerful forces that threaten democratic societies. Capitalism, according to Piketty, confronts both modern and modernizing countries with a dilemma: entrepreneurs become increasingly dominant over those who own only their own labor. In Piketty’s view, while emerging economies can defeat this logic in the near term, in the long run, “when pay setters set their own pay, there’s no limit,” unless “confiscatory tax rates” are imposed.

Photo “I am hesitant to call Thomas Piketty’s new book Capital in the 21st Century one of the best books in economics written in the past several decades. Les Français et l'impôt : le grand désarroi. La finance personnelle démystifiée - Faculté des sciences de l'administration - Université Laval. Un apprentissage basé sur des ateliers et capsules Web éducatives Des récentes crises boursières jusqu'aux cas hautement médiatisés de fraudes et d'investisseurs floués, en passant par les enjeux de société tels le vieillissement de la population et les déficits des régimes de retraite, les dernières années ont fait grandir un désir de compréhension des concepts financiers et ont accentué la nécessité d'une saine planification financière.

La finance personnelle démystifiée - Faculté des sciences de l'administration - Université Laval

Malheureusement, avec la multiplication des options d'épargne, de crédit et d'assurance disponibles, la finance personnelle est souvent perçue comme un domaine complexe et non accessible. Faites-vous partie de ceux qui s'intéressent à la finance personnelle mais qui ont de la difficulté à s'y retrouver? Créé à l'intention du grand public, ce site Web propose une approche dynamique et innovatrice pour ceux et celles qui veulent appronfondir leurs connaissances sur la finance personnelle. Est-il devenu impossible d'être riche en France ? Le Monde | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent et Jonathan Parienté La fiscalité des plus riches est-elle "confiscatoire" ?

Est-il devenu impossible d'être riche en France ?

A-t-on franchi un rubicon fiscal, atteint le pic de cette fameuse courbe de Laffer, régulièrement citée par les adversaires de la fiscalité française, et au-delà de laquelle "trop d'impôt tue l'impôt", selon l'adage ? Du fait de l'alternance politique, 2012 est une année particulière pour les riches français, qui verront leur contribution augmenter, et ce, sans aucun plafonnement.

Depuis le retour de la gauche au pouvoir, les plus riches cumulent la fin partielle du bouclier fiscal, la surtaxe Fillon sur les hauts revenus de 2011 et la réforme provisoire de l'ISF. L'an prochain, malgré la mise en place de la fameuse tranche d'impôt à 75 % sur les revenus dépassant le million d'euros, l'addition sera moins salée pour les plus aisés, qui verront leur ISF plafonné à 75 % de leurs revenus. Impôt sur le revenus. La finance participative est dans la place.

Etant par monts et par vaux ces temps-ci afin de parler CoRévolution, je peux vous assurer que ça bouge dans les territoires : en ces temps de crises, un vent de changement et d'enthousiasme souffle chez les acteurs de l'économie collaborative.

La finance participative est dans la place

Une preuve encore en ce jeudi 11 octobre avec le forum FinPart qui se tenait non loin de Limoges, à la Fondation La Borie, afin de promouvoir ces nouvelles formes de financement. Le B.A.BA de la finance participative Infographie du crowdfunding, réalisée par Julien Ledru et Pauline Le Gall - Avril 2012 Le crowdfunding (de "crowd", la foule) est un mécanisme de financement, via Internet, de projets d’innovation et de création permettant de collecter les apports financiers d’un grand nombre d’épargnants. Il y aurait près de 400 plateformes de financement de ce type dans le monde aujourd'hui.