background preloader

Décharge dans les gaz

Facebook Twitter

Les tubes fluorescents. Les différents diamètres Il existe 3 grands types de tubes fluorescents sur le marché : T12 ou T38 : de diamètre 38 mm,efficacité lumineuse = 40 à 70 lm/W;T8 ou T26 : de diamètre 26 mm,efficacité lumineuse = 65 à 95 lm/W (à 25°C de température ambiante);T5 ou T16 : de diamètre 16 mm,efficacité lumineuse = 85 à 105 lm/W (à 35°C de température ambiante).

Les tubes fluorescents

Les tubes de diamètre de 38 mm (T12) n’existent pratiquement plus. @.Ampère et l'histoire de l'électricité. Tube à dêcharge à gaz - U14380 - Tubes électroniques D - 3B Scientific. Geissler tubes. Raconte-moi la radio. Décharges électriques dans les gaz raréfiés Vers 1838, FARADAY s'intéressa aux décharges électriques dans les gaz raréfiés et mis en évidence les phénomènes qui se produisent lorsque la pression baisse dans une enceinte de verre. - à la pression atmosphérique, l'étincelle jaillit entre les deux électrodes si la tension est suffisante (par exemple 100 000 Volts pour une distance inférieure à 6 cm),

Raconte-moi la radio

2014-09-03 11.48.34 1. Physique du bâtiment: Construction et énergie - Christoph Zürcher, Thomas Frank. Les orages. Cumulonimbus Cloud (DI01623) Les orages. Neon Marquee. Les LED pour l'éclairage - 2e éd.: Fonctionnement et performances - Laurent Massol. Traité de la lumière - Libero Zuppiroli, Marie-Noëlle Bussac. Buso. Tube au néon - Tube néon. Le tube au néon est un type d'éclairage en tube qui a recours au gaz néon pour pouvoir être éclairé.

Tube au néon - Tube néon

Inventé en 1910 par Georges Claude Inventé en 1910 par le physicien et chimiste français Georges Claude, il doit son apparition à la découverte préalable en 1898 de la présence d'un gaz néon dans l'air liquéfié. Cette découverte, attribuée au duo de chercheurs William Ramsay et Morris Travers, a ainsi permis au chimiste français spécialisé dans les travaux sur les gaz rares de mettre en avant une nouvelle émission lumineuse dans un tube à gaz au néon.

En découvrant cette émission lumineuse produite lors du passage d'une décharge électrique dans un tube au néon, Georges Claude n'aura plus qu'à mettre au point des enduits fluorescents pour achever son invention. Culturesciences.chimie.ens. Article rédigé par Hagop Demirdjian (professeur agrégé responsable du site CultureSciences-Chimie), relu par les responsables des sites scientifiques ENS-DGESCO. 1.

culturesciences.chimie.ens

La préhistoire : décharges électriques dans les gaz En 1838, le chimiste et physicien britannique Faraday s’intéresse aux décharges électriques dans les gaz raréfiés grâce au dispositif suivant : une anode et une cathode sont placées en vis-à-vis dans un tube en verre, la cathode est mise sous tension et si celle-ci est assez élevée cela déclenche une étincelle entre les deux électrodes (figure 1.) Si on diminue la pression du gaz dans l’ampoule, on constate que l’apparence de l’étincelle se change en une émanation violette.

Faraday pense alors avoir découvert un quatrième état de la matière qu’il nomme « matière radiante ».