background preloader

12. Relativité du temps

Facebook Twitter

As-tu pris ton Galileo ? Aujourd’hui, la navigation par satellite est très répandue.

As-tu pris ton Galileo ?

Nos voitures et nos téléphones sont quasiment tous équipés d’un GPS. Eh bien GPS, qui signifie Global Positionning System, c’est le système de navigation par satellite, développé par les Etats-Unis. As-tu pris ton Galileo ? Galileo, le "GPS" européen, sera mis en service en décembre. LANCEMENT.

Galileo, le "GPS" européen, sera mis en service en décembre.

Le 17 novembre aura lieu le lancement de quatre satellites Galileo à bord d’Ariane 5, depuis le centre spatial guyanais à Kourou. C’est la version Ariane 5 EPS (étage à propergols stockables) qui sera choisie, de manière à pouvoir rallumer le dernier moteur pour qu’il monte les satellites jusqu’à leur orbite à 23 000 km. Les opérations de mise à poste seront réalisées par le CNES depuis Toulouse, en partenariat avec l’ESOC, le centre européen d’opérations spatiales, à Darmstadt. Depuis le premier lancement, en 2012, 14 satellites ont déjà été mis en orbite, dont un est définitivement hors service à la suite d’une panne d’antenne et deux autres, placés sur une mauvaise orbite, ne pourront être utilisés pour les missions de recherche et de sauvetage. La démesure de la précision. La mesure du temps atteint aujourd’hui des précisions vertigineuses, grâce notamment aux apports de l’optique et de la photonique.

La démesure de la précision

Or la recherche de la précision ultime est une course de longue haleine qui est loin d’être achevée. Il n’y a pas que la science qui soit affaire de mesures et d’exactitude. Sans que l’on s’en rende compte, surfer sur Internet ou déterminer sa position grâce à un GPS sont des opérations qui demandent des mesures de temps ou de distance d’une précision très élevée… et sans cesse croissante. Le lawrencium passe le test relativiste. L'énergie de première ionisation de chaque élément du tableau périodique est indiquée par la hauteur de la colonne.

Le lawrencium passe le test relativiste

Le lawrencium (en rouge) présente une énergie très basse pour un actinide du fait des effets relativistes. Kazuaki Tsukada, JAEA. KEZAKO: Comment fonctionne un GPS? Physique générale: Ondes, optique et physique moderne - Douglas C. Giancoli (voir p192) Déjà un record battu au LHC. REPRISE.

Déjà un record battu au LHC

Après deux ans deux travaux et des petits problèmes électriques lors de la remise en route, l’accélérateur de particules du Cern est désormais pleinement opérationnel. Ainsi, pendant le week-end du 11 et 12 avril 2015, des protons ont circulé dans le gigantesque anneaux de 27 km à la vitesse nominale de 6,5 TeV (tera électron-volts), un niveau d’énergie qui n’avait jamais été atteint dans un accélérateur.

La prochaine étape sera de faire en entrer en collision des protons accélérés à cette vitesse, ce qui devrait conduire à de nouvelles découvertes qui pourraient révolutionner la physique. CERN Update: Large Hadron Collider Circulates Proton Beam At Record Energy - International Business Times #lhc — LHC news (@LHCnews) 10 Avril 2015 Vers des collisions à 13 Tev dès le mois de juin 2015 C’est dans la nuit du 9 au 10 avril qu’un premier faisceau de protons a atteint la vitesse record de 6,5 TeV dans l’accélérateur circulaire du LHC.

L'accélérateur de particules européen LHC redémarre. Après deux ans de travaux, l'anneau de 27 km de long du Cern situé près de Genève reprend du service ce week-end avec pour objectif d'atteinde sa pleine puissance dans deux mois.

L'accélérateur de particules européen LHC redémarre

Le LHC était déjà le plus puissant accélérateur de particules au monde lorsqu'il s'est arrêté en février 2013, pour deux ans de maintenance et de perfectionnement. Cet instrument de recherche fondamentale pour sonder l'infiniment petit reprend aujourd'hui du service au Cern près de Genève avec l'ambition de battre son propre record. Ce week-end, les premiers faisceaux de protons, des particules qui composent le noyau des atomes, circuleront dans la nouvelle version du titanesque anneau de 27 km de long enfoui à 100 mètres de profondeur. «Nous prévoyons de démarrer doucement en injectant des paquets d'un milliard de protons qui seront peu accélérés», précise Frédérick Bordry, directeur des accélérateurs au Cern. Confirming Einstein, scientists find 'spacetime foam' not slowing down photons from faraway gamma-ray burst (Update)

One hundred years after Albert Einstein formulated the general theory of relativity, an international team has proposed another experimental proof.

Confirming Einstein, scientists find 'spacetime foam' not slowing down photons from faraway gamma-ray burst (Update)

In a paper published today in Nature Physics, researchers from the Hebrew University of Jerusalem, the Open University of Israel, Sapienza University of Rome, and University of Montpellier in France, describe a proof for one of the theory's basic assumptions: the idea that all light particles, or photons, propagate at exactly the same speed. The researchers analyzed data, obtained by NASA's Fermi Gamma-ray Space Telescope, of the arrival times of photons from a distant gamma-ray burst.

The data showed that photons traveling for billions of years from the distant burst toward Earth all arrived within a fraction of a second of each other. This finding indicates that the photons all moved at the same speed, even though different photons had different energies. One of the attempts to reconcile the two theories is the idea of "space-time foam. "