background preloader

Partenaires

Facebook Twitter

5 plateformes de crowdfunding en faveur de l’éducation - Sydologie. En France, le crowdfunding en faveur de l’éducation est encore peu développé : il n’existe qu’une seule plateforme dédiée à ce domaine.

5 plateformes de crowdfunding en faveur de l’éducation - Sydologie

Mais à l’étranger, d’autres idées de financement participatif prospèrent et aident chaque année des centaines d’étudiants à réussir leurs formations ou à monter un projet éducatif. Nous en avons sélectionné cinq. Dont une qui nous vient de France : cocorico, tout de même. 1/ Eduklab Le principe du seul représentant français du crowdfunding en faveur de l’éducation ? Depuis sa création, 320 demandes de financement de projets ont été reçues par EdukLab. 2/ PigLt La plateforme PigLt (prononcez “piglet”) est ouverte à tous, particuliers souhaitant financer leurs propres études comme organisations ou associations ayant un projet lié à l’éducation. 3/ IncitED IncitED n’est pas une plateforme ouverte aux financements d’études pour les particuliers.

IncitED est basée aux États-Unis, mais elle est ouverte aux ressortissants de n’importe quel pays. 5/ Wishbone. GAFAM : La Cnil rappelle l'Education à ses obligations. "Il est plus que jamais nécessaire de fixer un cadre de régulation adapté qui protège de façon effective les données personnelles des élèves et de enseignants", déclare la CNIL le 23 mai.

GAFAM : La Cnil rappelle l'Education à ses obligations

Elle répond ainsi à la décision du ministère d'ouvrir largement les annuaires des établissements et les données élèves aux grand s groupes du GAFAM (Gooogle, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft). La question est posée depuis la révélation par le Café pédagogique, le 16 mai, d'un courrier du Directeur du numérique pour l'éducation, Mathieu Jeandron, invitant les responsables académiques à fournir aux GAFAM les annuaires des établissements. "Je tiens à vous confirmer qu'il n'y a pas de réserve générale sur l’usage des outils liés aux environnements professionnels chez les grands fournisseurs de service du Web (GAFAM et autres) dans la mesure où ils rentrent bien dans les services couverts par les conditions générales d’utilisation CGU "éducation"...

Ce n'est pas l'avis de la CNIL. F Jarraud Communiqué. EdTech: les startups de l'éducation fourmillent. Depuis trois ans, le nombre de startups de l'éducation ne cesse de croître.

EdTech: les startups de l'éducation fourmillent

De plus en plus d'entreprises proposent des cours à distance, se servent de l'intelligence artificielle, de l'Internet des objets (iOT) ou adapte leur contenu au numérique. On en dénombre 47% de plus depuis 2013, d'après une étude réalisée par Deloitte Digital en collaboration avec la Caisse des Dépôts. Les raisons des startuppers, profitant de cette vague sont multiples. Pour Sandrine Dirani, cofondatrice de Zeneduc, le choix du numérique est apparu très logiquement au moment de la création du projet : « Nous vivons un changement de société. La plateforme qu'elle a créée avec sa collaboratrice offre un accompagnement éducatif pour les parents. Comme Zeneduc, le nombre de startups ayant choisi de développer des plateformes a augmenté (+8%). Pour beaucoup, le numérique, «c'est tout l'ADN du projet». Des modèles économiques diversifiés. Numérique : Le ministère ouvre l'Ecole à Google ? Enclavée ou connectée quels enjeux pour la commune rurale de demain.

Village, fklv (Obsolete hipster), 10 février 2008 Je sais que dans une chronique il faut éviter de parler de soi.

Enclavée ou connectée quels enjeux pour la commune rurale de demain

Quand on parle de ruralité : je ne peux m’en empêcher ! Je suis né dans un petit village breton non loin du Golfe du Morbihan. A l’époque, c’était un bourg rural où les anciennes solidarités et habitus s’exprimaient pour les plus anciens encore en breton. J’en ai gardé un monde de l’enfance entre rêverie et image d’Epinal. “Nous sommes montés dans le train de la modernité sans trop nous en apercevoir”. J’aperçois du haut de ma mémoire les premiers effets de la rurbanisation. Aujourd’hui, j’utilise encore le nous mais je me promène dans le “bourg” (expression bretonne désignant le centre de la commune) de mon enfance avec le regard de celui qui réside dans le passé. Des modes de vie uniformisés Dès 2006, Pascal Dibie évoque l’informatique comme une nouveauté que les enfants n’ont jamais apprises. Le monde rural a toujours été un monde apprenant. Un camion pour réparer la fracture numérique - 10/02/2016.

Le périmètre d'action de la future « C@mio'net » des Ateliers du Bocage, qui pourrait démarrer ses tournées dès 2017.

Un camion pour réparer la fracture numérique - 10/02/2016

Les Ateliers du Bocage, basés au Pin, travaillent sur un projet innovant : amener internet à ceux qui n’en bénéficient pas ou très peu. Certains ont peut-être gardé en mémoire l'image de l'épicier ou du poissonnier qui déboulait sur la place du village en klaxonnant au volant de sa camionnette. Un temps révolu ? Pas si sûr. Les Ateliers du Bocage planchent actuellement sur un projet inédit dans la Région : celui d'amener une connexion internet là où elle ne passe pas pour des raisons techniques et-ou financières. Rompre l'isolement numérique Démarrage en 2017 Le budget de fonctionnement s'élèvera à 5.800 € par mois, autofinancé dès son démarrage par les collectivités participantes avec deux créations d'emplois à la clé : un technicien et un animateur-formateur.Pour mettre toutes les chances de leur côté, les Ateliers du Bocage ont postulé au concours de La Fabrique-Aviva. Le Printemps des Makers. 3D PRINT PARTY les 30 et 31 janvier 2016 au LabFab Rennes.