background preloader

Devoirs faits

Facebook Twitter

Le ministre de l'Education veut mettre fin aux devoirs à la maison - Le Parisien. Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé ce vendredi le lancement «dès la rentrée prochaine» d'un dispositif pour permettre aux élèves de faire leurs devoirs à l'école plutôt qu'à la maison.

Le ministre de l'Education veut mettre fin aux devoirs à la maison - Le Parisien

Fini les devoirs à la maison ! C'est tout du moins l'ambition du ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, qui veut passer à l'action «dès la rentrée prochaine». Les devoirs à la maison dans les familles populaires et les dispositifs d’aide aux devoirs : Division du travail et inégalités d’apprentissage. Journées d'étude "Questions vives du partenariat et réussite éducative.

Les devoirs à la maison dans les familles populaires et les dispositifs d’aide aux devoirs : Division du travail et inégalités d’apprentissage.

Quelles collaborations locales et institutionnelles pour améliorer l’accompagnement à la scolarité ? " Texte rédigé à partir de la prise de notes. Lors de son exposé, ont été présenté les résultats d’une recherche conduite en 2010-2011, avec Séverine Kakpo, intitulée Les devoirs à la maison dans les familles populaires et les dispositifs d’aide aux devoirs : Division du travail et inégalités d’apprentissage. How Do We Make Homework Worth It? Today Matt Miller @jmattmiller co-author of “Ditch that Homework” talks about homework.

How Do We Make Homework Worth It?

What does the research say? What is the one area that “homework” helps? Can homework be better? Let’s talk homework and make sure students are spending their time well. De la question des devoirs à l’apprentissage de l'autonomie dans le travail personnel, pistes et ressources pour la formation. Sommaire Ce texte s'appuie sur la modélisation conçue par le centre Alain-Savary présentée dans le document "Concevoir des formations pour aider les enseignants à faire réussir tous les élèves", et notamment sur les cinq directions proposées pour concevoir la formation continue : Prendre conscience des inégalités générées par les devoirs à la maison et des ruptures didactiques entre les différents espaces/temps du travail personnel Historiquement, la question des devoirs se pose dans le cadre d’une institution scolaire marquée traditionnellement par une division du travail : le temps du cours où le professeur enseigne et le temps de l’étude où l’élève apprend.

De la question des devoirs à l’apprentissage de l'autonomie dans le travail personnel, pistes et ressources pour la formation

What Will it Take for Schools to Get Serious About “Healthy Homework” Levels? Enough With the Excessive, Counter-Productive Homework Already.

What Will it Take for Schools to Get Serious About “Healthy Homework” Levels?

This year I’ve watched my daughter, a consistent 98 to 99 average student who is now in 8th grade and taking several honors courses, struggle with a burdensome level of homework. While I realize that there may be room for improvement in how efficiently she tackles her work, she is consistently having to work late into the night to complete her work, resulting in less than 6 hours sleep many nights.

This is detrimental to her health, her learning, and her emotional well being, and this student who has excelled at academics her whole life now constantly complains about school. The already challenging life of a 13 year old girl is frequently filled with emotional turbulence, which is further exacerbated by being over tired and stressed. I’ve looked at a lot of this homework, and frankly, much (but by no means not all) of it is meaningless “busy work” with little value towards learning.

That last one is key, IMHO. "I Assign Stupid Homework" - Teacher Tech. One argument I frequently hear in response to the argument that homework is oftentimes of marginal academic benefit, busy work or stupid is.

"I Assign Stupid Homework" - Teacher Tech

De la question des devoirs à l’apprentissage de l'autonomie dans le travail personnel, pistes et ressources pour la formation. Travail de l'élève hors la classe : un observatoire à Créteil. Alain Pothet, correspondant académique EP, Martine Amable, chargée de mission EP, Françoise Moncada DAASEN de Seine-Saint-Denis et correspondante académique EP, évoquent la genèse de l'Observatoire et la publication de son premier rapport.

Travail de l'élève hors la classe : un observatoire à Créteil

D'où est partie cette idée de l'Observatoire ? L’Observatoire des pratiques en Éducation prioritaire est né le 9 octobre 2015, au terme de sa conférence inaugurale. Il s’inspire dans sa composition et sa démarche de l’observatoire des usages du numérique qui a été initié dans l’académie de Créteil il y a quelques années par Claudio Cimelli, alors DATICE.

Sa création a répondu à la demande des deux correspondants académiques éducation prioritaire de l’académie de Créteil, Françoise Moncada, Directrice Académique Adjointe des Services de l’Éducation Nationale (DAASEN) de Seine-Saint-Denis, et Alain Pothet, Inspecteur d’Académie - Inspecteur Pédagogique Régional (IA-IPR). Le travail personnel de l'élève. Les temps des apprentissages (Diversité, n° 183, 1er trimestre 2016) À l’heure où les modalités d’apprentissage se diversifient considérablement, où les occasions d’apprendre sont de plus en plus nombreuses – dans un foisonnement qui brouille les frontières entre les différents espaces éducatifs –, l’idée d’une éducation globale tend à s’affirmer parmi les acteurs de l’éducation, avec l’ambition de mettre en continuité et en cohérence les rôles respectifs de l’école, des familles, des acteurs sociaux et/ou des territoires, et la volonté de réconcilier l’élève considéré dans un contexte scolaire avec l’enfant qu’il est aussi, par ailleurs.Ce numéro de Diversité explore cette question des continuités – et discontinuités – éducatives et de la cohérence des parcours d’apprentissage, ainsi que celle des articulations entre des espaces-temps éducatifs multiples.

les temps des apprentissages (Diversité, n° 183, 1er trimestre 2016)

Il propose en particulier de mettre au jour les conditions et les modalités de mise en œuvre effective de ces différents temps pour apprendre. Cette professeure a décidé de ne plus donner de devoirs à ses élèves. Et elle explique pourquoi. Par Clément P. il y a 2 jours Depuis de nombreuses années, plusieurs théories s’affrontent quand il s’agit des devoirs à donner aux élèves à la maison.

Cette professeure a décidé de ne plus donner de devoirs à ses élèves. Et elle explique pourquoi

Faut-il leur en donner beaucoup pour qu’ils intègrent plus rapidement les méthodes de travail ? Peu, afin qu’ils puissent gérer leur rythme et prendre le temps d’apprendre ? Ou pas du tout, de manière à ce qu’ils se vident l’esprit et soient en pleine possession de leurs moyens durant les cours ? Brandy Young, institutrice dans la ville de Fort Worth (Texas, Etats-Unis), semble avoir fait son choix. Samantha Gallagher est l’une d’elle. Chers parents,Après de nombreuses recherches durant l’été, j’ai décidé de tenter une nouvelle expérience. Jusqu’à aujourd’hui, aucune étude a pu démontrer que les devoirs amélioraient la performance des élèves. Merci,Madame Brandy Young » Sortez vos agenda ! (ou pas ?) Lundi matin, 9 heures, je fais semblant d’être très occupée sur mon ordinateur dans ma salle, afin d’oublier les montagnes de copies qui envahissent mon bureau.

Sortez vos agenda ! (ou pas ?)

Mes élèves n’arrivent qu’à 10 heures, j’ai le temps !! Je continue de procrastiner, et de clic en clic je me retrouve sur le petit journal des profs… Où un Tweet attire mon attention. En primaire, les devoirs dépriment enfants et parents (pour rien) Stress, déprime et mauvais rapport à l'enseignement. Les devoirs à la maison sont une bataille quotidienne. Parler aux étrangers, c'est bien. Non, on n'est pas obligé d'embrasser sa grand-mère. Les princesses sont de bons modèles. Dans son nouveau livre It's OK to Go Up the Slide –littéralement «Ce n'est pas grave de remonter le toboggan»–, la spécialiste de l'enfance Heather Shumaker entend redéfinir les règles édictées aux enfants.

On le sait, en France, les consignes sont claires sur le sujet. LE TRAVAIL DES ELEVES POUR L'ECOLE EN DEHORS DE L'ECOLE.