background preloader

Le Cloud, un avenir incontestable

Facebook Twitter

Le Cloud computing est partout, et les nerfs sont à vif côté sécurité - ZDNet. L'adoption du cloud n'est plus une question de choix révèle une récente enquête mondiale.

Le Cloud computing est partout, et les nerfs sont à vif côté sécurité - ZDNet

Le mouvement est inarrêtable. 80% des budgets des personnes qui ont répondu à cette enquête sera consacré de près ou de loin au cloud computing dans les 16 prochains mois. Mais si le cloud est semble t-il partout, une grande nervosité règne chez les utilisateurs et les administrateurs sur la dimension sécurité. Une majorité des responsables informatiques de l'entreprise (77%) note que leurs organisations font plus confiance au cloud computing qu'il y a un an. Mais 13% d'entre eux seulement font totalement confiance aux fournisseurs de cloud public pour sécuriser totalement leurs données sensibles.

Ajoutez à cela un manque de prise de conscience des vulnérabilités qui peuvent exister. Cloud public : la France championne d'Europe de l'adoption. Selon une étude du cabinet Forrester, près d'un tiers des entreprises françaises a recours au cloud public.

Cloud public : la France championne d'Europe de l'adoption

PublicitéPour 62% des décideurs IT européens, adopter un IaaS/PaaS public est une priorité dans les douze prochains mois. Mais, d'ores et déjà, l'adoption du cloud public se généralise : 26% des entreprises européennes y ont recours actuellement. Le cloud public est perçu comme de plus en plus sûr - ZDNet. Le cloud est formidable.

Le cloud public est perçu comme de plus en plus sûr - ZDNet

Il aide les entreprises à faire évoluer leurs ressources informatiques à la demande en fonction des impératifs de l'entreprise. Impératifs qui changent rapidement à l'heure du numérique. Reste toutefois un problème clé : la sécurité. Les DSI tout comme les directions métiers ne demandent pas mieux que d'utiliser infrastructures et logiciels en tant que service pour certaines tâches professionnelles, comme les tests et le développement. Mais dans la plupart des cas, les tests et le développement n'impliquent pas des données d'entreprise critiques ou des systèmes de production fondamentaux. Cloud : de nouvelles évolutions à prévoir. La concurrence se fera plus accrue entre des géants tels que Google, Amazon et Microsoft, et les responsables IT chercheront à réduire davantage encore les coûts et à démocratiser l'accès aux données.

Cloud : de nouvelles évolutions à prévoir

Cloud : un long chemin pour les collectivités locales. La réforme territoriale et les compressions budgétaires vont-elles faire basculer les collectivités dans le cloud ?

Cloud : un long chemin pour les collectivités locales

Difficile de répondre avec certitude à cette question. Mais les injonctions à la dématérialisation documentaire des services publics devraient accélérer le mouvement. Et certains prestataires en infonuagique voient l’avenir en souriant : « Les perspectives du marché sont, selon nous, très bonnes, constate Philippe Laplane, directeur d’Orange Cloud for Business ; les collectivités dématérialisent de plus en plus sur la base de sollicitations et d’évolutions réglementaires nationales et communautaires.

Les années 2016 et 2017 s’annoncent comme deux années de forte demande en matière d’archivage électronique ». Un optimisme confirmé par un contrat remporté au mois de juillet dernier. Amazon : seul le cloud est vraiment rentable. Grâce au cloud et à ses confortables marges, Amazon a réalisé des profits records à la fin 2015, mais la rentabilité du groupe continue de décevoir les investisseurs, très sévères en bourse.

Amazon : seul le cloud est vraiment rentable

Amazon a conclu 2015 sur une croissance annuelle de son chiffre d'affaires de 22 %, à 35,7 milliards de dollars, et a plus que doublé son bénéfice net, à 482 millions. Ce niveau - le plus élevé de son histoire - Amazon ne le doit absolument pas à sa boutique en ligne, dont la marge de 0,5 % (et même -1 % au premier trimestre 2015) est anecdotique.

Avec Azure Stack, Microsoft ouvre les vannes du Cloud hybride. Ce n’est pas encore le décollage officiel, mais plutôt les préparatifs.

Avec Azure Stack, Microsoft ouvre les vannes du Cloud hybride

Microsoft vient d’annoncer le lancement de la préversion technique (Preview Technical) d’Azure Stack. Pour mémoire, cette solution a été présentée lors de la conférence Ignite en mai dernier avec pour objectif de donner aux opérateurs de datacenters la possibilité de créer des infrastructures IaaS ou PaaS similaires au Cloud public Azure. En un mot, Microsoft apporte sa brique au Cloud hybride. Concrètement, Azure Stack est basé sur Windows Server qui intègre la virtualisation des serveurs, du SDN (Software Defined Network) et la déduplication des données. Le package comprend également Azure Ressource Manager capable de créer des modèles de déploiement d’infrastructure d’application. Microsoft a profité de ce lancement pour rappeler les configurations recommandées pour utiliser Azure Stack.

Avec Azure Pack, Microsoft entend prendre le train du Cloud hybride. Cloud computing : l'IEEE prédit des services plus performants et moins chers en 2016. Si les analystes de l'IEEE Computer Society voient juste, l'année à venir sera marquée par des baisses significatives du coût des services de cloud computing, et des performances améliorées.

Cloud computing : l'IEEE prédit des services plus performants et moins chers en 2016

Grâce à l'adoption croissante de la technologie des conteneurs et à la virtualisation des fonctions réseau, le cloud computing progressera à grands pas. La technologie des conteneurs et la virtualisation des fonctions réseau figurent parmi les neuf tendances technologiques principales identifiées par l'IEEE. Le phénomène des conteneurs est particulièrement intéressant pour les entreprises qui migrent des applications vers le cloud computing, observent les analystes de l'IEEE. "Les conteneurs représentent un moyen plus intelligent et plus économique d'opérer cette migration", déclarent-ils.

"Ils permettent aux entreprises de développer et de fournir les applications plus rapidement et plus efficacement. " Services BtoB dans le cloud : Alibaba s'associe à Nvidia pour monter en puissance. AliCloud, la branche cloud du groupe Alibaba, compte investir un milliard de dollars pour concurrencer des acteurs internationaux comme Amazon Web Services (AWS).

Services BtoB dans le cloud : Alibaba s'associe à Nvidia pour monter en puissance

Il a annoncé un partenariat avec l’américain Nvidia pour accélérer ce développement. L’ex-Aliyun compte aussi recruter un millier de développeurs pour affiner son expertise big data sur les trois prochaines années. Objectif : transformer AliCloud en géant mondial du cloud. Le président de la division Simon Hu, évoque une expansion rapide en Asie, mais aussi en Europe et au Moyen-Orient, selon Bloomberg. Un data center devrait ouvrir ses portes en Allemagne dans ce sens d’ici la fin du premier semstre 2016.

Pour l’heure, la branche AliCloud ne génère que 3,1% de son chiffre d’affaires total du puissant groupe Internet chinois. Par ailleurs, l’accélération matérielle à base de GPU (processeurs graphiques) sera au coeur de futures plateformes de cloud computing prévues en Chine. (Crédit photo : Oleksiy Mark, Shuttershock.com) Annuels SAP 2015 : Les ventes cloud ont doublé en un an. Dans un communiqué, Bill McDermott, CEO de SAP, souligne que SAP a dépassé ses prévisions en 2015 sur ses ventes cloud.

Annuels SAP 2015 : Les ventes cloud ont doublé en un an

(crédit : SAP SE) L'éditeur allemand d'applications d'entreprise SAP a poursuivi sa mue vers le cloud en 2015. Ses abonnements et support cloud ont pesé 13,3% de son chiffre d'affaires total, ce dernier s'élèvant à 20,80 milliards d'euros sur l'année, soit une progression de 18%. Le marché du Cloud pèse 110 milliards dont la moitié de ventes d’infrastructures. Le marché du Cloud a généré un revenu de 110 milliards de dollars au cours des quatre derniers trimestres fiscaux (Q4 2014 à Q3 2015), révèle Synergy Research Group dans une étude qui vient de paraître. Cela représente une hausse de 28% des dépenses. Même si les services enregistrent la croissance la plus rapide, les achats des infrastructures matérielles et logicielles nécessaires à la construction des clouds publics et privés représentent encore la moitié de cette dépense totale (soit 60 milliards de dollars). Dans la catégorie des infrastructures destinées aux opérateurs de cloud public, c’est Cisco qui mène la danse, devant HP, Dell et IBM.

Synergy Research s’attend à ce que Dell passe en tête l’année prochaine, suite à l’acquisition d’EMC. Résultats : SAP commence à transformer l'essai sur le cloud. Au dernier trimestre 2015, les revenus cloud et logiciel de l'éditeur sont en croissance de 18%, à 5,38 milliards d'euros. Le chiffre d'affaires de l'activité cloud (inscription et support) est de 630 millions d'euros, pour 350 millions d'euros en 2014, soit une évolution de 81%. Côté licences logicielles, le chiffre d'affaires s'établit à 4,75 milliards d'euros, en hausse de 13%. Il était de 4,21 milliard d'euros en 2014. Résultats trimestriels de SAP au dernier trimestre 2015.

(Source : SAP) BT, retenu par l’UE pour la mise en place de services de Cloud privés et publics. Pour assoir son vaste catalogue de services Cloud privés et publics proposé à ses 52 agences en Europe, la Commission européenne a retenu le Britannique BT dans deux contrats cadres remportés en décembre à l’issu d’un appel d’offres. Cet appel d’offres avait été initié par la Digit (Directorate-General for Informatics), en charge de la mise en place des projets numériques au sein de la Commission européenne. En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et de ses partenaires. Vous consentez également à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis, et vous confirmez avoir lu et accepté nos Conditions d’utilisation et notre Politique de confidentialité.

Pour Bruxelles, si le Cloud occupe une place de choix dans la mise en place d’un marché unique du numérique en Europe (Digital Single Market), cette méthode de distribution de l’IT est également au cœur des préoccupations internes de la Commission. Cloud : les 3 tendances marché pour 2016. 1) L’envolée des technologies Cloud apparues en 2015 Plusieurs nouvelles technologies permettant un déploiement rapide d’applications ont vu le jour en 2015, comme les communautés CoreOS ou encore Docker. Le cloud mondial : un marché de110 milliards de dollars en 2015. Pourquoi le Cloud hybride s’inscrit-il dans les stratégies d’avenir des services IT des entreprises ? Jeudi 7 janvier 2016 Eric Velfre, directeur exécutif, Enterprise Solutions, Dell France Le rythme du changement s’intensifie chaque jour davantage dans les entreprises. Les stratégies, l’infrastructure et les technologies changent. De nouveaux concepts voient le jour, à l’instar du Cloud, qui obligent les entreprises à revoir leurs perspectives à la lumière des nouvelles opportunités qui se présentent.

L’adoption de ces techno logies crée des charges de travail et des sollicitations supplémentaires pour les datacenters, ce qui a un impact sur l’expérience utilisateur et peut changer la façon de fonctionner de l’entreprise. Dropbox rêve de synchroniser les documents en P2P. Le Label Cloud, un gage de qualité et de crédibilité pour les clients SaaS. Quelques mois après avoir obtenu le Label Cloud, l'entreprise toulousaine Val Informatique dresse un premier bilan des retombées de ce label. L'obtention du Label Cloud en octobre dernier a permis à Val Informatique d'appuyer sa crédibilité auprès des acteurs de la formation professionnelle mais aussi de ses 800 clients actuels avec lesquels l'entreprise toulousaine est déjà engagée dans une démarche qualité. "C'est une véritable reconnaissance du travail que nous avons accompli et un gage de confiance considérable" souligne Michael Geneste, Directeur des Etudes de Val Informatique.

Reprise instantanée dans le Cloud : ajoutez des données... c'est prêt ! Sur une plateforme Cloud, la reprise après désastre (ou DR pour Disaster Recovery) est l’une des « Killer Application », une application clé. Les trois grandes tendances du marché du cloud pour 2016. Cloud : AWS, entreprise à la croissance la plus rapide de l'histoire. La filiale de service cloud d'Amazon, Amazon Web Services (AWS) serait l'organisation IT dont la croissance est la plus rapide de l‘histoire assure Karl Keirstead, analyste de la Deutsche Bank. Calculette à la main, il juge que la valorisation d’AWS en 2017 devrait atteindre 160 milliards de dollars, soit la valorisation d'IBM actuellement.

Oracle est pour sa part valorisé à 170 milliards de dollars. En 2017, les revenus d'AWS seraient de 16 milliards de dollars. Il faut dire qu'Amazon Web Services (AWS) est en passe de devenir le joyau de la couronne d’Amazon. AWS est la première source de profit d’Amazon au troisième trimestre 2015, représentant 52% des profits opérationnels d'Amazon, pour 36% au trimestre précédent. Ces résultats positifs s’inscrivent dans une stratégie de long terme qui ne fut pas toujours rentable. Sécurité dans le Cloud : des problèmes sans fondement ? Sécurité : 5 idées reçues sur le Cloud à oublier d’urgence. Windows 10 et Cloud : la sécurité, c'est du sérieux assure Microsoft. Satya Nadella a pris la parole cette semaine lors du Government Security Forum.

En 2023, l’Etat aura réduit sa facture IT de 30% grâce au cloud. Le cloud privé n'est qu'une étape dans la transformation des entreprises. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Les PME migrent vers le cloud.