background preloader

Sousousi38

Facebook Twitter

L’épidémie d’Ebola en Afrique de l’ouest continue malgré les efforts déployés, notamment en Guinée et en Sierra Leone.

Des mesures fortes ont été prises avec des résultats probants. Début 2015, l’OMS signalait ainsi que les 3 pays les plus touchés : la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone voyaient leurs taux de nouvelles infections diminuer. Mais, avec tout le progrès du début d’année, le virus Ebola est toujours bien présent et la tendance commence à nouveau à s’inverser.

La Guinée a signalé en janvier que son total hebdomadaire de nouveaux cas avait été le plus bas depuis août 2014, Mais dès mars on comptait 95 nouveaux cas confirmés en Guinée : le plus haut total hebdomadaire pour le pays en 2015.La Sierra Leone a signalé 55 nouveaux cas confirmés au cours de la même période: le plus bas total hebdomadaire du pays depuis Juin 2014. Ebolasitrep 25Nov2015 fre. Ebola. Et un nouveau virus, similaire à l’Ebola et qui a émergé dans les mêmes circonstances, fait son apparition : le » virus de Marburg » : EPIDEMIE Le pays a annoncé dimanche qu’un technicien hospitalier de 30 ans était décédé de la fièvre hémorragique à virus de Marburg, de la même famille qu’Ebola… La situation n’est pas encore critique mais elle est assez grave pour que le président ougandais Yoweri Museveni s’adresse en personne à la population.

Ebola

«Si je ne serre pas de mains, je vous en prie, ne pensez pas que je suis impoli, nous devons cesser» de nous serrer la main, a déclaré le président lors d’une prière nationale matinale mercredi dans la capitale Kampala. «Pour contrôler Ebola et Marburg, soyez ouverts d’esprit et dites que vous ne pouvez pas serrer la main», a-t-il poursuivi. Ebola : le blog de nos équipes à Moyamba - Solidarités International.

Détails Publié le mardi 16 décembre 2014 14:37.

Ebola : le blog de nos équipes à Moyamba - Solidarités International

World Health Organization. Ebola and Marburg fevers. Ebola and Marburg haemorrhagic fevers are caused by the Ebola and Marburg virus respectively, both belonging to the same virus family.

Ebola and Marburg fevers

Both are rare diseases, but have the potential to cause high death rates. There are five species of the genus Ebolavirus (Filoviridae family): Zaïre ebolavirus, Sudan ebolavirus, Reston ebolavirus, Taï Forest ebolavirus and Bundibugyo ebolavirus. Ebola virus disease is not an airborne disease and only symptomatic patients are contagious.

Transmission requires direct contact with blood, secretions, organs or other bodily fluids of dead or living infected persons or animals. Therefore the risk of infection is considered very low if precautions are strictly followed. Clinical illness starts as a flu-like syndrome, rapidly evolving to severe disease with bleedings. Ebola outbreak in West Africa Latest updates. Ebola Hemorrhagic Fever. Virus Ebola : former les équipes, sensibiliser les communautés, suivre l’entourage des malades. ACF collabore avec les autorités locales et nationales depuis l’apparition du virus Ebola afin de soutenir des activités de formation et de sensibilisation.

Virus Ebola : former les équipes, sensibiliser les communautés, suivre l’entourage des malades

L’organisation a profité de son ancrage local et de ses activités sur le terrain pour mener des opérations de prévention auprès de la population, avant que des travailleurs communautaires préalablement formés, prennent la relève. Ce travail a notamment été mené dans les districts de Freetown Est et Moyamba en Sierra Leone où ACF a formé 1.800 travailleurs communautaires et personnels de santé afin qu’ils soient en mesure de détecter les premiers symptômes de la maladie et de mener des opérations de sensibilisation. Virus Ebola : CARE mène des mesures de prévention en Sierra Leone et au Liberia. 12 août 2014 L'ONG CARE est profondément préoccupée par la propagation du virus Ebola en Afrique de l'Ouest et travaille en étroite collaboration avec les autorités sanitaires de la région afin d'aider à sensibiliser le public aux mesures de prévention et mettre fin à cette épidémie.

Virus Ebola : CARE mène des mesures de prévention en Sierra Leone et au Liberia

L'épidémie actuelle est la plus meurtrière provoquée par la fièvre hémorragique du virus Ebola, ayant ôté la vie à plus de 1000 personnes. Grace à son implantation dans les communautés de Sierra Leone et du Liberia, CARE sensibilise les populations sur les mesures d'hygiène à prendre pour réduire les risques de transmission du virus. En Sierra Leone, CARE a distribué 1650 affiches de prévention dans les districts de Kambia, Tonkolili, Bombali et Koinadugu. CARE met aussi en application les mesures d'hygiène préventives prodiguées par le gouvernement, comme le lavage des mains, au sein de ses bureaux, de ses écoles et autres lieux de rencontres. Virus Ebola. Résurgence d'Ebola en Guinée et en Sierra Leone: les défis des ONG. Seize nouveaux cas d’Ebola en Guinée cette semaine, quinze en Sierra Leone : pour la deuxième semaine consécutive, le nombre de malades dans les deux pays a augmenté, annonce l’Organisation mondiale de la santé (OMS), preuve que le virus n’a pas encore disparu.

Résurgence d'Ebola en Guinée et en Sierra Leone: les défis des ONG

Pour les associations humanitaires sur le terrain, il faut faire face à un obstacle tenace : la réticence de certains à être pris en charge par les structures hospitalières. Face à un virus aussi meurtrier qu’Ebola, les organisations humanitaires font évidemment face à la peur. Peur d’être malade, peur de contaminer ses proches, mais aussi la peur des structures de soin elles-mêmes. Anna Healsent, coordinatrice Urgence Ebola en Guinée de Médecins sans frontières, s’inquiète des obstacles qui se dressent dans la lutte contre la maladie. « Il y a encore des réticences dans beaucoup de zones sur la maladie, sur la vérité de la maladie. Il y a encore beaucoup de peurs. Officiellement, le Liberia voisin est débarrassé du virus.