background preloader

Tipe 2016-2017

Facebook Twitter

"Optimalité: choix, contraintes et hasard"

Le prix de l'anarchie ou le paradoxe de Braess, Étienne Ghys, 2009. Deux paradoxes Pour expliquer cela, nous allons commencer par décrire un autre phénomène découvert par A.C.

Le prix de l'anarchie ou le paradoxe de Braess, Étienne Ghys, 2009

Pigou — un économiste — en 1920 [2]. Supposons que deux villes et , de part et d’autre d’un fleuve, soient reliées par deux routes. La première est excellente, très large, mais elle fait malheureusement un grand détour : il faut une heure pour la parcourir, et ceci quel que soit le nombre de véhicules qui l’empruntent (dans des limites raisonnables, par exemple jusqu’à 1000 véhicules par heure). La seconde passe par un pont très étroit et très court, et on peut le parcourir en quelques instants à peine, à condition d’être seul sur le pont. Le hasard fait bien les choses : Denis Talay, 2009.

Comme je suis un spécialiste de la théorie des probabilités (version courte : un probabiliste), mon expression favorite est « le hasard fait bien les choses ».

Le hasard fait bien les choses : Denis Talay, 2009

Je me propose d’en commenter ici deux sens différents à l’aide de concepts probabilistes (plus ou moins) élémentaires. Le premier sens de mon expression favorite est celui du langage courant : on indique ainsi qu’un évènement heureux, bien qu’inattendu, s’est produit. Les mathématiques, la clé d'un trafic fluide ?  - 31/07/2015 - ladepeche.fr. Si vous prenez la route ce week-end à l'occasion du grand chassé-croisé de l'été et que les centaines de kilomètres de bouchons attendus vous angoissent, rassurez-vous: des mathématiciens tentent d’alléger vos souffrances en définissant des systèmes de régulation du trafic.

Les mathématiques, la clé d'un trafic fluide ?  - 31/07/2015 - ladepeche.fr

Dynamique des fluides, équations aux dérivées partielles, théorie des jeux: autant d'outils mathématiques qui nous dépassent mais pourraient éviter aux automobilistes de rester coincés dans leur voiture...et à l'économie française d'en pâtir. Les embouteillages ont coûté 17 milliards d’euros à l'économie française en 2013, et devraient peser à hauteur de 22 milliards d'ici 2030, selon une étude signée du fournisseur d'information routière INRIX et du Centre for Economics and Business Research (Cebr). La programmation par contraintes expliquée à ma garagiste ou à mon fleuriste : Charlotte Truchet, 2015. Parmi les grandes familles d'approches et de langages informatiques, on entend parfois parler de « programmation par contraintes ».

La programmation par contraintes expliquée à ma garagiste ou à mon fleuriste : Charlotte Truchet, 2015

Un chercheur du domaine vous expliquerait peut-être que « c'est un paradigme de programmation déclarative permettant de traiter des problèmes fortement combinatoires ». Euh... Heureusement, Binaire a son joker : une enseignante-chercheure Charlotte Truchet, spécialiste du domaine, qui sait expliquer ses recherches. Thierry Viéville. Le hasard fait bien les choses : exposé de Corinne Touati (vidéo 1), 2013. Le hasard fait bien les choses : 1ère partie Cet exposé porte sur la "théorie des jeux" ou, plus simplement, "comment modéliser un système mettant en jeu des acteurs en interaction?

Le hasard fait bien les choses : exposé de Corinne Touati (vidéo 1), 2013

". Nous montrons tout d'abord quelques exemples introductifs à la théorie des jeux et les éventuelles conséquences néfastes de la multiplication des preneurs de décisions en terme d'efficacité globale. Dans une seconde partie, nous présentons succinctement quelques applications de ces phénomènes dans des problèmes de ressources dans les réseaux de télécommunication et montrons notamment au travers du problème d'association entre mobiles (téléphone, ordinateur...) et stations de base (antenne du fournisseur d'accès) dans les réseaux sans-fils comment l'ajout de hasard dans la prise de décision permet d'aboutir à des allocations optimales.

TIPE 2016-2017 Optimalité : choix, contraintes, hasard. Méthode : Faire un TIPE - M. Rigaud, professeur de physique.