background preloader

Livres - Jacques Rancière

Facebook Twitter

Ranciere, Jacques Maitre Ignorant, Le. Jacques Ranciere La haine de la democratie. Rencontre avec Jacques Rancière : L'émancipation est l'affaire de tous. Prenant au sérieux la parole des pauvres et des dominés, Jacques Rancière insiste sur la capacité des individus à se démarquer des identités qu’on leur assigne. Il rappelle qu’en démocratie, tous doivent prendre part au pouvoir. L’égalité, telle est la grande affaire pour Jacques Rancière.

Mais gare à ne pas l’obscurcir et la différer toujours par un éternel discours sur les mécanismes de la domination. Il faut non pas viser, mais poser l’égalité, qu’elle soit politique, esthétique ou intellectuelle. Prenant le contre-pied d’une démarche fréquente en sciences sociales, J. Rancière refuse que l’on réduise les modes de vie et de pensée des individus à leurs déterminations sociales, culturelles ou historiques. Attentif à la part des « sans-part », des pauvres, des exclus ou des dominés, il affirme avec force que les gens ne sont pas enfermés dans un destin social qui leur dicterait leurs pensées, leurs goûts, leurs regards ou leurs aspirations. Assurément, J. Il a publié Bourdieu/Rancière. Bibliographie de Jacques Rancière. Jacques Rancière : "La Politique de la Fiction" Jacques Rancière : « Les idéaux républicains sont devenus des armes de discrimination et de mépris  | «Camp - Volant.

Jacques Rancière (Emmanuel Polanco/Colagene) Entretien paru dans « l’Obs » du 2 avril 2015. L’OBS: Il y a trois mois, la France défilait au nom de la liberté d’expression et du vivre-ensemble. Les dernières élections départementales ont été marquées par une nouvelle poussée du Front national. Comment analysez-vous la succession rapide de ces deux événements, qui paraissent contradictoires? Jacques Rancière : Il n’est pas sûr qu’il y ait contradiction.

Or, ce qui a été bafoué le 7 janvier à «Charlie», c’est un tout autre principe: le principe qu’on ne tire pas sur quelqu’un parce qu’on n’aime pas ce qu’il dit, le principe qui règle la manière dont individus et groupes vivent ensemble et apprennent à se respecter mutuellement. Mais on ne s’est pas intéressé à cette dimension et on a choisi de se polariser sur le principe de la liberté d’expression. On invoque souvent l’universalisme comme principe de vie en commun. On nous dit que le Front national s’est «dédiabolisé». Oui, probablement. (5/7) Marie-José Mondzain et Jacques Rancière : Education à l'image, pour quoi faire ? Jacques Rancière : « Rendre à la démocratie son scandale. La démocratie est une idée subversive, quand elle correspond vraiment au « gouvernement du peuple », écrit le philosophe Jacques Rancière. Le mépris initial de la démocratie, le gouvernement des incapables en Grèce antique, perdure bel et bien.

Pour le philosophe à la plume acérée, une intelligentsia dominante et dirigeante voue à la démocratie une véritable haine. Entretien. Vous faites état d’une dépréciation de la démocratie. Depuis quand est-ce le cas ? Votre propos a trouvé une illustration éclatante dans la méfiance exprimée par des élites à l’égard de la consultation populaire sur l’Europe. Comment agir contre le mépris de la démocratie ? On dit la Ve République fatiguée. Propos recueillis par R.D. Jacques Rancière est philosophe, auteur notamment des ouvrages : Aux bords du politique , 1998, La Mésentente : politique et philosophie , 1995.

Paru dans Regards n°23, novembre 2005. (1/7) Marie-José Mondzain et Jacques Rancière : Education à l'image, pour quoi faire ? Jacques Rancière: «L'élection, ce n'est pas la démocratie» - 28 mai 2012. Le Nouvel Observateur. L'élection présidentielle est généralement présentée comme le point culminant de la vie démocratique française. Ce n'est pas votre avis. Pourquoi? Jacques Rancière. Dans son principe, comme dans son origine historique, la représentation est le contraire de la démocratie. La démocratie est fondée sur l'idée d'une compétence égale de tous. La représentation, elle, est un principe oligarchique: ceux qui sont ainsi associés au pouvoir représentent non pas une population mais le statut ou la compétence qui fondent leur autorité sur cette population: la naissance, la richesse, le savoir ou autres.

Notre système électoral est un compromis historique entre pouvoir oligarchique et pouvoir de tous: les représentants des puissances établies sont devenus les représentants du peuple, mais, inversement, le peuple démocratique délègue son pouvoir à une classe politique créditée d'une connaissance particulière des affaires communes et de l'exercice du pouvoir. Irez-vous voter? Jacques Rancière. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jacques Rancière Philosophe français Philosophie contemporaine Biographie[modifier | modifier le code] Parallèlement, il se penche sur l'émancipation ouvrière, les utopistes du XIXe siècle (notamment Étienne Cabet) et commence à voyager régulièrement aux États-Unis. De ce travail naîtra sa thèse d'État parue sous le titre : La Nuit des prolétaires. Un peu plus tard, dans Le Philosophe plébéien, il rassemble des écrits inédits de Louis Gabriel Gauny, ouvrier parquetier et philosophe. La police, la politique et le politique : la pensée politique de Jacques Rancière[modifier | modifier le code] Qu’est-ce que le politique ? Bibliographie[modifier | modifier le code] Sur Jacques Rancière[modifier | modifier le code] Politica delle immagini. Liens externes[modifier | modifier le code] (3/7) Marie-José Mondzain et Jacques Rancière : Education à l'image, pour quoi faire ?

Jacques Rancière invité de "En direct de Mediapart" DÉBATS : les idiots utiles du FN avec Jacques Rancière. Cet interview est tout à fait passionnant et je crois que ce n’est pas un hasard si Jacques Rancière en arrive à cette analyse, comme certains philosophes de cette génération, ils partagent un souci qui me paraît fondamental dans ces temps de crise, celui disons des « petits », des humbles. La République à laquelle nous sommes tous attachés devient effectivement un modèle élitiste et donc capable de favoriser l’extrême-droite raciste, xénophobe si elle perd sa dimension « sociale », populaire, celle qui reconnaît l’existence du droit du peuple à l’insurrection et de la lutte des classes, un mélange de spinozisme et de Marx. C’est pour cela que pour ma part je crois que sans les communistes, pas les radicaux à la Mélenchon quels que soient les mérites de ce dernier, non l’ancrage dans la classe ouvrière et dans les couches populaires, le modèle républicain est menacé et se retourne en son contraire.

Il n’est pas sûr qu’il y ait contradiction. Oui, probablement. . « Où est la gauche ? 1/5 - La philosophie déplacée. Par Michel Vignard et Isabelle Yhuel. Avec la collaboration de Claire Poinsignon. "On s'instruit toujours en écoutant un homme parler". Jacques Rancière, l'auteur de cette phrase, voyage donc sans passeport partout où les hommes parlent. Parti de la philosophie critique, celle de Kant, de Feuerbach et de Marx, l'ancien élève de l'Ecole normale de la rue d'Ulm a consacré dix années de recherches aux ouvriers du XIXème siècle.

En quarante ans et une trentaine d'ouvrages, s'affranchissant allègrement des cloisonnements disciplinaires, sans céder aux sirènes de l'époque ni aux tentations du ressentiment, Jacques Rancière aura réussi à forger quelques concepts cruciaux, comme ceux de partage du sensible ou de dissensus. Il aura aussi imposé en France et à l'étranger une analyse du monde contemporain résolument à rebours de l'air du temps. 1) La philosophie déplacée Ou comment on passe de Marx aux ouvriers.

Jacques Rancière - La méthode de l'égalité. Jacques Rancière - France Culture - À voix nue. Jacques Ranciere - Anarchism, Para-Academia, Pure Politics, and the Non-Human. 1/5 - La philosophie déplacée. Entretien « Les territoires de la pensée partagée ». Entretien. David Zerbib,Jacques Lévy et Juliette Rennes Cet entretien a été repris dans l’ouvrage Et tant pis pour les gens fatigués, publié en 2009 par Amsterdam, recensé par EspacesTemps.net. David Zerbib [DZ] : Commençons par une question d’ordre général sur la façon dont vous pourriez présenter votre parcours, avec ses aspects composites et éclatés qui le situent de façon revendiquée du côté de l’interdisciplinarité.

Quels liens, quelles dynamiques, quels fils conducteurs tissent la trame de votre travail ? Jacques Rancière S’il y a un fil rouge dans ce que j’ai fait, c’est une tentative pour reformuler une question très simple : comment quelqu’un, à une place donnée, peut percevoir et penser son monde. C’est une remise en cause de la façon dont ce problème était compris sous le concept d’idéologie dans le marxisme ou de méconnaissance chez Pierre Bourdieu.

Le partage du sensible. Jacques Rancière Polémique ne veut pas nécessairement dire militant. Articuler l’affectif et le politique.