The Social Network

Facebook Twitter
Tout savoir sur The Social Network, de David Fincher et Aaron Sorkin - Festival 15 de vos amis aiment ça. Aujourd'hui n'est pas un jour comme les autres. Nous sommes mercredi, et c'est la sortie en France de The Social Network. Attendu au tournant partout, le nouveau David Fincher (qui n'est pas qu'un David Fincher mais aussi un Aaron Sorkin), a déjà jackpoté la semaine dernière aux Etats-Unis en réalisant un démarrage fulgurant évoqué ici. En France comme partout ailleurs, la sortie du film a été précédée par un buzz gigantesque. Qui a pu, sur le web, passer à côté de la toute première affiche du film, le tout nouveau trailer et toute la campagne virale qui a suivi ? Tout savoir sur The Social Network, de David Fincher et Aaron Sorkin - Festival
"The Social Network" : les geeks, d'incorrigibles machos ? "The Social Network" : les geeks, d'incorrigibles machos ? Dans « The Social Network », le film sur la saga Facebook, cinq personnages sont réunis dans la chambre d’étudiant de Mark Zuckerberg à Harvard : trois hommes et deux femmes. Zuckerberg répartit les fonctions entre les hommes : directeur financier, directeur technique... Et les femmes, elles font quoi ? « Rien », répond sans hésiter le fondateur de Facebook. Bienvenue dans l’univers masculin des nerds !
Voilà longtemps que le biopic (film biographique) est devenu un genre cinématographique à part entière, aux multiples émules - notamment français. Si les Gandhi, Johnny Cash et autres Jacques Mesrine ont eu droit à des films après leur mort, il est toujours plus troublant de voir un biopic consacré à une personne vivante.The Social Network (sortie mercredi prochain en France), qui se penche sur la création de Facebook par Mark Zuckerberg, tranche encore davantage avec les habitudes, puisque le film s'intéresse à un homme seulement âgé d'une vingtaine d'années au moment des faits (26 ans aujourd'hui). Il est également rare que le cinéma se passionne pour des entrepreneurs milliardaires contemporains (les quinquagénaires Bill Gates et Richard Branson n'ont ainsi pas eu droit à leurs biographies filmées). Mark Zuckerberg et autres héros vivants du cinéma Mark Zuckerberg et autres héros vivants du cinéma
"Les nerds représentent aujourd'hui une contre-culture acceptable"
La contre-attaque mesurée de Facebook La contre-attaque mesurée de Facebook Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Damien Leloup Voyou, génie, traître, milliardaire : l'affiche alternative pour The Social Network, le film de David Fincher sur les origines de Facebook, n'est ni toute blanche, ni toute noire. Mais si le positif et le négatif se répondent sur le papier comme dans le film, Mark Zuckerberg, le fondateur et PDG du réseau social, n'a pas vraiment apprécié de découvrir qu'un long métrage sur sa vie était en préparation.
Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Damien Leloup Voyou, génie, traître, milliardaire : l'affiche alternative pour The Social Network, le film de David Fincher sur les origines de Facebook, n'est ni toute blanche, ni toute noire. Mais si le positif et le négatif se répondent sur le papier comme dans le film, Mark Zuckerberg, le fondateur et PDG du réseau social, n'a pas vraiment apprécié de découvrir qu'un long métrage sur sa vie était en préparation. La contre-attaque mesurée de Facebook La contre-attaque mesurée de Facebook
Screenwriter says Facebook movie is not ‘a punch in the face’ to Zuckerberg Screenwriter says Facebook movie is not ‘a punch in the face’ to Zuckerberg The New Yorker just published a lengthy profile of Facebook cofounder and chief executive Mark Zuckerberg. It’s a fun, thorough piece, one that lives up to the subtitle “Mark Zuckerberg opens up” — though for readers who have been following Facebook there probably isn’t much new from Zuckerberg himself. The most interesting quotes actually come from Aaron Sorkin, writer of The Social Network, the movie about Facebook’s early days that’s scheduled to open on October 1. The film is based on Ben Mezrich’s book The Accidental Billionaires, an unflattering portrayal of Zuckerberg that was written without Facebook’s cooperation. The movie is expected to be largely critical towards Zuckerberg and his company.
Facebook: At the Movies with the Winklevosses Facebook: At the Movies with the Winklevosses "It's a little surreal," says Cameron Winklevoss, standing outside the Sony (SNE) office building in midtown Manhattan with his twin brother, Tyler. "Like hearing your voice on an answering machine." The Winklevoss brothers have just joined a Bloomberg Businessweek reporter for a screening of David Fincher's taut and suspenseful film The Social Network, which opens on Oct. 1. The movie depicts the hydra-headed controversies over the origin of Facebook, including the allegation that Harvard sophomore Mark Zuckerberg agreed to write code for the twins on a similar social network before surreptitiously starting Facebook and riding it to riches. The brothers, both portrayed in the film by actor Armie Hammer, resolved their litigation with Facebook for $65 million in 2008, though they are now contesting the settlement, hoping to get more. The Winklevosses, strapping Olympic rowers who look exactly alike, are fairly surreal offscreen, too.

Facebook co-founder Mark Zuckerberg opens up

Facebook co-founder Mark Zuckerberg opens up Mark Zuckerberg founded Facebook in his college dorm room six years ago. Five hundred million people have joined since, and eight hundred and seventy-nine of them are his friends. The site is a directory of the world’s people, and a place for private citizens to create public identities. You sign up and start posting information about yourself: photographs, employment history, why you are peeved right now with the gummy-bear selection at Rite Aid or bullish about prospects for peace in the Middle East.
The Social Network pourrait humaniser Mark Zuckerberg The Social Network , l'histoire de Facebook portée sur grand écran, est un des films les plus attendus de la rentrée. Intrigués par des bandes-annonces limite angoissantes et pour nous faire une idée du traitement que David Fincher a pu réserver à Mark Zuckerberg, nous avons lu La Revanche d'un solitaire de Ben Mezrich - dont le film est tiré. L'auteur y fait un portrait peu flatteur du fondateur de Facebook mais, du livre au film, le jeune milliardaire aux allures de machine pourrait bien être humanisé. Lire notre article The Social Network : portrait d'un psychopathe ? The Social Network pourrait humaniser Mark Zuckerberg
Bien qu'écrit par Aaron Sorkin (créateur de la série A la Maison Blanche), The Social Network entretient plusieurs échos thématiques avec la filmographie de David Fincher. Le film du cinéaste dont les enjeux se rapprochent le plus de ceux de The Social Network s'avère ainsi être Fight Club (1999), adaptation du roman éponyme de Chuck Palahniuk. Les deux longs métrages traitent en effet d'une invention dont l'influence se propage à grande vitesse, si bien que ses créateurs finissent par s'entre-déchirer : d'un côté les fight clubs, groupes de boxe clandestins qui se transforment en projet de destruction anti-capitaliste; de l'autre Facebook, réseau social universitaire qui s'infiltre progressivement dans les foyers du monde entier. The Social Network/Fight Club : films miroirs The Social Network/Fight Club : films miroirs
Facebook : Fincher n’est pas un ami Quelques jours avant la sortie américaine de The Social Network, le 1er octobre, Mark Zuckerberg, pas forcément un habitué des plateaux de télévision, s’est fendu d’une apparition sur le Oprah Winfrey Show, l’une des émissions les plus populaires aux Etats-Unis. En compagnie de Cory Booker, le maire de Newark, le fondateur de Facebook a révélé qu’il était prêt à donner 100 millions de dollars (71 millions d’euros) aux écoles de la ville du New Jersey. Les deux hommes ont expliqué comment ils avaient sympathisé et comment Zuckerberg avait décidé d’aider Newark, en mal de financements structurels, sous les applaudissements nourris du public.
L’Histoire s’est jouée cette fois encore dans une chambre. Notre génération a plongé dans une mutation accélérée le soir, il y a sept ans de cela, où, dans les 10 m2 d’un des pavillons où logent les étudiants de Harvard, un gosse de 18 ans, que d’aucuns rangeraient dans la catégorie des geeks au vu de ses notes en gym et de sa capacité à bouffer de l’informatique, fou furieux de s’être fait larguer par une fille, a bâti en une nuit une ébauche de réseau social. Son idée première était d’élire la fille la plus canon du campus en piratant toutes les photos d’identité du trombinoscope local. Ce soir-là, le système a planté : en quelques secondes, tout le monde voulait savoir, tout le monde voulait donner son avis, tout le monde désirait à la fois en être et craignait d’être avalé dans ce jeu cruel du up and down. Tragédie geek
The Social Network : entretien choc avec Justin Timberlake
Youtube Movie - The Video Website ('Social Network' Parody) - Facebook
The Social Network - Official Trailer [HD]
The Auction Site (eBay Movie) - Official Trailer [HD]
Facebook movie 'The Social Network' Trailer
Twitter Movie Trailer:  Rated Awesome #2