Réactions

Facebook Twitter

Gloire à notre grand sénateur Masson ! Depuis quelques jours, le sénateur Jean-Louis Masson est victime d'une odieuse campagne de désinformation et de diffamation orchestrée par une bande de blogueurs non professionnels et anonymes.

gloire à notre grand sénateur Masson !

Cette campagne ad hominem d'une bassesse innommable - qui rappelle les pires heures de notre doulce France- a été déclenchée en réaction à la proposition de loi - déposée par le sénateur susnommé - tendant à faciliter l'identification des éditeurs de sites de communication en ligne et en particulier des « blogueurs » professionnels et non professionnels. Le cyber-anonymat, symptôme purulent du mal ENTREPRENEURIAL de n. La majorité de la population circulant sur la toile ne veut pas que ses opinions soient associées à son identité… Une amie très chère, dont je vais taire le nom vous allez deviner pourquoi dans une seconde, est réceptionniste au quartier général d’une grande entreprise torontoise.

Le cyber-anonymat, symptôme purulent du mal ENTREPRENEURIAL de n

Observatrice sagace dans une cage de verre, elle m’écrit privément des commentaires truculents sur sa vie de bureau, qui sont à hurler de rire d’humour et d’intelligence. Je lui écris: «Vous devriez consigner ces observations sur un carnet électronique. Le public devrait pouvoir profiter de l’incroyable justesse d’analyse de vos propos et de votre incomparable humour.». Jean-Louis Masson, la sénilité frappe encore au Sénat - C'est A. Samedi 22 mai 6 22 /05 /Mai 10:00 Encore un politique français, élu par ses pairs dans la maison de retraite la plus chère de France et payé par le contribuable, le Sénat. Et le pauvre venant d'avoir 63 ans devrait sérieusement penser à laisser sa place si c'est pour sortir des propositions de lois aussi débiles que celle qu'il vient de déposer (Celle là). Dans les grandes lignes, cet ami de la liberté d'expression veut que chaque bloggeur de France et de Navarre soit identifié nominativement afin que puisse s'exercer le « droit de réponse ».

Ainsi je devrais écrire que je m'appelle bien ------- --------- (ahahah) et m'identifier autrement que par kabreras… Une proposition de loi veut casser l'anonymat des blogueurs - PC. Nous avons plusieurs fois parlé du sénateur Jean Louis.

Une proposition de loi veut casser l'anonymat des blogueurs - PC

Il avait par exemple questionné Christine Lagarde sur ces «nombreuses personnes [qui] regardent la télévision en se servant de leur ordinateur et n'acquittent donc aucune redevance audiovisuelle », il déposait d’ailleurs un amendement en ce sens. Fustigeant la trop grande liberté sur Internet, et spécialement Wikipedia, le même sénateur avait demandé à la ministre de la justice cette fois « s’il serait possible d’élargir considérablement la responsabilité pénale de tous les intervenants (hébergeur du site, responsable du site et auteur des allégations diffamatoires). » Proposition de loi Masson contre l'anonymat : tribune d'Overblog. Nicolas Poirier, responsable juridique JFG Networks / Overblog, nous a transmis cette tribune suite au dépôt par le sénateur Jean Louis Masson visant à lever l’anonymat des blogueurs non professionnels.

Proposition de loi Masson contre l'anonymat : tribune d'Overblog

Une mesure qui concerne directement Overblog et les plateformes similaires. En quelques lignes, il est expliqué au sénateur combien son idée se révèle aussi bien inutile qu’inopportune, si ce n’est dangereuse. Monsieur le Sénateur Jean Louis Masson, Nous avons découvert vendredi, en même temps que nombre d'internautes, votre proposition de loi tendant à faciliter l'identification des éditeurs de sites de communication en ligne et en particulier des blogueurs professionnels et non professionnels. Nous comprenons parfaitement votre désir de procéder à quelques ajustements juridiques dans le but de mieux protéger les éventuelles victimes de propos inexacts, mensongers ou diffamations colportés sur la toile. Blogueurs, vos papiers. Le 3 mai, Jean-Louis Masson, sénateur non inscrit de Moselle (UMP jusqu'en 2004), a déposé une proposition de loi tendant à interdire l'anonymat des blogueurs.

Blogueurs, vos papiers

Il s'agit d'un article unique modifiant la loi sur la confiance dans l'économie numérique de 2004 imposant à toute personne s'exprimant sur Internet les obligations des éditeurs professionnels, à savoir la communication aux lecteurs des nom, prénoms, adresse et numéro de téléphone de l'auteur du blog, alors que le blogueur n'est tenu aujourd'hui que de faire connaître le contact de son hébergeur qui, lui, est censé pouvoir l'identifier et le contacter.

Désormais, le blogueur serait assimilé au directeur de la publication d'un journal et responsable au civil comme au pénal de ce qui est publié sur son blog, qu'il en soit ou non l'auteur (en particulier pour les commentaires). Anonymat des blogueurs : Jean-Louis Masson persiste et signe - N. Le sénateur ex-UMP de la Moselle Jean-Louis Masson ne semble pas avoir voulu faire un simple coup politique en déposant une proposition de loi visant à obliger les blogueurs à divulguer leur identité, par la publication de leurs nom, prénoms, adresse e-mail, adresse de domicile et numéro de téléphone.

Anonymat des blogueurs : Jean-Louis Masson persiste et signe - N

Le journaliste de France 3 Lorraine Jean-Christophe Dupuis-Rémond, qui anime un blog sur l'actualité des environs de Metz, a ainsi réalisé une interview du sénateur, qui assume pleinement son texte. "Je ne veux pas la peau de chaque blogueur anonyme, je veux que chaque blogueur, fut-il anonyme, assume la responsabilité de ses propos", défend ainsi celui qui a été exclu de l'UMP en 2004 pour une candidature dissidente aux élections régionales. Wikio, Overblog, Mozilla, La Quadrature... ensemble contre Jean-

Inconnu de la plupart des internautes il y a encore quelques jours, Jean-Louis Masson s'est assuré en un temps record une réputation qui devrait le poursuivre quelques années.

Wikio, Overblog, Mozilla, La Quadrature... ensemble contre Jean-

Son idée, qu'il défend mordicus : mettre fin à l'anonymat des blogueurs sur Internet en les obligeant à divulguer leurs nom, prénoms, adresse e-mail, adresse de domicile et numéro de téléphone. Il n'aura pas fallu attendre longtemps pour qu'un collectif se crée pour s'opposer à la proposition de loi, dont on doute pourtant très fortement qu'elle puisse être adoptée au Sénat, et moins encore à l'Assemblée Nationale. Quand bien même serait-elle votée par les deux chambres du Parlement qu'elle serait immédiatement retoquée par le Conseil constitutionnel pour l'atteinte à la liberté d'expression qu'elle représente. L'anonymat des blogueurs : les blogs sont des incapables. L’anonymat des blogueurs ?

L'anonymat des blogueurs : les blogs sont des incapables

Nous sommes des incapables Ca faisait un bon moment que je ne m’étais pas exprimé sur des sujets sensibles de société. Ce sont des sujets qui me tiennent particulièrement à coeur, et parfois, il faut savoir s’exprimer. Du coup, je pense que c’est le bon moment pour en toucher deux mots. Con, moderne... Le sénateur Masson a déposé une proposition de loi qui a pour but d'en finir avec l'anonymat des blogueurs.

Con, moderne...

Il est de la droite non inscrite. Il veut aussi interdire Molière, George Sand et Vernon Sullivan. Bon, ça c'est faux. Anonymat des blogueurs : le sénateur UMP aurait mieux fait de se. Anonymat et internet. Les propositions de Masson ne cassent pas des briques - La revue. Jean Louis Masson sénateur de son état souhaite faire modifier la loi du 21 juin 2004 afin de : ...faciliter l'identification des éditeurs de sites de communication en ligne et en particulier des « blogueurs » professionnels et non professionnels, Pratiquement il souhaite que le texte de la loi soit modifiée ainsi : L'article 6 de la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique est ainsi modifié : 1° Au c) du 1 du III, après les mots : « Le nom », sont insérés les mots : « ainsi que l'adresse électronique » ;

Les propositions de Masson ne cassent pas des briques - La revue

Galerie de portraits de cyberdélinquants blogueurs : Le Petit Ch. Voici le portrait d'un dangereux blogueur anonyme qui a osé publier les Provinciales sans même mentionner une identité fictive. Je trouve particulièrement inadmissible qu'on l'ait choisi pour illustrer un billet de banque alors qu'il se livrait à de purs actes de diffamation envers les RR. PP. JJ. et qu'il s'opposait au pouvoir en place. En voici un autre, non moins dangereux : il s'est présenté sous le pseudonyme de maître Alcofribas Nasier afin de publier des blogues qui ont été fort heureusement brûlés en place publique par la volonté de la sainte Sorbonne. La preuve qu'il s'agissait d'un esprit pornographique, c'est que ses blogues ont créé des termes comme des propos rabelaisiens, un repas gargantuesque ou pantagruélique.

Supprimer l’anonymat des blogueurs ? Nan mais dans tes rêves ! 2 minutes avant d'aller me faire couper les tifs, j'apprends via Manhack que Jean Louis Masson, sénateur (UMP je crois ah non, ils l'ont viré du parti...) et Ingénieur en chef des Mines (c'est lui là) venait de déposer au Sénat (le 3 mai), une proposition de loi (et là je cite : ) "tendant à faciliter l'identification des éditeurs de sites de communication en ligne et en particulier des « blogueurs » professionnels et non professionnels" Du coup, tondu de la caboche et de retour, je décide d'en savoir un peu plus sur ce qui se cache sous cette proposition de loi. Avant toute chose, sachez que ce n'est pas parce qu'une proposition de loi est débile et liberticide qu'elle ne peut pas être votée... Ecoutons un peu Masson.