background preloader

France Diplo #fail

Facebook Twitter

FUCK YOU ROMANIAN PEOPLE ! Une insulte sur les Roumains post e sur le compte twitter officiel du Quai d'Orsay. Le compte Twitter de la Diplomatie Française piraté. Alors que l'Etat israélien vient d'investir de coquettes sommes pour s'offrir le compte twitter @israel, l'Etat français ferait bien d'investir dans la sécurisation de ses outils de communication en ligne. Suite à la rencontre houleuse entre Nicolas Sarkozy et le président de la Commission Européenne José Emmanuel Barroso, un seul message évoquait jeudi soir la question des Roms sur le compte Twitter de la Diplomatie Française : Ce qui veut dire en bon français, "Allez vous faire f**** les Roumains !

Je vous déteste tous et je veux détruire l'Union Européenne". Sauf à ce qu'il y ait encore des cas d'alcoolémie élevé dans les ministères, on doute qu'il s'agisse là d'un message officiel. Mais c'est plutôt le signe que le compte Twitter a été piraté par un hacker qui a jugé utile de dénoncer par cette méthode spectaculaire la politique menée par le gouvernement de Nicolas Sarkozy. Apparu entre 19H et 20H, le message a disparu autour de 20H15. Le compte Twitter du Quai d'Orsay piraté. @francediplo : le compte Twitter de la Diplomatie Française piraté.

Les 46 000 followers de @francediplo, le compte Twitter de la Diplomatie française, ont eu la surprise de lire ce soir ce message fleuri : Un message assez éloigné des discours entendus dans les ambassades qu’on peut traduire par le délicat « Allez vous faire foutre, les Roumains, je vous hais et je veux détruire l’Europe » (ou "vous").

@francediplo : le compte Twitter de la Diplomatie Française piraté

Quelques minutes après le message était supprimé. Un nouveau tweet de @francediplo expliquait (très rapidement) : « @francediplo a été piraté. Nous avons effacé le message. Nous prendrons les mesures nécessaires pour que ceci ne se reproduise plus. » Un piratage ou un mot de passe pas assez sécurisé ? En attendant les railleries pleuvent sur Facebook : @Théo Jacquet Mais alors... Le compte Twitter du Quai d'Orsay piraté - Vu sur le web. "FUCK YOU ROMANIAN PEOPLE!

Le compte Twitter du Quai d'Orsay piraté - Vu sur le web

I HATE YOU ALL AND I WANT DESTROY EU! " ("Allez vous faire foutre les Roumains, je vous hais tous et je veux détruire l'Union européenne"), a-t-on pu lire pendant quelques minutes jeudi soir 16 septembre sur le compte twitter officiel du ministère des Affaires étrangères @francediplo. Le compte est suivi par plus de 46.000 followers. La phrase peut surprendre, quelques heures à peine après un supposé échange "très violent" sur la politique de la France envers les Roms entre le président de la République Nicolas Sarkozy et le président de la Communauté européenne José Manuel Barroso au sommet Européen. Le compte Twitter du Quai d'Orsay piraté. Capture d’écran du compte Twitter @francediplo.

Le compte Twitter du Quai d'Orsay piraté

Dans le flot des tweets, ces messages de 140 caractères qui défilent sur le réseau de micro-blogging Twitter, celui du ministère français des Affaires étrangères avait de quoi surprendre, ce jeudi 16 septembre en fin de journée : Pas très diplomatique, le Quai d’Orsay, surtout au moment où Nicolas Sarkozy, à Bruxelles, affirmait qu’il avait su garder son calme. Evidemment, il s’agit d’un piratage du compte Twitter du ministère, qui, d’ordinaire, sort rarement des clous diplomatiques. Le message a été supprimé en seulement quelques minutes, ce qui n’empêchera pas l’incident d’inspirer le réseau ce jeudi soir : Le Tweet de Yves Loiseau. Ce piratage est bien sûr lié à l’affaire des Roms qui empoisonne les relations entre la France et le reste de l’Europe. Le Tweet de LB2S.

Le LOL s'en mêle. Le Démocrate: Erratum : le compte @franc... Nan mais quel LOLEUR quand même ce Hortefeux. France Diplol. Melissa Bounoua: Et après "fuck you romania... Reprise en main du compte 30 minutes après... Vincent Glad: OFFICIEL: le mot de passe... Vincent Glad: TOUS LES TWITTOS QUI ÉCRIV... Un futur mème ? Baptiste Fluzin: Putain. Ils nous avaient p... Alex Hervaud: On va enfin entendre parle... Vers une fermeture de l'internet mondial ? La négligence caractérisée des sites gouvernementaux - Numerama.