Anonymat des blogueurs

Facebook Twitter
Les blogueurs anonymes sont “une bande de lâches” selon CNN » Article » OWNI_Live!, “Une bande de lâches”. Ainsi la journaliste de CNN Kyra Phillips a t-elle qualifié les «blogueurs anonymes” il y a une semaine. “Ils disent des choses pourries sur les gens et on leur donne de la crédibilité, ce qui est dingue. Les blogueurs anonymes sont “une bande de lâches” selon CNN » Article » OWNI_Live!,
News-parody channel CNN has a great satirical piece today about a new, super scary threat coming straight outta Yemen and into your house. It’s really, really goofy, and if they published it in seriousness you’d think they existed purely as a propagandist arm of the government. The headline reads: “‘Credible threat’ from al Qaeda in Yemen” OH NO! This “credible threat” sounds like a pretty credible threat. CNN claims ‘credible threat’ from Yemen, writes hilariously bad propaganda piece - John Knefel - Making a Mockery CNN claims ‘credible threat’ from Yemen, writes hilariously bad propaganda piece - John Knefel - Making a Mockery
CNN Claims 'Something Must Be Done' About Anonymous Bloggers
CNN Host Calls for Crackdown on 'Bloggers' in Wake of Sherrod Incident: 'Something’s Going to Have to be Done Legally CNN Host Calls for Crackdown on 'Bloggers' in Wake of Sherrod Incident: 'Something’s Going to Have to be Done Legally Should there be a "gatekeeper" regulating internet bloggers? In the aftermath of the Shirley Sherrod incident, that's what CNN promoted on July 23 . Anchors Kyra Phillips and John Roberts discussed the "mixed blessing of the internet," and agreed that there should be a crackdown on anonymous bloggers who disparage others on the internet. "There are so many great things that the internet does and has to offer, but at the same time, Kyra, as you know, there is this dark side," Roberts said. "Imagine what would have happened if we hadn't taken a look at what happened with Shirley Sherrod and plumbed the depths further and found out that what had been posted on the internet was not in fact reflective of what she said."
unnamed pearl
Les faits

Réactions

Infos dans la Presse (online)

Appel pour la défense du droit à l’anonymat sur Internet | La Qu
Détail d'un texte CHAPITRE II : Les prestataires techniques. I.-1. Les personnes dont l'activité est d'offrir un accès à des services de communication au public en ligne informent leurs abonnés de l'existence de moyens techniques permettant de restreindre l'accès à certains services ou de les sélectionner et leur proposent au moins un de ces moyens. Les personnes visées à l'alinéa précédent les informent également de l'existence de moyens de sécurisation permettant de prévenir les manquements à l'obligation définie à l'article L. 336-3 du code de la propriété intellectuelle et leur proposent au moins un des moyens figurant sur la liste prévue au deuxième alinéa de l'article L. 331-26 du même code. Détail d'un texte
La fin du monde je vous dit. Genre les 10 plaies d’Egypte, en pire. Les 4 cavaliers de l’Apocalypse, l’Antéchrist et tout ça. Et puis c’est pour demain hein. Mais genre vraiment. C’est la fin du monde C’est la fin du monde
Haut les masques Depuis une quinzaine de jours, on parle beaucoup sur la toile d’une proposition de loi déposée par le sénateur Jean-Louis Masson (Moselle, non inscrit), tendant à faciliter l’identification des éditeurs de sites de communication en ligne et en particulier des « blogueurs » professionnels et non professionnels, dont le titre est presque plus long que le contenu. Le contenu de la proposition de loi Rappelons qu’on parle de projet de loi quand le Gouvernement en est à l’origine, et proposition de loi quand c’est un parlementaire, député ou sénateur. Article unique L’article 6 de la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique est ainsi modifié : Haut les masques
Jean-Louis Masson, sénateur non-inscrit de Moselle, est devenu en quelques jours une véritable célébrité sur le web, s'attirant les foudres de la "toile". La raison ? Le sénateur a déposé le 3 mai dernier une proposition de loi visant à mettre fin à la possibilité pour les blogueurs non professionnels de rester anonymes. Le sénateur s'inquiète, notamment, de la multiplication des "propos inexacts, mensongers ou diffamations qui sont, hélas, de plus en plus souvent colportés", selon lui, sur Internet. Le web s'est depuis mobilisé contre la mesure, et plusieurs acteurs de l'Internet français ont publié, mercredi 26 mai, un appel accompagné d'une pétition contre la proposition. Anonymat des blogueurs : quand le sénateur cachait son identité

Anonymat des blogueurs : quand le sénateur cachait son identité

La fête continue sur EspaceRezo puisque MobileFun, notre partenaire le plus fidèle a décidé de vous faire jouer, une fois encore, pour fêter ce début d’année. Voici donc les lots qui sont mis en jeu avec les règles habituelles : une manette de jeux bluetooth pour appareils Apple et Android et une enceinte ThumbsUp! Boom Box. Voyons un peu plus en détails ces deux cadeaux (car il y aura bien deux gagnants) : Le sénateur Masson s'embourbe - Espacerezo's Blog Le sénateur Masson s'embourbe - Espacerezo's Blog
Jean-Louis Masson cherche à gagner un prix du ridicule politique Jean-Louis Masson cherche à gagner un prix du ridicule politique Peut-on être plus grotesque que le sénateur Jean-Louis Masson ? Le mois dernier, l'ancien membre de l'UMP a déposé une proposition de loi pour interdire l'anonymat aux blogueurs, et les obliger à divulguer leurs nom, prénoms, numéro de téléphone, adresse e-mail et adresse de domicile. Un texte équivalent en Chine ou en Iran aurait tout de suite soulevé l'indignation du nouvel amoureux de la liberté d'expression sur Internet, Bernard Kouchner, qui n'a pas pipé mot contre le sénateur. Mais on a compris assez vite que Jean-Louis Masson n'en avait rien à faire d'Internet, et profitait simplement de sa position au Parlement pour régler un petit conflit personnel de politique locale. Il accuse un élu UMP de la région de Metz d'avoir monté un blog anonyme pour le dénigrer en campagne électorale, lequel l'accuse en retour d'avoir lancé une campagne de spams anonymes.
Tout est dans l'art de poser les questions. L'institut de sondage BVA a publié le résultat d'une enquête d'opinion sur la proposition du sénateur Jean-Louis Masson d'obliger les blogueurs à divulguer leur identité. Publiée par BFM et La Tribune, elle a été commandée par la société Avanquest Software, qui commercialise toutes sortes de logiciels, et réalisée par téléphone les 4 et 5 juin auprès d'un échantillon de 1003 personnes de 15 ans et plus. Une majorité de Français contre l'anonymat des blogueurs, ou mal Une majorité de Français contre l'anonymat des blogueurs, ou mal
Un blogueur se pourvoit en cassation dans une affaire de dénigre La caricature s'accomode-t-elle de l'anonymat, qui plus est lorsqu'elle est orchestrée en période électorale par un candidat à l'encontre d'un adversaire ? Condamné une première fois en octobre 2008, puis par la cour d'appel d'Orléans le 22 mars 2010, Antoine Bardet a décidé de se pourvoir en cassation pour dénoncer les "graves atteintes à la liberté d'expression et aux droits fondamentaux" constituées par sa condamnation. En pleine campagne pour les élections municipales de mars 2008, l'homme avait créé un blog anonyme intitulé "les amis de Serge Grouard", dont le ton humoristique et les fautes d'orthographes extrêmement grossières ne pouvaient laisser de doute sur sa nature satirique. Mais ledit Serge Grouard, maire de la ville d'Orléans en quête d'un nouveau mandat, n'avait pas apprécié la blague. Il a assigné l'hébergeur Google pour connaître l'identité du blogueur, qu'il a fini par retrouver et qui s'est avéré être membre d'une liste adverse.
24.01.2014 10:05RT @adetem: Les émotions ont un pouvoir pour influencer les comportements #JNE2014 #BVA 20.01.2014 09:55Les Français et les municipales 2014 : 58% de souhaits de victoire en faveur de la droite et de l'extrême-droite @LesEchos Focus on... BVA today unnamed pearl
Anonymat : Jean-Louis Masson assouplit sa position... très théor Nous nous moquions hier du sénateur ex-UMP Jean-Louis Masson, dont la proposition de loi contre l'anonymat des blogueurs le pousse à aller de ridicule en ridicule, dans une affaire qui semble davantage motivée par de vieilles rancoeurs locales que par la recherche de l'intérêt collectif. Nous avions relayé une vidéo diffusée sur YouTube par la radio RMC, d'un extrait de son passage à l'émission "Les Grandes Gueules". Nous avons aujourd'hui écouté l'intégralité de l'émission (.mp3), et force est de constater que le sénateur avait en fait mis de l'eau dans son vin. En tout cas en théorie, car en pratique ça ne changera pas grand chose. "Je ne suis pas contre le fait que l'on puisse écrire sur un blog de manière anonyme", avait-il corrigé.
Anonymat : Bernard Montiel, le sénateur Masson, Rupert et Twitte