Institut Montaigne

Facebook Twitter

Institut Montaigne - institutmontaigne. Place de la Sorbonne - Qu'est-ce que l'Institut Montaigne ? - L' Version moderne et américanisée du club de réflexion, le think tank réunit un groupe individus cherchant à formuler des réponses et des solutions à des problèmes politiques et de société.

Place de la Sorbonne - Qu'est-ce que l'Institut Montaigne ? - L'

Le think tank se démarque du club par sa volonté affichée de peser dans les choix politiques et sa présence importante sur la scène médiatique. Le think Tank Institut Montaigne a été créé en 2000 par Claude Bébéar, fondateur d'AXA. Il se donne pour objectif de donner la parole à des acteurs de la société civile et d'influencer les politiques publiques autour de trois axes : mobilité et cohésion sociale, modernisation de la sphère publique, stratégie économique et européenne.

On y retrouve de nombreux chefs d'entreprise, des hauts-fonctionnaires, des membres de professions libérales du droit et du consulting et des enseignants-chercheurs : une société civile (sic) réduite à un réseau de CSP ++, révélateur d'un élitisme important, Place de la Sorbonne - "Qu'est-ce qu'être français ?" : l'Averti. Avec cet article, Place de la Sorbonne inaugure une série d'articles qui aura pour objet une analyse critique de l'ouvrage publié par l'Institut Montaigne.1ere partie de notre analyse : l'Avertissement, pages 7 et 8.

Place de la Sorbonne - "Qu'est-ce qu'être français ?" : l'Averti

Dès la première page, que dis-je ? Le premier mot, le décor est planté. Ce n’est pas une introduction, pas un préambule, ni même une préface qui invite le lecteur à poursuivre sa lecture. Non, il s’agit ici d’un « Avertissement ». Attention lecteur, cette œuvre littéraire mérite une mise en garde ! « Qu’est ce qu’être français ? Une suite de questions constitue l’introduction de cette brève mais dense présentation.

La première est déjà surprenante : « suffit-il de vivre dans l’Hexagone ? On peut avec une extrême célérité, sans même lire une ligne supplémentaire, répondre NON. . « D’y être né ? « Hériter d’une culture » serait alors une question qu’il faut se poser afin de réussir à répondre à la question principale. « Culture » est ici au singulier. Place de la Sorbonne - La "francité" de l'Institut Montaigne : d. Article à télécharger ici Nous avons pu obtenir l’ouvrage collectif Qu’est-ce qu’être Français ?

Place de la Sorbonne - La "francité" de l'Institut Montaigne : d

, organisé sous l’égide de l’Institut Montaigne et publié chez Hermann Edition. Le livre sort demain et nous avons décidé de vous faire part d’une première critique générale de l’ouvrage avant de revenir dans la semaine sur certaines contributions. La sortie de l’ouvrage correspond au premier acte du « grand débat » lancé par Eric Besson. L’ouvrage doit, selon le site de l’Institut, être « sans concessions mais bienveillant. Le volume des contributions est variable, de deux à plus de dix pages selon les auteurs. On retrouve dans ce recueil certaines idées des contributions que nous avions pu lire sur le net, et qui sont ici reprises de manière récurrentes.

Le premier élément est que la France est en crise et en danger. Le second élément à l’origine de cette crise identitaire serait l’éducation et d’un point de vue générale des savoirs enseignés et diffusés par les Universités. Jean B. Place de la Sorbonne - "Être français c'est pratiquer l'amour co. A parcourir l'ouvrage de l'Institut Montaigne autour du questionnement "Qu'est-ce qu'être français?

Place de la Sorbonne - "Être français c'est pratiquer l'amour co

", un constat préliminaire s'impose : la rhétorique des intellectuels de ce "laboratoire d'idées" n'invite pas spécialement au débat et l'on s'inscrit plus ici dans un jeu de questions-réponses. Ce jeu, on le retrouve particulièrement bien mis en scène dans le texte de Max Gallo : à la question de l'Institut, l'académicien donne 10 réponses intitulées "les 10 points cardinaux de l'identité française". Il s'agit d'un texte écrit en 2008 et que l'on retrouve dans plusieurs interviews de Max Gallo parus avant et après la publication de Qu'est-ce qu'être français? , un texte donc dont ce dernier fait un usage diffus pour répondre au grand débat lancé sur l'identité nationale et s'y positionner. Les cadres formels de ce texte d'une longueur de trois pages et demie sont un peu surprenant: l'"identité française" se résumerait-elle aussi rapidement? Clyde P. 3 Yves POIRMEUR, « Conclusion générale.