background preloader

Dérapage débat idéntité nationale

Facebook Twitter

Place de la Sorbonne - « Eradiquer à la schlag » : l’autre visag. Mots croisés, le lundi 9 novembre, consacrait une deuxième émission en deux semaines au thème de l’identité nationale, révélant un peu plus les enjeux de ce sombre débat.

Place de la Sorbonne - « Eradiquer à la schlag » : l’autre visag

En effet, lors de ce numéro, Yves Calvi est revenu sur la question lancée par la ministre « Qu’est-ce qu'être Français ? ». Notons en premier lieu que le plateau proposé était loin de l’équilibre idéologique que l’on aurait put attendre d’un débat politique. La présence de Dominique Voynet laisse supposer qu’elle a du être une des seules personnalités dites de gauche à accepter de participer à ce débat (1). De plus, en lisant les différentes tribunes d’intellectuels par exemple, on peut émettre l’hypothèse que certains d’entre eux se mettent en retrait de cette discussion impulsée par le gouvernement. Le premier tour de table a permis à chaque invité de lancer sa propre définition. Elisabeth Levy, journaliste et essayiste est la première à lancer selon elle « le vrai débat ».

Lien pour revoir l'émission: Jean B. Débat sur l'identité nationale : le vrai bilan et la carte des r. Contrairement à ce qu’a déclaré Besson, les débats locaux ont souvent dérapé ou se sont concentrés sur l’islam et l’immigration.

Débat sur l'identité nationale : le vrai bilan et la carte des r

Eric Besson présente sa première synthèse du débat sur l’identité nationale (Charles Platiau/Reuters) A agiter le chiffon rouge de l’immigration, le gouvernement est parvenu à libérer une xénophobie qu’il leur est désormais difficile de contrôler. Lundi, les grands moyens ont donc été employés par Eric Besson, le ministre de l’Immigration, pour tenter de sauver sinon le « grand » débat sur l’identité nationale, du moins son image sérieusement plombée par des dérapages racistes et par les critiques sévères issues de la droite même. Face à des journalistes venus en nombre, le ministre n’a rien de moins qu’accusé les médias et la gauche de donner une image fausse du débat en se focalisant sur les dérapages « minoritaires ». A l’appui de ses accusations, une analyse réalisée par l’institut de sondage TNS/Sofres sur 26 000 contributions d’internautes au site dédié.

Flash info : Manifestation anti-Besson, les pompiers de Rhodia t. Ils sont déjà 10 millions»: un maire UMP au débat de Besson - un. L'identité nationale contre la WW2 - une vidéo Actu et Politique. Quand Brice Hortefeux dérape - une vidéo Actu et Politique. Juppe : " Il n'est pas correzien " Action Discrète : Hommage à Mario - une vidéo Jeux vidéo. Les "panthères roses" vomissent et sont traitées de "fascistes d. La bourde de Morano. Morano demande aux jeunes musulmans français de ne plus parler " Le MRAP porte plainte contre Morano. Vite Dit Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés.

le MRAP porte plainte contre Morano

Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée. 17h32luCasquettes et verlan : le MRAP attaque MoranoParla rédactionle 07/01/2010 Le mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap) a décidé de porter plainte pour "diffamation raciste" contre la secrétaire d'État à la famille Nadine Morano, pour ses propos tenus à Charmes (Vosges) lors d'un débat sur l'identité nationale le 14 décembre dernier.

En septembre, le Mrap avait assigné en justice le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux pour "injure raciale", à la suite de propos adressés à un jeune militant UMP d'origine arabe. (Par Colin Bertier) Morano et le Sénégalais, la deuxième vie d'un. Identité Nationale: comment Éric Naulleau a failli perdre sa nat. Gaudin dérape à son tour à Marseille. Dans une réunion UMP, il évoque « les musulmans qui ont déferlé » dans la rue » après Algérie-Egypte et choque jusque dans son camp.

Gaudin dérape à son tour à Marseille

Jean-Claude Gaudin avec le ministre de l’Immigration Eric Besson à Marseille vendredi (Jean-Paul Pelissier/Reuters) (De Marseille) Eric Besson était à Marseille pour débattre de l’identité nationale. Il aura suffi que le ministre de l’Immigration s’absente quelques minutes des salons d’honneur de la préfecture des Bouches-du-Rhône pour que le débat dérape. Le motif : une déclaration du maire de Marseille Jean-Claude Gaudin qui, évoquant les suites du match Algérie-Egypte en novembre, a parlé de « 15 000 musulmans qui ont déferlé » dans le centre-ville de Marseille. Ces propos, le vice-président de l’UMP les aurait en fait tenus un peu plus tôt dans l’après-midi, à l’occasion d’une réunion organisée par son parti dans les salons d’honneur du stade Vélodrome et qui portait déjà sur le thème de l’identité nationale. A Marseille, Gaudin voit «des musulmans déferler» Identité nationale: "Mieux faudrait s'occuper du chômage, de la.

Le Consulat de France à New York organise un débat "Islam & Iden. Discrimination à ciel ouvert sur le site de l’UMP.