background preloader

Sophiecorentin

Facebook Twitter

Les lois du bonheur. Depuis l’Antiquité, les philosophes se penchent sur l’art du bonheur. Depuis peu, les sciences humaines reprennent le problème sous un nouvel angle. N’existerait-il pas quelques facteurs fondamentaux – culturel, économique, social, relationnel et, pourquoi pas, génétique – qui prédisposeraient certains à être plus heureux, ou malheureux, que d’autres ? Le bonheur : de quoi parle-t-on ? « J’ai connu le bonheur, mais ce n’est pas ce qui m’a rendu le plus heureux », écrivait le malicieux Jules Renard. La mesure du bien-être Plutôt que d’en rester à des considérations générales sur le bonheur, des chercheurs ont entrepris de le mesurer objectivement (1).Depuis plus de trente ans, des méthodologies diverses – « life satisfaction » (satisfaction de vie) ou « well subjective being » (bien-être subjectif) – ont été développées pour mesurer le niveau de satisfaction.

Les humains seraient programmés pour le malheur Certains sont nés pour être heureux La richesse ne rend pas plus heureux. A la recherche du bonheur - film 2006. Les Français, le bonheur et l'optimisme économique. Accueil > sondages > Les Français, le bonheur et l'optimisme économique Les Français, le bonheur et l'optimisme économique Le 21 Mars 2015 Les Français majoritairement heureux ! 58% des personnes interrogées dans le cadre de cette enquête se déclarent en effet heureuses, dont 10% « très heureuses ».

Cette majorité apparaît toutefois relativement courte, près de 4 Français sur 10 se déclarant « ni heureux, ni malheureux » (37%). Seuls 5% des Français se déclarent malheureux. Le niveau de bonheur évolue proportionnellement au niveau de revenu. Les Français deux fois plus heureux dans leur vie personnelle que professionnelle Les 2/3 des Français (67%) se déclarent heureux sur un plan personnel alors que 34% seulement des actifs se déclarent heureux sur un plan professionnel. Sur le plan professionnel, si 50% des cadres se déclarent heureux dans leur travail, ce n’est le cas que de 32% des employés et surtout 15% des ouvriers. Pessimisme : la carte des régions françaises les plus malheureuses. Méthodologie : Les résultats présentés sont issus d’un échantillon de 21 701 répondants français qui ont complété le questionnaire IRB (Indice Relatif de Bonheur) entre 2010 et le début 2013.

Pour déterminer le classement, l’IRB cumule et calcule, pour chaque région, la moyenne de l’auto-évaluation de l’ensemble des répondants. Le résultat IRB pour l'ensemble du territoire français est de 67.50/100 Atlantico : L'étude que vous venez de publier mesure l'état du bonheur des Français dans toutes les régions de l'Hexagone. Par quels moyens avez vous pu obtenir ces résultats ? Pierre Côté : C'est en l'occurrence assez simple puisqu'ici ce sont les personnes interrogées qui ont répondu directement à un questionnaire concentrant 24 facteurs (accomplissement, santé, travail, famille...) bien définis. Cette étude a bénéficié ici d'un échantillon substantiel (21 000 répondants) qui nous a permis d'établir des données précises régions par régions. Atlantico sur facebook notre compte twitter.

Le bonheur, tributaire de la société. | Guillaume Deloison. Le bonheur, concept compliqué et riche en définition. Parfois l’assouvissement de tout les désirs et d’autres fois la réalisation de tout ce qui est « bien ». Dans chacune de ses définitions pourtant revient un élément qui est lui aussi omniprésent dans chacune de nos existences. La société. En effet, c’est elle qui détermine ce qui est « bien » ou « mal » pour chaque membre dont elle est constituée. Et c’est elle aussi qui fait d’une chose un objet désirable et plus ou moins nécessaire.

Le bonheur est il donc une création de la société ou nous permet elle d’accéder à ce bonheur bien réel mais définit par elle-même ? Comme un tracée vers le bonheur, les immeubles créent des lignes horizontales qui guide le regard vers ce ciel pure. Cette réflexion semble donc s’opposer totalement à une pensée sartrienne qui placerait la société comme un enfer : « l’enfer c’est les autres ». Guillaume Deloison. WordPress: J'aime chargement…