background preloader

TRADUCTEUR

Facebook Twitter

Benjamin Lee Whorf. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Benjamin Lee Whorf

Benjamin L. Whorf fut un linguiste atypique, se tenant volontairement à l'écart du monde universitaire : il enseigna peu et refusa tous les postes en université qui lui furent proposés à la fin de sa vie. Son métier d'ingénieur dans une compagnie d'assurances (la Hartford Insurance Company) ne le prédisposait pourtant pas à se distinguer dans les sphères académiques. Mais il revendiqua toujours son indépendance comme un gage de liberté lui permettant de développer des idées originales, encore aujourd'hui objets de vives polémiques[2],[3]. La Relativité linguistique[modifier | modifier le code] Le principal centre d'intérêts de Whorf en matière de linguistique fut l'étude des langues amérindiennes, et principalement celles d'Amérique centrale. Partant du fait que l'on ne trouve aucune notion temporelle dans la langue Hopi, Whorf en déduit que la pensée est conditionnée par la langue qui l'exprime.

Fukuzawa Yukichi. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fukuzawa Yukichi

Yukichi Fukuzawa, photo prise au cours de son voyage à Paris en 1862 Fukuzawa Yukichi est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Fukuzawa, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste). Fukuzawa Yukichi (福澤 諭吉[1], Fukuzawa Yukichi? Vernon Walters. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vernon Walters

Pour les articles homonymes, voir Walters. Vernon Walters (dernier rang 3e à droite) ambassadeur à l'ONU (cabinet Reagan). Vernon A. Walters, né le 3 janvier 1917 à New York et mort le 10 février 2002, est un officier de l'armée des États-Unis et un diplomate américain, notamment auprès de l'Organisation des Nations unies. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse[modifier | modifier le code] En 1923, à l'âge de 6 ans, la famille de Vernon Walters s'installe en France et en Grande-Bretagne en raison du métier de son père, assureur dans une société internationale. En 1933, après la grande crise de 1929 et l'arrivée du président Franklin Delano Roosevelt, Il retourne aux États-Unis comme expert en sinistre pour les assurances.

Interprète[modifier | modifier le code] Parlant couramment le français, il fut l'interprète personnel du président américain Richard Nixon. Carrière diplomatique[modifier | modifier le code] Administration Reagan. William Caxton. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

William Caxton

Portrait gravé représentant Caxton et publié en 1873 par Henry Curwen. Caxton montrant un premier tirage de son imprimerie au roi Édouard IV et sa famille, à l'Aumônerie de Westminster (tableau de Daniel Maclise, 1851). William Caxton (v. 1415~1422 dans le comté de Kent - v. mars 1492), est un négociant, diplomate, traducteur et imprimeur anglais. Il est connu pour avoir été le premier à introduire une presse typographique dans son pays. Biographie[modifier | modifier le code] Les origines de William Caxton demeurent incertaines : il indique lui-même le comté de Kent comme étant son lieu de naissance[1].

La Malinche. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Malinche

La Malinche traduisant le langage des mexicas à Cortés. Lienzo Tlaxcala XVe siècle. Leonardo Bruni. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Leonardo Bruni

Leonardo Bruni Leonardo Bruni (en français Léonard Bruni et en latin Leonardus Brunus Aretinus), également connu en français sous le nom de Léonard d'Arétin (Arezzo, v. 1374 - Florence, ) est un chancelier florentin, un philosophe, un humaniste, un historien et un traducteur italien - il est considéré comme le créateur de la forme renaissance de la traduction - actif à Florence dans la première moitié du Quattrocento. Biographie[modifier | modifier le code] Secrétaire apostolique du pape Innocent VII puis de ses trois successeurs, Leonardo Bruni se retire à Florence où il succède à Coluccio Salutati à la chancellerie après avoir fait partie de son cercle de lettrés qui comprenait, entre autres, Poggio Bracciolini et l'érudit Niccolò Niccoli, pour discuter des œuvres de Pétrarque et de Boccace. Il rédige l'histoire des Florentins (Historiarium Florentinarum Libri XII), ce qui lui vaut la citoyenneté florentine et une exemption d'impôts à vie.

Jérôme de Stridon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jérôme de Stridon

Pour les articles homonymes, voir Jérôme. Jérôme de Stridon, saint Jérôme ou, en latin, « Eusebius Sophronius Hieronymus Stridonensis », né vers 347 à Stridon, à la frontière entre la Pannonie et la Dalmatie (actuelle Croatie) et mort le à Bethléem, est un moine, traducteur de la Bible, docteur de l'Église et l'un des quatre pères de l'Église latine, avec Ambroise de Milan, Augustin d'Hippone et Grégoire Ier. L'ordre des hiéronymites (ou « ermites de saint Jérôme ») se réfère à lui. Il meurt en 420 et ses restes sont d'abord enterrés à Jérusalem puis auraient été transférés à la basilique Sainte-Marie-Majeure, l'une des quatre grandes basiliques de Rome.

Les catholiques le considèrent comme un des Pères de l'Église et, avec les orthodoxes, le vénèrent comme saint. Sa traduction de la Bible constitue la pièce maîtresse de la Vulgate, traduction latine officiellement reconnue par l'Église catholique. Éliézer Ben-Yehoudah. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Éliézer Ben-Yehoudah

Éliézer Ben-Yéhouda à sa table de travail. Éliézer Ben-Yéhouda (hébreu : אֱלִיעֶזֶר בֶּן־יְהוּדָה), né Éliézer Isaac Perelman Elianov, à Lujki, Empire russe, (aujourd'hui en Biélorussie), le 7 janvier 1858, décédé à Jérusalem le 16 décembre 1922, journaliste et philologue juif palestinien originaire de Lituanie - Biélorussie. En tant que lexicographe, il joue un rôle de premier plan dans la résurrection de l'hébreu, comme langue parlée (l'hébreu moderne), quelque cent ans après la renaissance de l'hébreu comme langue littéraire, au commencement de la Haskala. Son fils Itamar Ben-Avi (en) (Ben-Zion) est considéré comme étant le premier locuteur natif de l'hébreu contemporain. Martin Luther. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Martin Luther

Martin Luther Écouter, né le à Eisleben, dans l'électorat de Saxe[1] et mort le dans la même ville, est un frère augustin[2] théologien, professeur d'université, père du protestantisme[3],[4],[5],[6] et réformateur de l'Église dont les idées exercèrent une grande influence sur la Réforme protestante, qui changea le cours de la civilisation occidentale[7]. Le 3 janvier 1521, il reçoit la bulle Decet romanum pontificem qui lui signifie son excommunication. Après les nombreux débats théologiques du haut clergé, l'empereur du Saint-Empire romain germanique et roi d'Espagne, Charles Quint, convoque Martin Luther en 1521 devant la diète de Worms. Un sauf-conduit lui est accordé afin qu'il puisse s'y rendre sans risque.

Ses prises de position antisémites sur les Juifs furent utilisées par les nazis[9],[10]. Jacques Amyot (évêque) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jacques Amyot (évêque)

Jacques Amyot, né à Melun le et mort à Auxerre le , est un prélat français et l'un des traducteurs les plus renommés de la Renaissance. Il est inhumé à Auxerre[1]. Né de parents pauvres[2] en 1513, il parvient à se rendre à Paris suivre les cours du collège de Navarre[2] où il se met au service de riches étudiants afin de subvenir à ses besoins.

William Tyndale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Portrait. William Tyndale ou Tindale (né dans le Gloucestershire en 1494 - exécuté par strangulation le 6 octobre 1536 à Vilvorde) est un protestant anglais connu comme le premier traducteur du Nouveau Testament depuis le texte grec dans une langue moderne (le moyen anglais).