background preloader

Religion et spiritualité

Facebook Twitter

Judéité

Cosmologie. Jaïnisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jaïnisme

Une statue d'Ajitnath, deuxième Tîrthankara, « faiseur de gué », du cycle du temps jaïn actuel. Le jaïnisme ou jinisme (du sanskrit : जैनमतम्, IAST : jainamatam de Jina, « vainqueur » et mata « doctrine ») est une religion qui aurait probablement commencé à apparaître vers le Xe siècle ou IXe siècle avant notre ère[1]. Le jaïnisme ou dharma jaïn compte près de dix millions de fidèles dans le monde, ascètes et laïcs confondus, en majorité en Inde[2] (30 000 en Europe et 100 000 aux États-Unis[3],[4]).

Histoire[modifier | modifier le code] La syllabe sacrée Om̐ dans le jaïnisme. La communauté[modifier | modifier le code] Hôpital des oiseaux, Delhi. Si d'époque en époque les Acharyas jaïns ont enseigné la foi, cette religion vit surtout à travers ses rituels religieux réunissant laïcs et moines-ascètes itinérants. La philosophie jaïne[modifier | modifier le code] Symbole Jaïn ; le svastika est un symbole majeur du jaïnisme. . — Samana Suttam[20].

Hindouisme

Sikhisme. Bouddhisme. Confusianisme. Shintoïsme. Chrétienté. Zoroastrisme. Islam. M Y T H O L O G Y. MAGIE. Nimbe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nimbe

Dès le vie siècle, Isidore de Séville lui donnait ce nom: « Lumen quod circa angelorum capita pingitur, nimbus vocatur »[1]. Le Moyen Âge appela le nimbe indifféremment couronne ou diadème. Symbolique[modifier | modifier le code] Dans l'iconographie chrétienne[2], il signifie la sainteté acquise, c'est-à-dire la béatitude céleste ; et, secondairement, la puissance et la souveraineté : aussi le donne-t-on aux rois, par exemple à Hérode dans la mosaïque de Sainte Marie-Majeure (ve siècle,), aux vents, aux saisons et même à la bête à sept têtes.

Il signifie une gloire sans fin, rendue dans le bréviaire par ce verset : « Gloria et honore coronasti emn, Domine » (Ps 8:5 : Tu l'as fait de peu inférieur à Dieu, Et tu l'as couronné de gloire et de magnificence).

Catharisme

Cagots. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cagots

Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes. (janvier 2009). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références. Charpente église Saint-Girons Monein construite par les cagots. Pratyabhijna. Pratyabhijna (IAST Pratyabhijñā; Sanskrit: प्रत्यभिज्ञा), a branch of Kashmir Shaivism, is an idealistic monistic and theistic View (darshana) originating in the 9th century A.D.

Pratyabhijna

The name of the system is derived from its most famous work, Isvara Pratyabhijna Karika by Utpaladeva.[1] Etymologically, Pratyabhijna is formed from prati – "something once known, now appearing as forgotten", abhi – "immediate" and jna – "to know". Sanzu River. A depiction of the Sanzu River in Tosa Mitsunobu's Jūō-zu (十王図).

Sanzu River

The good can cross the river by a bridge while the evil are cast into the dragon-infested rapids. -1451, Josué arrète le soleil. 1451 avant JCGabaon, Palestine, Josué arrète le soleil.En réalité: Fable Josué aurait arrété le soleil, et la lune, pendant près d'une journée entière.

-1451, Josué arrète le soleil

Mais c'est une fable reprise d'un poême épique.Note: La date de 1451 AC est celle donnée par Augustin Calmet et Nicolas Lenglet Dufrenoy, et reprise par Chladni dans son catalogue de chutes de météorites. En fait, les dates données par les différents auteurs s'échelonnent entre 1600 et 1400 AC. Elles sont d'ailleurs toutes fausses puisque les progrès de l'archéologie nous apprennent que la pénétration des Israélites en Palestine aurait eu lieu vers 1200 AC.

Le miracle de Josué, illustré tant bien que mal, apparait dans toutes les bonnes histoires saintes. Voici la traduction juive du rabbinat (1902)12 C'est alors, en ce jour où l'Eternel mit l'Amorréen à la merci des Israélites, que Josué fit appel au Seigneur et dit en présence d'Israël: "Soleil, arrête-toi sur Gabaon! Carte de la région. Les invraisemblances du récit.

Cenobitic monasticism. "Cenobium" redirects here.

Cenobitic monasticism

For the colony of algae, see Coenobium. Cenobitic (or coenobitic) monasticism is a monastic tradition that stresses community life. Henotheism. Henotheism (Greek ἑνας θεός henas theos "one god") is the belief in and worship of a single god while accepting the existence or possible existence of other deities.[1][2] The term was originally coined by Friedrich Schelling (1775–1854), and used by Friedrich Welcker to depict primordial monotheism among ancient Greeks.[3] Max Müller (1823–1900), a German philologist and orientalist, brought the term into wider usage, in his scholarship on the Indian religions.[4][5][2] Müller made the term central to his criticism of Western theological and religious exceptionalism (relative to Eastern religions), focusing on a cultural dogma which held "monotheism" to be both fundamentally well defined and inherently superior to differing conceptions of God.

Henotheism

Zététique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Zététique

Pour la définition de la zététique comme partie des mathématiques, voir Algèbre nouvelle. La zététique est définie comme « l'art du doute » par Henri Broch. La zététique est présentée comme « l'étude rationnelle des phénomènes présentés comme paranormaux, des pseudosciences et des thérapies étranges ». La zététique se réclame aussi du scepticisme scientifique, et plus généralement de la démarche de doute cartésien qu'elle décrit comme nécessaire en science comme en philosophie. Mantra. Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

mantra

Confrérie

Théorie du complot.