background preloader

Philosophie germanophone

Facebook Twitter

G.W. Leibniz

Gotthold Ephraim Lessing. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gotthold Ephraim Lessing

Pour les articles homonymes, voir Lessing. Biographie[modifier | modifier le code] Fils d’un pasteur et théologien réputé de Lusace, Lessing est l’aîné de dix garçons. Déjà lecteur assidu à douze ans, il entre dans la célèbre Fürstenschule (école du Prince) de Saint Afra de Meissen où il acquiert une bonne connaissance du grec, du latin et de l’hébreu. À cette époque, son admiration pour Plaute et Térence lui donne envie d’écrire des comédies. Devenu l’ami des écrivains Mylius et Weiße, dont les opinions peu orthodoxes eurent sur lui de l’influence, son père, affligé de cette direction d’esprit, le rappela subitement auprès de lui. Lessing fit ensuite à Leipzig un séjour de trois années, qui comptent parmi les plus actives et les plus fécondes de sa vie. Dans la nuit entre le 14 et le 15 octobre 1771 il fut initié en Maçonnerie dans la loge "Zu den drei goldenen Rosen" (Aux trois Roses d'or) de Hambourg[1].

Romantisme allemand

Arthur Schopenhauer. Friedrich Schleiermacher - l'herméneutique moderne. NIETZSCHE. Ludwig Wittgenstein. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ludwig Wittgenstein

Ludwig Wittgenstein, assis entre sa sœur Helene (à sa droite), et Arvid Sjogren, en juillet 1920 à Hochreit, la résidence estivale des Wittgenstein. Ludwig Wittgenstein ne publia de son vivant qu’une œuvre majeure[2] : le Tractatus logico-philosophicus, dont une première version parut en 1921 à Vienne. Dans cette œuvre influencée à la fois par la lecture de Schopenhauer et de Kierkegaard, et par Frege, Moore et Russell, Wittgenstein montre les limites du langage et de la faculté de connaître de l’homme. Le Tractatus a donné lieu à de nombreuses interprétations[3], parfois difficilement conciliables[1]. Alors que la signification mystique[4] de ce texte est pour Wittgenstein éthique et esthétique[5], la plupart des lectures ont mis en avant son intérêt en logique et en philosophie du langage.

Walter Benjamin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Walter Benjamin

Pour les articles homonymes, voir Benjamin. Walter Benjamin, 1928 Walter Bendix Schönflies Benjamin ( à Berlin- à Portbou) est un philosophe, historien de l'art, critique littéraire, critique d'art et traducteur (notamment de Balzac, Baudelaire et Proust) allemand de la première moitié du XXe siècle, rattaché à l'école de Francfort. Biographie[modifier | modifier le code] Walter Benjamin naît à Berlin-Charlottenburg de parents juifs, Émile Benjamin (1856-1929) et Pauline (née Schoenflies) . « Penseur privé », il n'a pas exercé dans le cadre de l'université, même s'il a toutefois essayé sans succès d'intégrer celle-ci pour des raisons financières.

En 1910, il écrit des essais dans Der Anfang, la publication de ce mouvement, sous le pseudonyme « Ardor ». En 1919, il rencontre Ernst Bloch. Plaque commémorative au 10 rue Dombasle, Paris 15e, où Walter Benjamin vécut de 1938 à 1940. Mort tragique[modifier | modifier le code] Theodor W.

Georg Wilhelm Friedrich Hegel

Karl Jaspers. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Karl Jaspers

Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes. (mai 2013). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références. Karl Jaspers, né à Oldenburg le et mort à Bâle le , est un psychiatre et philosophe allemand représentatif de l'existentialisme chrétien. Ses travaux ont eu une grande influence sur la théologie, la psychologie, la psychiatrie et la philosophie. Biographie[modifier | modifier le code] Né d'un père juriste et d'une mère travaillant dans une coopérative agricole, Jaspers montre un intérêt précoce pour la philosophie, bien que le parcours paternel au sein du système judiciaire l'ait sans doute poussé à étudier le droit lors de son entrée à l'université.

À l'âge de 40 ans, Jaspers se tourne vers la philosophie, explorant les thèmes qu'il avait entamés durant son activité de psychiatre. Max Scheler. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Max Scheler

Max Scheler, né à Munich le et mort à Francfort-sur-le-Main le est un philosophe et sociologue allemand. Biographie[modifier | modifier le code] Son père est luthérien, sa mère est juive orthodoxe. Il se convertit ensuite au catholicisme. Professeur à l'Université de Iéna de 1900 à 1906 puis à Munich de 1907 à 1910. Il fut considéré de son temps comme l'un des chefs de file de la phénoménologie (avec Nikolai Hartmann, notamment) à laquelle il donna toutefois quelques accents mystiques. Sa mort subite par apoplexie ne lui permit de publier que les prémices de ce projet (La Situation de l'homme dans le monde publié l'année de son décès). Cette nouvelle perspective aura un écho, notamment, dans les travaux des sociologues Alfred Schütz, Peter Berger et Thomas Luckmann (La Construction sociale de la réalité).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

GADAMER, Hans