background preloader

Philo francophone XX & XIeme

Facebook Twitter

Alain

Jean-Paul Sarte. Jacques Derrida. Jean Baudrillard. Mchel Foucualt. Gabriel Marcel. Gilles DELEUZE. Vincent Descombes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vincent Descombes

Vincent Descombes est un philosophe français, né en 1943[1], spécialiste de philosophie de l'esprit, de philosophie du langage et de philosophie de l'action. Directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales, où il est membre du CRPRA (Centre de recherches politiques Raymond Aron), il est aussi membre associé de l'Institut Jean-Nicod. Il a reçu le Grand Prix de Philosophie en 2005.

RICOEUR, Paul

Simone de Beauvoir. Meyer Michel. Griéger, Paul (1916-2009) Notices bibliographiques liées :1 rôle(s) 070 Auteur ( 26 ) Auteur : Rôles ?

Griéger, Paul (1916-2009)

010445676 : Les aptitudes et l'éducation intellectuelles [Texte imprimé] : investigations caractérologiques / par Paul Grieger / Paris : Presses universitaires de France , 1950 007277644 : L'intelligence et l'éducation intellectuelle [Texte imprimé] : investigations caractérologiques / par Paul Griéger,... / Paris : Presses universitaires de France , 1950 066494893 : Le Diagnostic caractérologique / Précis de caractérologie à l'usage des éducateurs ; par Paul Griéger / Paris : Ligel , 1952 163093903 : Cours de philosophie. 1 [Texte imprimé] : Psychologie / Grieger Paul / Paris : LIGEL , 1952 027977838 : Psychologie : Avant-propos de René Le Senne / Paris : Ligel , 1952 102283567 : Cours de philosophie / par Paul Griéger. 097989843 : Test caractérologique [Texte imprimé] / Paul S.J.

André Glucksmann. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

André Glucksmann

André Glucksmann en 2012. Alain (philosophe) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alain (philosophe)

L'auteur utilisa différents pseudonymes entre 1893 et 1914. Il signe « Criton » sept "Dialogues" adressées à la très universitaire Revue de métaphysique et de morale (dans laquelle il signe par ailleurs plusieurs articles de son vrai nom) ; il signe « Quart d'œil » ou encore « Philibert » ses pamphlets dans La Démocratie rouennaise [2], journal éphémère destiné à soutenir la campagne du député Ricard à Rouen ; enfin « Alain » pour signer différentes chroniques dans La Dépêche de Lorient (jusqu'en 1903) puis dans La Dépêche de Rouen et de Normandie de 1903 à 1914. L'adjectif utilisé et dérivé de son nom est alinien[3].

En 1881, il entre au lycée d'Alençon où il passe cinq ans[4]. À l'approche de la guerre, Alain milite pour le pacifisme. La maison du Vésinet où vécut Alain de 1917 à 1951. Raymond Boudon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Raymond Boudon

Pour les articles homonymes, voir Boudon. Raymond Boudon né le dans le 15e arrondissement de Paris et mort le dans cette même ville, est un sociologue français. Avec Alain Touraine, Michel Crozier et Pierre Bourdieu, Raymond Boudon est un des plus importants sociologues français du dernier quart du XXe siècle et du début du XXIe siècle. Pierre Bourdieu. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pierre Bourdieu

Pour les articles homonymes, voir Bourdieu. Pierre Bourdieu, né le à Denguin (Pyrénées-Atlantiques) et mort le à Paris, est considéré comme l'un des sociologues les plus importants de la seconde moitié du XXe siècle. Par ailleurs, du fait de son engagement public, il est devenu, dans les dernières années de sa vie, l’un des acteurs principaux de la vie intellectuelle française. Sa pensée a exercé une influence considérable dans les sciences humaines et sociales[1], en particulier sur la sociologie française d’après-guerre. Sociologie du dévoilement, elle a fait l’objet de nombreuses critiques, qui lui reprochent en particulier une vision déterministe du social dont il se défendait. Son œuvre sociologique est dominée par une analyse des mécanismes de reproduction des hiérarchies sociales.

Le monde social, dans les sociétés modernes, apparaît à Pierre Bourdieu comme divisé en ce qu’il nomme des « champs ». Maurice Merleau-Ponty. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Maurice Merleau-Ponty

Biographie[modifier | modifier le code] L'enseignant[modifier | modifier le code] À l'âge de cinquante-trois ans, il meurt d'un arrêt cardiaque le soir du , assis à son bureau, où la Dioptrique de Descartes était encore ouverte[2]. « Il laisse une œuvre considérable, inachevée, et singulièrement un livre auquel il travaillait et qui devait constituer son chef-d'œuvre : Le visible et l'invisible »[3]. Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (52e division). Paul Veyne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Paul Veyne

Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse et formation[modifier | modifier le code] Paul Veyne est issu d'un milieu modeste : des grands-parents agriculteurs, un père employé de banque puis courtier en vins ; il est le premier de sa famille à obtenir son baccalauréat[1]. Il indique avoir été fasciné dès son enfance par les antiquités[1]. Dans le premier entretien de son ouvrage Sexe et pouvoir à Rome, Paul Veyne distingue leur « religion sans Église », sa fascination pour l'art antique - qu'il rapproche de l'art italien et oppose à l'« art germanique » - et l'« absence de susceptibilité identitaire » comme des éléments expliquant son intérêt pour le monde gréco-romain[2].

Carrière universitaire[modifier | modifier le code] Après avoir commencé sa carrière à la Sorbonne comme assistant, sa carrière universitaire se déroule à Aix-en-Provence à partir de 1961, où il finit professeur. Cornelius Castoriadis. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cornelius Castoriadis

Cornelius Castoriadis (en grec moderne : Κορνήλιος Καστοριάδης), né le à Constantinople et mort le à Paris, est un philosophe, économiste et psychanalyste français d'origine grecque, fondateur avec Claude Lefort du groupe Socialisme ou barbarie. Albert Camus. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Albert Camus

Pour les articles homonymes, voir Camus. Albert Camus Albert Camus en 1957. Œuvres principales. Emmanuel Levinas. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Levinas. Emmanuel Levinas, né le à Kaunas et mort le à Paris, est un philosophe français d'origine lituanienne naturalisé français en 1930. Il a reçu dès son enfance une éducation juive traditionnelle, principalement axée sur la Torah. Plus tard, il a été introduit au Talmud par l'énigmatique « Monsieur Chouchani ». La Torah enseignée par Levinas est dérivée des leçons de Monsieur Chouchani. Gilles Gaston Granger. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Granger. Gilles Gaston Granger (Paris, le 28 janvier 1920) est un épistémologue et philosophe rationaliste français.

Il est professeur émérite à l’université de Provence et professeur honoraire au Collège de France, après y avoir été titulaire de la chaire d’« Épistémologie comparative » de 1986 à 1990[1]. Spécialiste notamment de Ludwig Wittgenstein, il a publié en 1972 une traduction en français de son Tractatus logico-philosophicus qui succède à celle de Pierre Klossowski (1961)[2]. Biographie[modifier | modifier le code]