background preloader

Peinture

Facebook Twitter

Maurits Cornelis Escher. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Maurits Cornelis Escher

Pour les articles homonymes, voir Escher. Escher, en 1971. Maurits Cornelis Escher (prononcé en néerlandais /ˈmʌurɪts kɔrˈneːlɪs ˈɛʃər/, Son œuvre expérimente diverses méthodes de pavage en deux ou trois dimensions ou représente des espaces paradoxaux qui défient nos modes habituels de représentation. La nouvelle œuvre de Banksy s'en prend au Brexit.

Oeuvres d'art de Jean-Michel Basquiat. Amedeo Modigliani. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Amedeo Modigliani

Jacob van Ruisdael. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. signature Jacob Izaaksz Van Ruysdael (ou Ruisdaal), né à Haarlem vers 1628 et mort à Amsterdam ou Haarlem le , est un peintre et graveur paysagiste néerlandais.

Jacob van Ruisdael

Biographie[modifier | modifier le code] Pierre Bonnard Le chat blanc. Le chat blanc Bonnard pratique ici la déformation pour montrer avec humour ce chat faisant le gros dos.

Pierre Bonnard Le chat blanc

Etrange animal, démesurément arqué sur ses pattes, la tête rentrée dans les épaules, les yeux fendus et l'air futé. Il semble à la fois familier et sauvage.Le peintre a longtemps hésité dans la forme et la position des pattes, comme en témoignent des dessins préparatoires. La radiographie de cette oeuvre révèle également de nombreux repentirs, certains étant d'ailleurs visibles à l'oeil nu. "L'art n'est pas la nature" disait-il, à tel point que son Chat blanc devient presque une caricature, "image cocasse et humoristique née du génie de son maître qui a su si bien l'observer et le comprendre" (Elisabeth Foucart-Walter).Le style décoratif de la composition - l'importance des lignes sinueuses, l'absence de profondeur de la silhouette plaquée sur le fond - inscrit cette oeuvre de 1894 dans le style nabi.

Altamira. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Altamira

Historique de la découverte et de la reconnaissance d'Altamira[modifier | modifier le code] Les peintures d'Altamira ont été découvertes en 1879, lors de fouilles conduites par Marcelino Sanz de Sautuola. La grotte était connue depuis 1868 et Sanz de Sautuola y effectuait des visites depuis 1876. Il avait observé la présence de dessins géométriques sur les parois sans y accorder d'importance mais c'est sa fillette Maria, alors âgée de huit ans, qui remarqua la première la présence de «toros» dessinés au plafond. Sanz de Sautuola publia dès 1880 « Brèves notes sur quelques objets préhistoriques de la province de Santander ». Historiquement, Altamira est donc le premier ensemble pictural préhistorique important qui ait été découvert et publié.

Le premier à défendre ces peintures a été celui qui les avait découvertes et publiées, M. Max Liebermann. Max Liebermann (20 July 1847 – 8 February 1935) was a German-Jewish painter and printmaker, and one of the leading proponents of Impressionism in Germany.

Max Liebermann

Biography[edit] Jesus in the Temple (detail), 1879. Max Liebermann - Flachsscheuer in Laren He used his own inherited wealth to assemble an impressive collection of French Impressionist works. He later chose scenes of the bourgeoisie, as well as aspects of his garden near Lake Wannsee, as motifs for his paintings. Portrait of Max Liebermann, by his German contemporary Fritz von Uhde. On the occasion of his 50th birthday, Liebermann was given a solo exhibition at the Prussian Academy of Arts in Berlin, and the following year he was elected to the academy.[1] From 1899 to 1911 he led the premier avant-garde formation in Germany, the Berlin Secession. Beginning in 1920 he was president of the Prussian Academy of Arts. Ogata Kōrin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ogata Kōrin

Ogata Kōrin ou Ichinojō, 尾形 光琳, né en 1658 à Kyoto, mort le dans la même ville, noms familiers : Kariganeya Tōjûro, Katsuroku, noms de pinceau : Kōrin, Hōshuku, Jakumel, Dōsû, Kansei, Iryō, Seiseidō, Chōkōken, est un peintre japonais Biographie[modifier | modifier le code] Le Caravage. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Caravage

Pour les articles homonymes, voir Caravage. Kasimir Malevitch. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Kasimir Malevitch

Kasimir Severinovitch Malevitch (en russe : Казимир Северинович Малевич ; en polonais : Kazimierz Malewicz), né à Kiev (Empire russe), le , de parents polonais et mort le , à Léningrad, à l'âge de 57 ans d'un cancer[1], est un des premiers artistes abstraits du XXe siècle. Peintre, dessinateur, sculpteur et théoricien, Malevitch est le créateur d'un courant artistique qu'il dénomma « suprématisme ». Biographie[modifier | modifier le code] Kasimir Malevitch nait à Kiev à la maternité catholique Kiev-Vasilkovskaja de Saint-Alexandre.

Son père, Severin Antonovitch Malevitch (1845-1902), est le directeur de l'une des usines de raffinage de sucre industriel (betterave) de l'homme d'affaires russe Nicolas Terechtchenko (uk). De 1896 à 1898, il étudie au collège de Parhomovka (Russie impériale)[1]. Avec la Révolution de 1917, il est élu député au Soviet de Moscou[5]. Vladimir Tatline. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vladimir Tatline

Vladimir Ievgrafovitch Tatline (en russe : Владимир Евграфович Татлин), né le à Kharkov et mort le à Moscou, est un peintre et sculpteur soviétique constructiviste. Biographie[modifier | modifier le code] Il s'engage comme marin à dix-huit ans, fréquente l'école des beaux-arts de Penza puis celle de Moscou. En 1912, il expose des peintures et des dessins dont il trouve l'inspiration dans les pays traversés (Égypte, Turquie, Grèce).

Il joue de l'accordéon dans un orchestre folklorique russe en 1913 à Berlin puis vient à Paris avec une seule idée en tête rencontrer Picasso. Tatline autoportrait 1911 En 1914, il réalise des « contre-reliefs », premiers jalons de la sculpture abstraite qui s'appuie sur les principes de la construction et la culture des matériaux dans laquelle la masse et le volume s'éclipsent pour laisser place à une intersections de plans où l'air circule. « De vrais matériaux dans le vrai espace » telle est sa devise.

Itō Jakuchū (1716–1800)

Francesco del Cossa. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Cossa. Détail d'une fresque des mois, le triomphe de Vénus Annonciation... et escargot au premier plan en bas. Jean-Baptiste Camille Corot. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Corot. Jean-Baptiste Corot ou Camille Corot Jean-Baptiste Corot par Nadar Jean-Baptiste Camille Corot, né le à Paris où il est mort le , est un peintre et graveur français. Il passa longtemps pour un peintre amateur qui avait tout loisir de voyager non seulement un peu partout en France, mais aussi en Italie, où il résida à trois reprises.

Gustave Courbet. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Courbet. Gustave Courbet photographié par Nadar. signature Il est principalement connu pour le réalisme de ses œuvres opposées aux critères de l'académisme et transgressant la hiérarchie des genres, comme Un enterrement à Ornans (1850), qui provoqua le scandale chez ses contemporains. Biographie[modifier | modifier le code] Memento mori. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Memento mori est une locution latine qui signifie « souviens-toi que tu vas mourir ».

Elle désigne un genre artistique de créations de toutes sortes, mais qui partagent toutes le même but, celui de rappeler aux hommes qu'ils sont mortels et la vanité de leurs activités ou intérêts terrestres. Cette locution exprime donc la mort à la fois dans son acte de fin de la vie mais et dans son absoluité : la mort est partout, à la fois début et fin. Souvent associé à carpe diem tiré du poème de Horace, cette phrase latine se situe moins dans l’hédonisme que dans la profession de foi.

Chambre de la Signature. La Chambre de la Signature renferme les plus célèbres fresques de Raphaël, marquant l’éparouissement de sa carrière au Vatican et l’éclat de la Renaissance. La Chambre prend son nom de la “Segnatura Gratiae et Iustitiae”, le plus haut degré de juridiction du Saint-Siège. Le tribunal, présidé par le pape, se réunissait dans cette salle vers la moitié du XVIe siècle.