background preloader

Le féminisme & le Droit des femmes

Facebook Twitter

Coco chanel. Sarah Blaffer Hrdy - Wikipedia. Sarah Hrdy (née Blaffer; born July 11, 1946) is an American anthropologist and primatologist who has made several major contributions to evolutionary psychology and sociobiology.

Sarah Blaffer Hrdy - Wikipedia

She has been selected as one of the 21 “Leaders in Animal Behavior.”[1] Biography[edit] Early life[edit] Education[edit] At age 18, Sarah attended her mother's alma mater, Wellesley College in Massachusetts. She graduated summa cum laude and Phi Beta Kappa in 1969 with a BA. Although she loved what she was doing, she longed to make a bigger impact on the world. She got inspiration from one class studying the problems of overpopulation among black-faced Indian monkeys called langurs. Family life[edit] Sarah Blaffer met Daniel Hrdy at Harvard. Daughter Katrinka, born 1976, when Hrdy was 31daughter Sasha, born 1982, when Hrdy was 37, a week before Hrdy was scheduled to present a paper at Cornell Universityson Niko, born 1986, when Hrdy was 41 Main research[edit] The Langurs of Abu[edit] The Woman That Never Evolved[edit] Baise-moi (film)

Bad Feminist Quotes by Roxane Gay(page 9 of 14) Manterrupting. Quand les hommes coupent la parole aux femmes - Monde - LeTelegramme.fr. Les hommes qui interrompent les femmes dans les réunions ou lors de débats politiques est un phénomène de plus en plus pris au sérieux.

Manterrupting. Quand les hommes coupent la parole aux femmes - Monde - LeTelegramme.fr

A l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, une agence de publicité a mis au point une application permettant de comptabiliser le nombre de fois où ce type de situations se produit. Avez-vous déjà entendu parler du "manterrupting" ? Peut-être pas. Mais il est fort à parier que vous avez déjà été confronté à ce phénomène : un homme ('man') qui coupe la parole ('interrupting') aux femmes. Jane Campion. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jane Campion

Pour les articles homonymes, voir Campion. Simone Weil. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Simone Weil

Pour les articles homonymes, voir Weil. Thérèse d'Avila. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thérèse d'Avila

Sainte Thérèse d'Ávila (en religion : Teresa de Jesús), née le à Gotarrendura (Vieille-Castille) et morte dans la nuit du 4 au 15 octobre 1582[N 1] à Alba de Tormes en Espagne, est une religieuse espagnole, réformatrice de l'Ordre du Carmel au XVIe siècle, sainte et docteur de l'Église. Profondément mystique, elle laisse des écrits sur son expérience spirituelle qui la font considérer comme une figure majeure de la spiritualité chrétienne.

La réforme qu'elle impulse dans l'Ordre du Carmel espagnol entraîne quelques années après sa mort la création d'une branche autonome au niveau de l'ordre : l'Ordre des Carmes déchaux. Cette nouvelle branche monastique s'étendra rapidement dans toute l'Europe puis le monde : le nombre des carmes réformés dépassera rapidement, et dépasse toujours, le nombre des carmes non réformés. Olympe de Gouges. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Olympe de Gouges

Marie Gouze, dite Olympe de Gouges Écouter, née à Montauban le et morte guillotinée à Paris le , est une femme de lettres française, devenue femme politique. Elle est considérée comme une des pionnières du féminisme français. Elle est souvent prise pour emblème par les mouvements pour la libération des femmes. Biographie Montauban. George Sand. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

George Sand

Pour les articles homonymes, voir Sand et Dupin. Elle compte parmi les écrivains prolifiques avec plus de soixante-dix romans à son actif, cinquante volumes d'œuvres diverses dont des nouvelles, des contes, des pièces de théâtre et des textes politiques. À l'image de son arrière-grand-mère par alliance qu'elle admire[2], Madame Dupin (Louise de Fontaine 1706-1799), George Sand prend la défense des femmes, prône la passion, fustige le mariage et lutte contre les préjugés d'une société conservatrice. Femmes et salons littéraires. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Femmes et salons littéraires

Les salons littéraires sont une forme spécifiquement française de société qui réunit mondains et amateurs de beaux-arts et de bel esprit pour le plaisir de la conversation, des lectures publiques, des concerts et de la bonne chère. Si l’historiographie française a retenu les salons tenus par les grandes dames de la capitale qui ont su asseoir leur réputation dans le monde, les chroniques du temps montrent que ces espaces de rencontre et de divertissement sont également tenus par des hommes (le baron d’Holbach, La Pouplinière) ou par des couples (Anne-Catherine de Ligniville Helvétius et Claude-Adrien Helvétius) auprès de qui les auteurs trouvent une place de choix.

Julie de Lespinasse. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Julie de Lespinasse

Jeanne Julie Éléonore de Lespinasse, née le à Lyon et morte le à Paris, est une salonnière et épistolière française. Elle inspira une grande passion à Jean d'Alembert et mourut prématurément. Biographie[modifier | modifier le code] Un contexte familial particulier[modifier | modifier le code] Julie de Lespinasse était la fille illégitime du comte Gaspard Nicolas de Vichy (1699-1781)[1], frère de Marie du Deffand, et de la comtesse d’Albon (1695-1748)[2].

Sous la Révolution. Clara Zetkin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Clara Zetkin

Emmeline Pankhurst. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Emmeline Pankhurst vers 1916. Emmeline Pankhurst, née Emmeline Gourde le et morte le , est une femme politique britannique féministe. Biographie[modifier | modifier le code]