background preloader

BIO-PHYSIO-PSYCHO

Facebook Twitter

Mélatonine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mélatonine

Glande pinéale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Glande pinéale

Pour les articles homonymes, voir Épiphyse. Vue tridimensionnelle de la glande pinéale (en rouge) Mystérianisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mystérianisme

Le mystérianisme (ou « néo-mystérianisme », voir aussi naturalisme transcendantal ou existentiel) est une thèse métaphysique naturaliste défendue aujourd’hui principalement par le philosophe Colin McGinn et qui affirme qu'une partie de la réalité échappe nécessairement à notre compréhension, car les capacités cognitives de notre espèce sont naturellement limitées. La nature de la conscience appartiendrait à cette dimension de la réalité inaccessible à notre intelligence et le problème difficile de la conscience serait donc pour nous impossible à résoudre. Emil du Bois-Reymond a listé sept énigmes, auxquelles la science ne peut répondre selon lui, comme la question de l'origine de la vie ou celle de la nature des sensations subjectives. Sérotonine - Définition, rôle et dosage - Santé-Médecine. La sérotonine est un neurotransmetteur, c’est-à-dire une substance qui permet de transmettre l'influx nerveux entre les neurones.

Sérotonine - Définition, rôle et dosage - Santé-Médecine

Le nom complet de la molécule est cinq hydroxytryptamine (5-HT). Elle est dérivée d'un acide aminé, le tryptophane, qui est fourni par l’alimentation et qui participe à la constitution des protéines de l’organisme. Rôle La sérotonine a un rôle proche de celui des hormones. Sommeil paradoxal. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sommeil paradoxal

Polysomnographie. Encadré en rouge l'EEG lors du sommeil paradoxal, la barre rouge indique les mouvements oculaires. Le sommeil paradoxal fait suite au sommeil lent (“sommeil à ondes lentes” désignant les stades 3 et 4), et constitue le cinquième et dernier stade d'un cycle du sommeil. Une « nuit » comprend de 3 à 6 cycles successifs d'une durée chacun de 90 à 120 minutes. Chez une personne normale, la durée du sommeil paradoxal occupe environ 25 % de la durée d'une nuit, et s'accroît à chaque cycle jusqu'au réveil[1]. C'est la phase du sommeil au cours de laquelle les rêves dont on se souvient se produisent. Il se caractérise par des mouvements oculaires rapides, d'où le nom anglais de ce stade de sommeil REM pour rapid eye movement, une atonie musculaire, une respiration et un rythme cardiaque irréguliers, la température corporelle est déréglée.

Le cerveau à tous les niveaux. Neur-one. Neurone, fibres musculaires- jonction. BDS Secondaire- banque de schémas- > Physiologie nerveuse,... structures, organes,....

neurone, fibres musculaires- jonction

Publié le mercredi 12 mars 2008 par Fabrice Morales Dernière mise à jour le mercredi 12 mars 2008 Vu 21133 fois Format GIF - 966 X 538 pixels - 116.5 ko L'image ci dessus est réduite : afficher en taille réelle Ce schéma peut être utilisé en 3° - Collège D'autres schémas du même auteur. Les bases en neuropédagogie et neuroéducation. Le cerveau est un lieu où se produisent de nombreuses réactions chimiques.

Les bases en neuropédagogie et neuroéducation

Celles-ci sont influencées par nos actes comme notre environnement (nourriture, activités physiques, etc.), qui modifient à leur tour nos émotions, comportements, capacités cognitives et même ce que nous pensons ! Neurotransmetteurs, neuromodulateurs et hormones influencent donc considérablement notre vie. Les neurotransmetteurs, appelés également neuromédiateurs, sont des produits chimiques synthétisés (créés) par le cerveau. Ils sont généralement libérés par les neurones présynaptiques pour agir sur les neurones postsynaptiques. L’ocytocine. Les différentes parties - Le cerveau. Le cerveau est très organisé.

Les différentes parties - Le cerveau

Il est composé de plusieurs parties qui ont chacune des rôles spécifiques, tout en étant complémentaires les unes des autres. Au sens strict du terme, le cerveau comprend deux parties appelées les hémisphères cérébraux. Dans le langage courant, le cerveau (ou encéphale) englobe également les structures proches des hémisphères : tronc cérébral, cervelet, hypothalamus, hypophyse, etc. Les hémisphères cérébraux. Rythme circadien.

Testostérone. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Testostérone

Chez l'humain, la testostérone joue un rôle clé dans la santé et le bien-être, en particulier dans le fonctionnement sexuel. Entre autres exemples, ces effets peuvent être une libido plus importante, une énergie accrue, une augmentation de la production de cellules sanguines et une protection contre l'ostéoporose. Étant un des principaux androgènes, la testostérone est nécessaire à un bon développement sexuel chez le mâle.

Dans les cas typiques, le corps d'un homme adulte produit en moyenne sept à huit fois plus de testostérone[4] que celui d'une femme. Cependant, à l'échelle d'une population, les gammes de concentration pour les hommes et les femmes sont extrêmement étendues, de telle sorte qu'elles se chevauchent pour les valeurs basses (homme) et hautes (femme), respectivement. Développement de l'embryon[modifier | modifier le code] Lors de la puberté (garçons)[modifier | modifier le code] Mise en évidence[modifier | modifier le code]

Mélatonine

Cortisol. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cortisol

Le cortisol (ou hydro-cortisone) est une hormone stéroïde (corticostéroïde) secrétée par le cortex (la partie externe) de la glande surrénale à partir du cholestérol, sous la dépendance de l'ACTH hypophysaire. Ses fonctions ou actions principales sont : l'augmentation de la glycémie par le biais de la néoglucogenèse ;l'inhibition de certaines réponses du système immunitaire ;la régulation du métabolisme des graisses, protéines et glucides ;régulation du cycle circadien (en complément de la mélatonine)[4]. Différentes formes de cortisols synthétiques sont utilisés pour le traitement médicamenteux de plusieurs maladies. Métabolisme[modifier | modifier le code] Le cortisol est synthétisé à partir du cholestérol dans la zone fasciculée et la zone réticulée du cortex de la glande surrénale. La 11β-hydroxystéroide dehydrogénase de type 1 permettrait de transformer le cortisol actif en cortisone inactif et inversement.

Conséquences :