Trickster

Facebook Twitter
La Brigade Chimérique
Divinités grecques chthoniennes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les divinités grecques chthoniennes, ou chtoniennes, sont des divinités anciennes ayant contribué à la formation du Panthéon grec. Elles sont dites « chthoniennes » (du grec ancien χθών / khthốn, « la terre ») ou « telluriques » (du latin tellus, « la terre ») parce qu'elles se réfèrent à la terre, au monde souterrain ou aux enfers, par opposition aux divinités célestes, dites « ouraniennes » ou « éoliennes ». Les premières divinités chthoniennes étaient probablement majoritairement féminines puisqu'étant des incarnations de la Grande Déesse et de la Terre (Gaïa). Divinités grecques chthoniennes
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En mythologie, un dieu psychopompe (en grec ancien ψυχοπομπóς / psykhopompós, signifiant littéralement « guide des âmes ») est le conducteur des âmes des morts (guide ou passeur), le guide dans la nuit de la mort. Dans certaines cultures, la tâche de « psychopompe » est aussi l'une des fonctions des chamans. Psychopompe Psychopompe
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la mythologie grecque, Perséphone (en grec ancien Περσεφόνη / Persephónê, chez Homère Περσεφόνεια / Persephóneia) est une des principales divinités chthoniennes, fille de Zeus et de Déméter. Elle est d'abord connue sous le simple nom de Coré (Κόρη / Kórê « la jeune fille »), ou encore « la fille », par opposition à Déméter, « la mère » (ἡ Μήτηρ / hê Mếtêr). Perséphone Perséphone
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Rapt de Perséphone. En bas, Hadès et Perséphone sur le quadrige, à leur droite Hermès. Rapt de Perséphone Rapt de Perséphone
Hécate Hécate Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Présentation[modifier | modifier le code] Hécate fait partie de la Triade Lunaire, avec Séléné et Artémis. Hécate représente la nouvelle lune ou lune noire, qui symbolise la mort ; tandis que Séléné et Artémis représentent respectivement la pleine lune, qui symbolise la naissance, et le croissant de lune symbolisant la maturité dans le cycle de vie. Hécate présente deux aspects opposés : déesse protectrice liée aux cultes de la fertilité, accordant richesse matérielle et spirituelle, honneurs et sagesse, conductrice des âmes emportées par la tempête[réf. nécessaire] ; mais aussi déesse de l'ombre et des morts.
Mystères d'Éleusis Mystères d'Éleusis Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la religion grecque antique, les mystères d’Éleusis (en grec : Ἐλευσίνια Μυστήρια) faisaient partie d'un culte à mystères, de nature ésotérique, effectué dans le temple de Déméter à Éleusis (à 20 km au nord-ouest d'Athènes). Ils sont consacrés à Déméter et sa fille Perséphone. Tout homme ou femme, libre ou esclave, parlant grec, pouvait y être initié. Origine mythologique du culte[modifier | modifier le code] Selon la mythologie grecque, Hadès enleva Perséphone, au cours d'une cueillette de fleurs dans les prairies d'Enna (Sicile), pour l'épouser et en faire la reine des Enfers.
Hermès Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans la mythologie grecque, Hermès (Ἑρμῆς / Hermễs, nom grec, Ἑρμᾶς / Hermãs en dorien) est une des divinités de l'Olympe. Il est le messager des dieux, donneur de la chance, l'inventeur des poids et des mesures, le gardien des routes et des carrefours, des voyageurs et des voleurs. Il guide les héros et conduit leurs âmes aux Enfers. Hermès dans l'Antiquité[modifier | modifier le code] Mythe antique[modifier | modifier le code]

Hermès

Hermès Trismégiste Hermès Trismégiste Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Hermès Trismégiste (en grec ancien Ἑρμῆς ὁ Τρισμέγιστος / Hermễs ho Trismégistos) est un personnage mythique de l'Antiquité gréco-égyptienne, auquel ont été attribués un ensemble de textes appelés Hermetica, dont les plus connus sont le Corpus Hermeticum, recueil de traités mystico-philosophiques, et la Table d'émeraude. Thot-Hermès[modifier | modifier le code] Les Grecs donnent le nom de leur dieu Hermès à la divinité égyptienne Thot, dont le culte se tient en Moyenne-Égypte à Khemenou qui devient Hermopolis Magna. Cette assimilation devient officielle sous les Ptolémées, comme en témoigne le décret de l'assemblée des prêtres égyptiens gravé sur la célèbre Pierre de Rosette (-196)[1]. « Hermès Trismégiste est issu de la fusion de Thot et d'Hermès »[2].
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le fripon, farceur ou trickster (selon la terminologie anglophone) est un personnage mythique présent dans toutes les cultures, rendu célèbre par Paul Radin. Les anthropologues comme Claude Lévi-Strauss utilisent le terme de « Décepteur » (du moyen français decepteur, « celui qui trompe, qui trahit »[1]). Fripon Fripon
Mythical Trickster Figures
The Trickster in West Africa: A Study of Mythic Irony and Sacred Delight - Robert D. Pelton
Trickster at the Crossroads West Africa Trickster at the Crossroads West Africa As Robert Pelton writes in his excellent book, The Trickster in West Africa (the source of many of these tales), the Fon are "dazzled by [Legba's] metaphysically fancy footwork because they know that the pathways of new order that he opens always skirt the edges of chaos."[6] The creator of plots, the player of many instruments, the trickster Legba always risks unleashing a Pandora's box of powers.
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Afrique[modifier | modifier le code] Il est, en Afrique, et aux Caraïbes comme au Brésil, l'esprit de la communication. C'est le gardien des terrains, des villes, des maisons et de l'axé, des choses construites de la main de l'homme, et de son comportement. Il est celui qui doit recevoir les offrandes en premier lieu, de manière à s'assurer que tout aille bien, et que sa fonction de messager entre l'Orun et le Aiye, mondes matériel et spirituel, soit pleinement réalisée. Eshu
Anansi Anansi (/əˈnɑːnsi/ ə-NAHN-see) the trickster is a West African god. He often takes the shape of a spider and is considered to be the god of all knowledge of stories. He is also one of the most important characters of West African and Caribbean folklore.
Anansi Boys - Neil Gaiman
Paul Radin Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Paul Radin (2 avril 1883 à Łódź, Pologne[1] – 21 février 1959 à New York) était un anthropologue américain. Étudiant de Franz Boas à l'université Columbia, il y étudia avec Edward Sapir et Robert Lowie entre autres.
Paul RADIN, Les Winnebagos et leur cycle du Fripon. C. G. Jung, Charles Kérényj et Paul Radin, LE FRIPON DIVIN. UN MYTHE INDIEN
PDF - Winnebagos cycle Fripon
Trickster - An Indian American Mythology
Coyote in mythology
Kokopelli
Raven in mythology
Histoire de l'art et anthropol... - Les Objets trickster dans l’ar... - Jean-Philippe Uzel - Musée du quai Branly (département de la recherche et de l’enseignement)
Tricksters by Terri Windling: Winter 2007, Journal of Mythic Arts, Endicott Studio
Transformations of the Trickster
The Symbolism of Rabbits and Hares, by Terri Windling: Summer 2005, Journal of Mythic Arts, Endicott Studio
Coyote by Carrie Miner: Winter, Autum, 2003 Journal of Mythic Arts, Endicott Studio