background preloader

Protection sociale

Facebook Twitter

Livre blanc n8 ani 2015. Complémentaire santé pour tous, anatomie d'une révolution. En matière de protection sociale, 2016 débute par une véritable révolution.

Complémentaire santé pour tous, anatomie d'une révolution

Depuis la mise en place des régimes complémentaires de retraite Agirc en 1947 et Arrco en 1961, les institutions gestionnaires de ces régimes bénéficiaient de mesures de faveur pour développer des activités en matière de complémentaire santé et de prévoyance. D'un côté, une niche fiscale et sociale incitait les employeurs à couvrir leurs salariés. De l'autre, une "clause de désignation" donnait aux institutions de prévoyance (IP) un avantage certain sur les contrats collectifs, les mutuelles et les sociétés d'assurance étant reléguées sur les contrats individuels. Le 1er janvier 2016 cette distorsion de concurrence aura vécu et, théoriquement, tous les employeurs, quel que soit leur effectif, devront avoir mis en place une couverture collective et obligatoire des frais de santé au bénéfice de leurs salariés. Quelle protection sociale à l'heure d'Uber?

Le gouvernement a reçu, ces six derniers mois, une pluie de rapports portant sur l'explosion du numérique et ses conséquences sur l'économie.

Quelle protection sociale à l'heure d'Uber?

Très concrètement, cela se traduit d'abord par une "ubérisation" de la société qui malmène les corporatismes (les chauffeurs de taxis manifesteront une nouvelle fois fin janvier), mais qui séduit, et même fascine, toutes les générations, jeunes et moins jeunes. Cela se traduit aussi par le développement à grande vitesse de l'économie dite "collaborative" qui conduit des salariés ou des indépendants à utiliser le canal des réseaux sociaux pour consommer autrement et diversifier les origines de leurs revenus. La formation entre dans l'ère Internet. Les entreprises utilisent les possibilités offertes par les tablettes et les smartphones pour former leurs collaborateurs.

La formation entre dans l'ère Internet

Elles proposent des cours en ligne et créent des communautés d'experts. Les entreprises misent de plus en plus sur la technologie et Internet pour former leurs collaborateurs. Selon une étude E-Doceo, les trois quarts d'entre elles ont déjà expérimenté le e-learning, les classes virtuelles, les webconférences, les serious games. Certaines ont mis en place des cours en ligne. Des livres blancs pour notre matière grise concernant la santé connectée. Suite à la parution par le Conseil national de l’ordre des médecins, de son dernier livre blanc «: De la e-santé à la santé connectée », l’idée m’est venue de me replonger dans les dernières publications traitant du sujet.

Des livres blancs pour notre matière grise concernant la santé connectée

Et devant la multitude des ouvrages proposés depuis quelques mois, je me suis dit que cela serait intéressant de vous livrer une short-list des livres blancs traitant des objets connectés liés à la santé ou de la e-santé dans sa globalité. Voici donc ci-dessous, une proposition des derniers textes à lire ou à découvrir si la thématique vous intéresse. Par avance, je vous en souhaite une bonne lecture : Les objets connectés de santé seront-ils bientôt remboursés par la sécurité sociale ? Etat de Santé : le magazine des enjeux de santé présenté par Elizabeth Martichoux en partenariat avec la MGEN. JPaS - Le Journal Participatif des Sciences. Visiomed - Le site. Concilier efficacité économique et démocratie : l’exemple mutualiste. Paper.li - Vous êtes le réd-en-chef.

La complémentaire santé généralisée pour les nuls - Jusqu'ici, tout va bien... Commission des comptes de la Sécurité. Mon classeur (0)

Commission des comptes de la Sécurité

La sécurité sociale / A la une / Actualités / Accueil - Cour des comptes. Revenir plus vite à l’équilibre et rembourser complètement la dette sociale Mieux maîtriser les dépenses de santé pour assurer un accès équitable aux soins Rendre l’hôpital plus efficient Assurer l’avenir du système de retraite Dégager des gains d’efficience et améliorer les performances de la gestion Recommandations Revenir plus vite à l’équilibre et rembourser complètement la dette sociale En 2015, le déficit de la sécurité sociale a baissé au même rythme, modéré, qu’en 2014 pour s’établir à 10,2 Md€. 40 % environ de ce déficit a des causes structurelles, indépendantes de la conjoncture économique.

La sécurité sociale / A la une / Actualités / Accueil - Cour des comptes

Le Hub Santé - Blog Participatif de Malakoff Médéric. Colloque "La RSE en actes - Ensemble vers un plan national d'action pour la RSE" Un budget social 2015 sous haute tension! «Nous menons une action résolu pour réduire le déficit de la sécurité sociale » : cette phrase répétée en boucle par Marisol Touraine lors de la présentation du budget social 2015 résume à elle seule l’ambition du Gouvernement.

Un budget social 2015 sous haute tension!

Le choix des restrictions budgétaires devient le seul enjeu, le seul sujet de débat de la politique sociale. L’objectif comptable fixé pour 2015, réduire le déficit de la sécurité sociale de 2,3 milliards pour le porter à 13,1 milliards d’euros, est d’ailleurs bien faiblard. Analysons la branche maladie qui concentre les principales mesures comptables. Complémentaire santé obligatoire ; outils et infos pour s'y préparer. Portail des créateurs & chefs d'entreprise des petites et moyennes entreprises – Dynamique-mag.com. Les métiers de l'assurance à l'ère du numérique. Dans la continuité du Baromètre prospectif 2014, l'Observatoire de l'évolution des métiers de l'assurance (OEMA) a présenté le mardi 28 octobre une étude approfondie sur l'impact du digital dans les métiers de l'assurance intitulée : Les métiers de l'assurance à l'ère du numérique.

Les métiers de l'assurance à l'ère du numérique

La "digitalisation" des entreprises d'assurances est désormais une réalité largement partagée. Cette mutation à l'oeuvre, qui irrigue l'ensemble du secteur, trouve principalement son point de départ dans les ruptures sociétales et technologiques qui en constituent le terreau. Mais au-delà des offres innovantes d'assurances et de services, quelles conséquences sur l'activité productive, les choix d'organisation, le quotidien des salariés, la relation assureur/assuré ? Concrètement, il semble aujourd'hui que la révolution digitale portera davantage sur une transformation continue des manières de faire et d'entrer en relation, que par une avalanche de nouvelles technologies disponibles. Accédez à l'étude complète. Groupe Agrica : Colloques. Enquête spéciale : quelle stratégie digitale pour les fédérations et organisations professionnelles ?

Fort de ce constat, l’Observatoire a décidé de mener une étude auprès d’un échantillon représentatif de cinquante fédérations afin de comprendre l’usage de tels outils digitaux et de dégager plusieurs tendances fortes et bonnes pratiques.

Enquête spéciale : quelle stratégie digitale pour les fédérations et organisations professionnelles ?

Cette enquête, réalisée du 11 au 25 avril 2014, a fait émerger des premières pistes de réflexion pour réussir une stratégie digitale globale gagnante. L'œil de nile. Conférence Solvabilité II : et après ? - organisation de conférences et de formations - Les Echos Events. Définition d'une catégorie objective - Klesia. 5 critères permettent de déterminer une catégorie objective : 1 - L'appartenance à une catégorie cadre ou non cadre résultant des définitions issues de la CCN du 14/03/1947 (art.4, art 4bis et art. 36 de l'annexe 1)

Définition d'une catégorie objective - Klesia

Les défis de la santé et de l'accompagnement du grand âge : quel rôle pour le secteur associatif ? L’accès pour tous à des soins de qualité constitue sans nul doute l’une des conditions essentielles au maintien de la cohésion sociale. Force est de constater que celle-ci est soumise à de sérieuses turbulences : 7% des Français sont aujourd’hui sans couverture complémentaire selon l'Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (IRDES).

Ce chiffre atteint les 15% pour les ménages dont les revenus sont inférieurs à 1840 euros par mois, et 18% pour les chômeurs. Frappé de plein fouet par la crise économique, l’Etat peine à inverser seul cette tendance, et c’est l’ensemble des mécanismes traditionnels de la solidarité qui se retrouvent grippés. Guillaume Sarkozy : mieux gérer les risques, le défi de la protection sociale. Il y a urgence. Et, cette fois, on ne pourra pas reculer. Notre modèle de protection sociale doit être profondément revu, sous la pression du vieillissement et d'une croissance plus faible. "Et pas dans cinq ans. Il faut agir dès 2014", estime Guillaume Sarkozy, Délégué général du groupe de protection sociale Malakoff Médéric.