background preloader

Educ

Facebook Twitter

TaxonomieDeBloom:Accueil. Rey · Les compétences clés dans l’enseignement obligatoire en Europe : fantasmes et réalités pédagogiques. Puisque j’avais décidé d’aller au congrès ”AREF 2013″, organisé à Montpellier par les associations francophones en sciences de l’éducation, j’avais proposé une communication sur les compétences.

Rey · Les compétences clés dans l’enseignement obligatoire en Europe : fantasmes et réalités pédagogiques

C’est surtout une série de réflexions issues de la confrontation des travaux que je lis depuis plusieurs années, essentiellement de nature théorique, avec les observations que j’ai pu faire en France et enEurope (dans le cadre du réseau européen KeyCoNet). Les lecteurs intéressés par les questions de compétences se reporteront avec profit aux dossiers que j’ai réalisés sur l’approche par compétences ainsi que l’évaluation des compétences, et ceux qui sont familiers avec l’anglais au résumé de la revue de littérature européenne à laquelle j’ai participé.

Résumé Est-ce à dire que les compétences sont devenues l’alpha et l’oméga de toutes les politiques éducatives des gouvernements européens ? Un établissement d’enseignement secondaire de Séville (I.E.S. Des tonnes d’activités pour alimenter la passion des sciences à l’école. En cette rentrée, le Réseau CDLS-CLS (regroupant notamment les Expo-sciences, Défis technologiques, Le Club des Débrouillards et Les Innovateurs à l’école) lance sa nouvelle saison.

Des tonnes d’activités pour alimenter la passion des sciences à l’école

Ses programmes scientifiques visent à éveiller l’intérêt et alimenter la passion des sciences et technologies chez des milliers de jeunes Québécois de 4 à 20 ans. En résumé, tel qu’indiqué dans un communiqué émis par l’organisme, les Expo-sciences, le Défi apprenti génie et le Défi génie inventif permettent à la relève scientifique de faire ses preuves et de s’illustrer au sein de compétitions stimulantes. Les activités du Club des Débrouillards prennent la forme d’animations scientifiques spécialement conçues pour les enfants de 4 à 12 ans.

Les Innovateurs à l’école, un nouveau programme du Réseau CDLS-CLS, offre aux enseignants et au personnel des bibliothèques l’opportunité de recevoir gratuitement un scientifique dans leur établissement pour présenter un atelier-conférence aux jeunes. How to boost your pupils' memory skills. In 2011, Rochester Grammar School in Kent was the top performing state school for the International Baccalaureate in England.

How to boost your pupils' memory skills

It is also consistently among the schools with the best GCSE and A/AS level results in the South East. It is a leading Thinking Foundation School, working with Exeter University. The school works closely with Learning Performance, a business that runs workshops and training sessions for schools, and competes regularly in the UK Schools Memory Championships. The senior management team sees good memory as one of the cornerstones of academic success and induction for new staff includes training in memory techniques. “Memory improvement should be a main feature of your lessons,” they are told, “whether they are content or skills-based.

Staff are fully trained to use as many methods as possible so pupils are not just rehearsing, repeating and learning by rote. Situations complexes. Niveau : CE2/CM Supports : – l’énoncé du célèbre problème des lapins de Fibonacci – une biographie du mathématicien Matériel : dessins de lapins en couples (des adultes et des bébés) à coller sur des feuilles Compétences travaillées : – compréhension d’un énoncé ; – résoudre des problèmes en utilisant un raisonnement logique ; – contrôler et discuter la pertinence ou la vraisemblance d’une solution ; – argumenter à propos de la validité d’une solution ; – notion de double ;

situations complexes

Plus de maîtres que de classes : les consignes de mise en oeuvre (DGESCO) La DGESCO a publié fin juin un guide de "10 repères pour la mise en oeuvre du dis­po­si­tif « plus de maîtres que de classes »".

Plus de maîtres que de classes : les consignes de mise en oeuvre (DGESCO)

Selon ce docu­ment, le dis­po­si­tif doit per­mettre de "pré­ve­nir" ou à défaut "remé­dier aux dif­fi­cul­tés ren­con­trées par les élèves" vis-à-vis des savoirs fon­da­men­taux, sans pour autant se sub­sti­tuer aux RASED et autres dis­po­si­tifs d'aide spé­cia­li­sée. Il per­met aussi de nou­velles orga­ni­sa­tions pédagogiques. Les écoles concer­nées relèvent de l'éducation prio­ri­taires, ou ont été iden­ti­fiées comme connais­sant les mêmes difficultés. Le maître sup­plé­men­taire ne doit pas prendre en charge tous les élèves en difficulté Sans pro­jet d'école adapté, "pas de moyen sup­plé­men­taire". Le maître sup­plé­men­taires "a une mis­sion d'appui de ses col­lègues dans la classe".