background preloader

RUSSIE

Facebook Twitter

Marche russe. Fiche Russie. Agroalimentaire : la Russie, 10 % des exportations européennes (Eurostat) La Russie va se priver de nombreux produits frais en suspendant ses importations agroalimentaires en provenance d'Europe, mais les sanctions risquent aussi d'engorger l'espace communautaire qui perd un débouché important, en fruits et légumes notamment. Avec l'Ukraine (avant la crise) et le Brésil, l'Allemagne et les Pays-Bas figuraient en 2013 parmi les principaux fournisseurs de la Russie, qui importe 35 % de sa consommation alimentaire. Ce pays absorbe ainsi 10 % des exportations agricoles et agroalimentaires de l'UE, pour un montant de 12 milliards d'euros par an, selon Eurostat, l'office statistique européen. « La Russie est exportatrice de céréales mais fortement importatrice de légumes et fruits et de produits transformés tels la viande, les produits laitiers », a rappelé jeudi Xavier Beulin, président de la FNSEA.

Fruits frais, fromages, porcs... représentent à chaque fois un volume d'affaires d'un milliard d'euros environ. Pomme : une « catastrophe » se profile. Russie - Part de l'agriculture dans le PIB. 13-_Russie_cle0137aa.pdf. Fédération de Russie - Statistiques. Catégorie:Aéroport en Russie. Problèmes pour faire un don ? | Autres façons de donner | Foire aux questions | En donnant, vous acceptez notre politique de confidentialité du donateur. La Fondation Wikimédia est une organisation à but non lucratif, exonérée de taxes aux États-Unis.By donating, you are agreeing to our donor privacy policy and to sharing your information with the Wikimedia Foundation and its service providers in the U.S. and elsewhere.

The Wikimedia Foundation is a nonprofit, tax-exempt organization.En faisant ce don, vous acceptez notre politique de confidentialité en matière de donation ainsi que de partager vos données personnelles avec la Fondation Wikimédia et ses prestataires de services situés aux Etats-Unis et ailleurs. *Si vous faites un versement périodique, vous serez débité mensuellement par la Fondation Wikimédia jusqu‘à ce que vous nous indiquiez d‘arrêter. Nous vous enverrons un reçu par courriel pour chaque paiement, qui inclura un lien vers des instructions faciles d’annulation. Liste des autoroutes de la Russie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Carte des autoroutes de Russie Le réseau autoroutier russe est en pleine expansion comme l'est également la croissance du trafic routier en Russie.

Prolongations, mise aux normes européennes et constructions se multiplient dans tout le pays. Présentation[modifier | modifier le code] Echangeur de Chertanovo au sud de Moscou. La majorité des autoroutes russes partent de la ceinture périphérique MKAD de la capitale Moscou. Numérotation des routes[modifier | modifier le code] L’autoroute Leningradskoye Les routes portent un numéro avec un préfixe (M, R, A, H, AH, E) : M - pour les routes fédérales (pour Magistral en russe : Магистральные) reliant Moscou avec les capitales étrangères ou avec les centres administratifs des sujets de la Fédération de Russie. Liste des autoroutes fédérales (M) de Russie[modifier | modifier le code] Le pont Voroshilovsky près de Rostov. Liste des autoroutes (R) Régionales des sujets de Russie[modifier | modifier le code] Russie. En Russie, une ferme d’envergure avec 1300 vaches et 16 robots, Bovins lait, Elevage.

Farit Rakhimov, 28 ans, est à la tête d’un empire de 6500 hectares. © G. Coisel 24/01/12 Bovins lait À la rencontre de Farit Rakhimov, propriétaire d’une exploitation laitière de 1300 vaches, au Tatarstan, la première région laitière de Russie. • 2 500 têtes de bovins dont 1 300 vaches Prim’ Holstein• 6500 ha de SAU (3000 ha de maïs, 500 ha de luzerne et 3000 ha de céréales et pommes de terre)• 50 salariés• 16 (+16 fin 2012) robots de traite• 10 M€ de chiffre d’affaires• 15 500 kg de lait/24 heures• 8 500 kg de lait/vache/an• 2,4 traites/VL/jour• Taux TB : 38 - TP : 34• 130 000 cellules en moyenne• 450 €/t de lait En Russie, trois types d’exploitations cohabitent : d’anciennes fermes d’État de 200 à 400 vaches, des exploitations familiales soutenues par le gouvernement et des structures de grande envergure, accueillant un minimum de 1 000 vaches. Un site de production démesuré concentré sur 20 hectares Un nouveau projet de 6000 vaches et 120 robots en Sibérie. L’industrie de la Russie. Les industries de base.

À présent l'industrie de la Russie insère les branches compétitives suivantes : pétrolier et à gaz, la production, le traitement des pierres précieuses et des métaux, l'aéronautique, la production spatiale, l'industrie atomique, la production de l'armement et de la technique militaire, l'électrotechnique, l'industrie cellulosique et en papier, l'industrie automobile, les industries mécaniques de transport et agricoles, l'industrie de l'alimentation et l’industrie légère. Le complexe mécanique La construction mécanique est une industrie clé de la Russie et elle est concentrée à de grands centres : Moscou, Saint-Pétersbourg, sur l'Oural, la région de Volga, en Sibérie occidentale.

Il fournit toutes les branches de l’économie de divers équipement et voitures. Plus d’information... L'industrie chimique et pétrochimique L'industrie chimique de la Russie joue un grand rôle dans le développement de toute l'économie nationale. Le secteur de l’énergie Le complexe métallurgique. Les indicateurs sur le commerce de détail et la consommation en Russie. RUSSIE. Russie : risque politique faible, risque commercial élevé (ONDD) 26 mars 2013 Malgré les tensions politiques et sociales qui agitent la Russie, l’Office national du Ducroire (ONDD), dans son dernier rapport sur ce pays, varie peu dans son appréciation du risque. Les fondamentaux - comptes de l’Etat, liquidités, commerce extérieur – étant bons, grâce aux revenus des hydrocarbures, l’assureur-crédit export belge maintient sa note du risque politique à moyen et long terme à 3 sur une échelle de risque qui en compte 7 (7 étant le risque le plus élevé). « Il n’y a pas de risque de non transfert.

Et nous ne croyons pas non plus à une guerre civile ou un éclatement du pays », a précisé au MOCI Pascaline della Faille, en charge de l’ex-Union soviétique à l’ONDD. Mieux encore, à court terme, Ducroire a relevé le risque politique en Russie « d’un très bon 2 à 1 », précise l’expert belge. Des secteurs déjà en manque de main d’œuvre La conjoncture économique n’est pas non plus très favorable. Le risque commercial le plus élevé Pour prolonger Finance & assurance.

Laitage russie