background preloader

#Finance solidaire

Facebook Twitter

Social investment platform. La finance solidaire : une économie sociale et solidaire. La finance solidaire est un domaine particulier de gestion financière qui recouvre les divers mécanismes financiers permettant d'apporter des capitaux aux projets qui n'entrent pas dans les circuits financiers classiques.

La finance solidaire : une économie sociale et solidaire

C'est une épargne placée sur des produits financiers solidaires. Fifty-fifty for poverty. La finance solidaire, vecteur de cohésion sociale. En finançant des entreprises à finalité sociale et/ou environnementale, l’épargne solidaire apporte une attention particulière à ne laisser personne au bord de la route.

La finance solidaire, vecteur de cohésion sociale

Quel secteur de la finance peut se targuer de soutenir à la fois l’intégration de personnes handicapées, l’insertion de chômeurs de longue durée, la création d’entreprises dans les quartiers difficiles, l’installation dans les campagnes ou le bien-être des personnes âgées – autant d’initiatives nécessaires à la cohésion sociale, mais aux modèles économiques fragiles ? Ce secteur, qui prend garde à ne laisser personne en marge de la société, porte un nom : la finance solidaire. Sans attendre que d’autres investisseurs n’interviennent, les financeurs solidaires ont pris à bras-le-corps l’appui à ces entreprises et associations innovantes. Des projets trop peu rentables pour intéresser la finance classique Créer les lieux de vie et des emplois non délocalisables Pallier à la baisse des subventions Effet de levier Éric LARPIN.

Finance solidaire : un écosystème vertueux en plein essor, souvent ignoré. Les Grands Prix de la finance solidaire, décernés le 2 novembre par « Le Monde » et Finansol, ont récompensé des structures à fort impact social ou environnemental.

Finance solidaire : un écosystème vertueux en plein essor, souvent ignoré

LE MONDE ARGENT | • Mis à jour le | Par Jérôme Porier Organisée par Le Monde et l’observatoire Finansol, la sixième édition des Grands Prix de la ­finance solidaire s’est déroulée le 2 novembre au siège du quotidien. L’événement, qui récompense des structures à fort impact social ou environnemental ayant bénéficié des ressources de cette épargne, bénéficie du soutien de la Fondation Crédit coopératif, de France Active, de la Carac et d’Amundi. Finances solidaires. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Finances solidaires

Les finances solidaires sont un ensemble d'institutions qui appliquent au secteur financier les principes de l'économie sociale. Elles font partie des finances éthiques puisqu'elles appliquent des règles éthiques aux opérations financières (par exemple les principes de solidarité et de subsidiarité). Il s'agit d'organismes de financement à statuts spécifiques qui fournissent des prêts ou des participations en capital à d'autres structures de l'économie sociale et solidaire (associations, coopératives, etc.), ou encore à des personnes exclues des circuits bancaires et financiers classiques. Elles reçoivent l'épargne de personnes souhaitant que leurs fonds soient placés dans une démarche de solidarité, et acceptant d'en retirer une rémunération un peu moins élevée.

Elles se distingue également du micro-crédit en insistant sur la destination collective et non pas individuelle de l'épargne collectée. Articles connexes[modifier | modifier le code] Association Finansol - La finance solidaire. De quoi parle-t-on ? - Finansol. Savez-vous qu’il est extrêmement simple de donner du sens à son épargne tout en la faisant fructifier ?

De quoi parle-t-on ? - Finansol

La finance solidaire est un circuit de financement dont l’épargnant est la clé de voûte. En plaçant tout ou partie de votre argent sur un produit d’épargne solidaire, vous pouvez financer l’accès à l’emploi et au logement pour des personnes en difficulté, des activités écologiques, l’entrepreneuriat dans les pays en développement… en vous permettant de dégager des intérêts. Comment ça fonctionne ? La finance solidaire atteint de nouveaux sommets. En 2016, les produits d’épargne à vocation sociale et environnementale ont collecté près de 10 milliards d’euros.

La finance solidaire atteint de nouveaux sommets

Les petits ruisseaux font les grandes rivières. L’argent que les ménages mettent de côté année après année avec le souci de soutenir des projets à forte utilité sociale ou environnementale a fini par constituer une cagnotte de près de 10 milliards d’euros. Grâce à 1,3 milliard collecté en 2016, l’encours d’épargne solidaire atteignait précisément 9,76 milliards d’euros au 31 décembre selon le quinzième baromètre Finansol-La Croix publié lundi 22 mai. Ces fonds – dont tout au partie sont investis dans des projets solidaires – ont financé, à hauteur de 280 millions d’euros en 2016, des associations luttant contre l’exclusion, la dépendance ou pour le recyclage. Changement de dimension « Cela fait quatre ans que le flux d’épargne solidaire est supérieur à 1 milliard d’euros par an, souligne Sophie des Mazery, directrice de Finansol. Comment devenir épargnant solidaire ? - Finansol.

Portail des acteurs de l'Économie Sociale et Solidaire. Les entreprises et les associations ayant une activité à forte utilité sociale et/ou environnementale peuvent bénéficier d’un financement solidaire.

Portail des acteurs de l'Économie Sociale et Solidaire

Cela inclut, par exemple, les secteurs d’activité suivant: l’accès à l’emploi, le logement très social, les activités écologiques, l’entrepreneuriat dans les pays en développement. Les structures qui financent l’économie sociale et solidaire sont diverses, tant en ce qui concerne leurs offres (garanties, prêts, apports en fonds propres, avec ou sans accompagnement) qu’en ce qui concerne leur forme (association, mutuelle, société commerciale, organisme public). En 2014, les Français ont investi 818 millions d'euros dans l'épargne solidaire. (Crédit : argentmag) L'épargne solidaire ne connaît pas la crise.

En 2014, les Français ont investi 818 millions d'euros dans l'épargne solidaire

C'est la conclusion du 13ème Baromètre de la finance solidaire, paru le 20 mai. Réalisé par l'association Finansol, dont l’objectif est de promouvoir "une épargne éthique et humaine", ce baromètre s'adresse autant aux acteurs du secteur (entreprises, banques) qu'aux investisseurs. Un chiffre devrait particulièrement intéresser ces derniers : sur un montant total de 6,84 milliards d'euros placés depuis les débuts de l'épargne solidaire en France (années 1980-1990), ce sont pas moins de 818 millions d’euros qui l'ont été en 2014. Le secteur est en progression constante depuis quelques années, avec une croissance de 13,6 % depuis 2013. "Cette nouvelle édition du Baromètre prouve que les épargnants sont de plus en plus nombreux à faire le choix de l’épargne solidaire et lui restent fidèles", se félicite Sophie des Mazery, directrice de Finansol.