background preloader

Solenneplastic

Facebook Twitter

Je vote aux élections régionales / Elections régionales 2015 / Elections / Elections et citoyenneté / Politiques publiques / Accueil - Les services de l'État dans la Haute-Vienne. Sélection thématique: élections régionales 2015. Elections régionales | VIDEO. Reims : les Régionales 2015 en cinq minutes et cinq questions (4/5) En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus ainsi que des services adaptés à vos centres d'intérêts et pour nous permettre de mesurer l'audience.En savoir plus / Paramètres Politique VIDEO.

Reims : les Régionales 2015 en cinq minutes et cinq questions (4/5) 27/11/2015 à 00:00, actualisé à 17:15 Vu 3272 fois Après Metz, Nancy et Mulhouse, notre émission "Régionales 2015" est à Reims. En cinq minutes et cinq questions pour mieux comprendre le scrutin des 6 et 13 décembre en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Jusqu’au premier tour, L’Est Républicain, Vosges Matin, Le Républicain Lorrain, L’Alsace et les DNA décryptent les enjeux de ces élections. Paul-Marie PERNET Tags Articles Associés Diaporama ENVIRONNEMENT Changement climatique : les images parlantes de la Nasa CLIMAT COP21 : le monde entier a rendez-vous à Paris INSOLITE PHOTOS. ANIMATIONS PHOTOS. EDUCATION PHOTOS.

COP21 PHOTOS. Art et Culture PHOTOS. Economie PHOTOS. Lus. Régionales 2015/Finistère : levée du préavis de grève à La Poste et déblocage des plis électoraux. Quimper, vendredi 27 novembre 2015, pour protester contre un projet de réorganisation à La Poste de Quimper, les syndicats SUD et CGT avaient déposé un préavis de grève à compter du mardi 1er décembre pour la distribution des plis électoraux des élections régionales sur l’ensemble du Finistère. Après négociations, le préavis de grève a été levé. Pour les électeurs et électrices qui souhaiteraient néanmoins consulter les professions de foi des candidats et imprimer des bulletins de vote, la Préfecture du Finistère avait informé dès le 12 novembre que les professions de foi et bulletins des candidats étaient en ligne sur son site.

Sur le même thème Sénatoriales en Finistère: l’archétype d’un profond mal démocratique 3 octobre 2014 Dans "Communiqués de presse" Régionales 2015 : Bretagne Réunie appelle à voter "Réunification" 3 novembre 2015 Dans "Actu / Info" Départementales Quimper 2 : Victoire à la Pyrrhus et triomphalisme appuyé. Élections régionales : Hélène Giral dans notre village - 28/11/2015 - ladepeche.fr. Mardi 24 novembre, le maire Alain Rouquet, accompagné de deux de ses adjoints, Gilbert Peyre et Magali Frechengues, a reçu les candidats de la liste audoise du Parti socialiste aux prochaines élections régionales des 6 et 13 décembre, conduite par Hélène Giral. Plusieurs de ses colistiers étaient présents : Sébastien Pla, Christine Pujol, Philippe Andrieu, Sophie Calmon-Courrière, Gérard Barthez, Géraldine Gay, Nathalie Granjean, Christophe Chaluleau ainsi qu'André Viola, président du conseil départemental en sa qualité de conseiller général du canton.

Ce fut l'occasion pour les élus municipaux de faire le tour de certains des investissements majeurs de ces dernières années pour lesquels la région Languedoc-Roussillon a été un des principaux partenaires financiers : rénovation de l'éclairage public du centre du village, création d'une voirie urbaine chemin de Montillac, médiathèque en cours de construction. Élections régionales 2015 en Auvergne-Rhône-Alpes : le coût du nouveau siège rhônalpin fustigé par la droite. Par Frédéric Perruche , Julien Absalon La question des frais de l'équipe de l'actuel président du conseil régional de Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne (PS), a été au centre de la campagne pour les élections régionales (6 et 13 décembre) de la future grande région Auvergne-Rhône-Alpes.

La droite y est d'ailleurs légèrement donnée favorite au premier tour, selon les derniers sondages. Laurent Wauquiez, tête de liste Les Républicains, ne mâche ainsi pas ses mots quand il évoque le "dépôt de bilan" du candidat socialiste mais aussi le coût du siège lyonnais de la région, inauguré il y a quatre ans. "Quelqu'un qui est dans une entreprise, qui commence un projet à 80 millions d'euros et qui finit avec un projet à 180 millions d'euros, il est viré", a lancé l'ancien ministre. Élections régionales 2015 : le FN et Les Républicains au coude-à-coude. À une semaine du scrutin du 6 décembre, Les Républicains et le Front National sont placés en tête du premier tour des élections régionales par un sondage Ifop publié par le Journal du Dimanche.

Les deux partis récoltent chacun 28% des intentions de vote, loin devant le Parti socialiste (22%). "A gauche, il n'y a pas d'effet électoral post-attentat", souligne le JDD. Dynamiques différentes, la France se "droitise" Selon ce sondage, les listes LR/UDI/MODEM obtiendraient 28% des voix, en perte de 3% par rapport au précédent sondage, effectué avant les attentats du 13 novembre. Les listes PS/Radicaux de gauche obtiendraient 22% des votes tandis que l'ensemble Front de Gauche/Europe Ecologie-Les Verts (EELV)/Nouvelle Donne serait à 12% suivi des Divers gauche (2%) et de l'extrême gauche (1%). Selon le directeur-général adjoint de l'Ifop, l'enquête "confirme la droitisation du pays" : le total de la 'non-gauche' atteint en effet 61%", ajoute le JDD.

INTERVIEW VIDÉO - Régionales Paca - Marion Maréchal Le Pen : "Si le FN ne réussit pas..." Dans quelques jours se profile le premier tour des élections régionales. A cette occasion, metronews part lui aussi en campagne et réalise une série d'interviews de candidats. Première en piste, Marion Maréchal Le Pen, chef de file du FN pour la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

La benjamine de l'Assemblée nationale, 25 ans, emmène le parti de son grand-père et de sa tante pour faire face, notamment, à Christian Estrosi (Les Républicains) et Christophe Castaner (Parti socialiste). Face à ses deux challengers, Marion Maréchal Le Pen a pour l'instant plusieurs longueurs d'avance, puisqu'elle recueillerait, selon notre dernier sondage, 40% des voix, contre 30% pour son premier suiveur. EN SAVOIR + >> En région Paca, le FN creuse l'écart Metronews lui a posé six questions. Pour les réponses, c'est juste ici : ► Son âge, son expérience ► Le planning familial privé de subventions ? ► Sa position sur la gratuité de l'avortement. Message de Pierre LAURENT - Elections régionales 2015. Elections régionales : après les attentats, le FN passe en tête des intentions de vote au premier tour. Par Kocila Makdeche Mis à jour le , publié le Le Front national sera-t-il le premier parti de France au soir du premier tour des élections régionales, le 6 décembre ?

Les listes frontistes recueillent désormais 30% des intentions de vote, devant celles menées par Les Républicains, l'UDI et le MoDem (29%) et celles du PS et du PRG (22%), selon un sondage Ipsos-Sopra Steria, réalisé pour France 3 et diffusé le vendredi 27 novembre. Depuis la dernière enquête, publiée sur francetv info le 6 novembre et donc réalisée avant les attentats, le FN fait un bond de quatre points, alors que les listes LR-UDI-MoDem reculent de trois points.

Si 33% des sondés affirment que leur vote peut encore changer d'ici au 6 décembre, les électeurs du Front national sont les plus sûrs de leur décision : 80% d'entre eux affirment en effet que leur choix est définitif. Au second tour, êtes-vous favorable à une fusion des listes de gauche et de droite pour faire barrage au Front national en cas de triangulaire ?

Elections régionales 2015 : le JT de campagne du jeudi 26 novembre - France 3 Bourgogne. Le 1er tour des élections régionales aura lieu le 6 décembre 2015. F3 Bourgogne vous propose un "journal de campagne" diffusé dans le JT de 19h, du lundi au vendredi. Aujourd’hui, gros plan sur la liste "Lutte Ouvrière" et retour sur la visite de F.Fillon en soutien à F.Sauvadet dans l'Yonne. F.L.Publié le 27/11/2015 | 15:16, mis à jour le 27/11/2015 | 15:16 © FTV Le journal de campagne du 26 novembre est animé par Eric Sicaud Au programme Présenté par Eric Sicaud, le Journal de Campagne du jeudi 26 novembre propose :La présentation de la liste de "Lutte Ouvrière", dont la porte-parole est Nathalie Arthaud, menée en Bourgogne-Franche-Comté par Claire Rocher.Un gros plan sur la visite de François Fillon (LR), ancien premier ministre et député de Paris, qui poursuit sa tournée de soutien aux têtes de liste, en soutien à Auxerre à François Sauvadet (UDI) pour sa liste d'union LR-UDI.Un point sur l'activité des réseaux sociaux Le journal de campagne du jeudi 26 novembre.

Le scrutin aura lieu les 6 et 13 décembre 2015 : Tout ce qu'il faut savoir sur les élections régionales. Le premier tour des élections régionales aura lieu le dimanche 6 décembre prochain. Qui peut voter ? Comment se déroulera le scrutin ? Imaz Press récapitule ce qu'il faut savoir sur ces élections. • Ce dimanche 6 et 13 décembre, 630 572 électeurs de La Réunion sont appelés aux urnes.

Depuis lundi, la campagne électorale est officiellement lancée et les affiches des candidats s'étalent désormais dans les rues, sur les panneaux, parfois même sur le mobilier urbain. . • A La Réunion 12 listes sont en concurrence pour placer leurs poulains sur les 45 sièges de conseillers de la Région (les listes sont composées de 47 noms mai seuls 45 sièges sont à pouroir)

. • Pour se maintenir au second tour, une liste doit obtenir 10% des voix au premier tour. . • La lsite qui arrivera en tête du econd tour de cce scrutin proportionnel remportera 25% de sièges supplémentaires, comme l'explique le site du Ministère de l'Intérieur, dans une page dédiée aux élections régionales 2015.

Www.ipreunion.com. Régionales. Candidats.com - Elections régionales 2015. Pas de campagne sans réseaux sociaux ! Sur Facebook, Twitter ou Instagram, les candidats et leurs militants sont partout. L'enjeu : toucher les jeunes et les indécis. Et s'amuser un peu, aussi. Des militants forcément « motivés » racontent l'accueil toujours « chaleureux » de chalands inévitablement « sympathiques » du marché de Quimper, Auray ou Lamballe. Des supporters engagés assènent leurs certitudes en 140 signes et disqualifient quiconque oserait n'avoir pas les mêmes...

Bienvenue sur Facebook et Twitter, épicentres de la webcampagne instantanée des régionales. Plus question désormais d'y échapper. Alors bien sûr, ça ne remplace pas tractages et affiches, ça les complète. . « Cette liberté bouscule tout le monde » « C'est un espace de liberté, et cette liberté bouscule tout le monde, nous compris, note Stéphane de Sallier, en charge de la campagne de Marc Le Fur. Un bon « clash », comme on dit en bon français 2.0, peut, en revanche, attirer le chaland.

Le risque des « dérapages » Régionales 2015. Intentions de vote : la droite fait toujours la course en tête. Un peu plus d’un mois après la précédente enquête de l’Institut BVA, le contexte sécuritaire post-attentats rebat les cartes électorales. Les 6 et 13 décembre prochains, les électeurs seront appelés à élire leurs nouveaux conseillers régionaux. Ce scrutin à deux tours se déroulera dans le cadre des nouvelles régions telles qu’elles ont été définies l’an passé. Le sondage de l’Institut BVA pour la Presse quotidienne régionale annonce des triangulaires compliquées : seules 4 régions semblent aujourd’hui à portée des listes d’union de la droite contre 3 pour les listes de gauche, 2 pour le Front national alors que l’issue apparait grandement incertaine dans 3 régions.

Décryptages et analyses dans « Le Maine Libre » de ce dimanche. A télécharger sur ordinateur, smartphone et tablette. Intentions de vote dans la région L'intérêt porté aux élections régionales Résultats en France en fonction des intentions de vote A noter : 913 personnes ont été interrogées en Pays de la Loire. Sondage : le FN enregistre une forte poussée aux régionales. L'institut BVA a mené pour la presse quotidienne régionale une enquête dans les 12 régions métropolitaines.

Le FN serait en mesure de remporter plusieurs régions sans que la mobilisation citoyenne attendue ne se produise réellement. À juste une semaine des élections régionales, rien ne semble encore joué. Au vu des douze sondages réalisés par BVA pour la presse quotidienne régionale, dans les douze régions métropolitaines. Les cartes ont été rebattues après les attentats qui ont ensanglanté Paris le 13 novembre. Une nouvelle donne essentiellement due à la poussée du Front national dans toutes les régions.

Aucune ne fait même exception à la règle avec même des pics au premier tour dans les Pays de la Loire avec +7 points, 6 en Paca et Bourgogne-Franche-Comté et Nord-Pas-de-Calais-Picardie, 5,5 en Auvergne-Rhône-Alpes et en Paca, et même 4 points en Bretagne, une région pourtant traditionnellement peu favorable au FN. Au second tour, les progressions sont aussi impressionnantes. Régionales 2015: Le Front national emporterait au moins deux régions. REGIONALES Sauf retrait de la gauche, le parti d'extrême-droite est donné net gagnant en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en Paca, selon un sondage... 20 Minutes avec AFP A une semaine du premier tour des élections régionales, le Front national enregistre une forte poussée dans plusieurs régions après les attentats du 13 novembre.

Sauf retrait de la gauche, le parti d'extrême-droite est donné net gagnant en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en Provence-Alpes-Côte d'Azur, selon un sondage BVA pour la presse régionale publié dimanche. >> A lire aussi: Un maire qui refuse d'organiser les élections rappelé à l'ordre par le préfet La droite n'est plus donnée gagnante que dans quatre régions (Ile-de-France, Centre-Val-de-Loire, Pays-de-la-Loire, Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine), contre sept lors de la précédent enquête fin octobre, selon l'institut.

>> A lire aussi: Le Front national vire en tête au premier tour des élections Enquête réalisée sur internet du 17 au 23 novembre. Régionales. Le Drian conserve l'avantage [Sondage] - Elections régionales 2015. Selon notre sondage, l'écart se réduit, mais Jean-Yves Le Drian reste le favori des régionales. Le FN est en progression. À une semaine du premier tour des élections régionales, la liste du socialiste Jean-Yves Le Drian conserve une confortable avance, même si l'écart avec celle de Marc Le Fur, qui mène la liste Les Républicains-UDI-MoDem, se réduit quelque peu. Selon notre sondage BVA, la première l'emporterait, au second tour, avec 42 % des voix, contre 35 % pour la seconde. Un écart de sept points, alors qu'il y a un mois, il était de dix points. Les deux candidats perdent du terrain par rapport au précédent sondage, mais Jean-Yves Le Drian (moins quatre points) plus que Marc Le Fur (moins un point).

Difficulté à rassembler Pourtant, curieusement, Jean-Yves Le Drian gagne trois points au premier tour. Forte poussée du FN L'autre enseignement majeur de cette enquête, c'est incontestablement la nette poussée du Front national. Troadec en perte de vitesse En complément. Élections régionales : les sondages confirment la percée du FN. Régionales 2015 : ce que disent les sondages à une semaine du premier tour. Le Front national plus que jamais en vogue à une semaine du premier tour des régionales. Selon une vague de sondages BVA pour la presse régionale publiée ce dimanche, le parti d'extrême droite semble sur le point de réaliser des scores inédits dans toute la France, avec une poussée notable et de multiples triangulaires à prévoir à la suite des attentats du 13 novembre 2015.

Le mouvement d'extrême droite progresse de 3 à 6 points au second tour selon les régions. D'autres études confirment les tendances publiées ce dimanche par BVA. A l'instar du sondage Ifop-JDD paru ce week-end, qui montre FN et droite au même niveau lors du premier tour (28%), le 6 décembre, loin devant la gauche. Faisons le point. ► Au moins deux régions pourraient passer au FN La tendance était connue avant le 13 novembre, mais elle se confirme particulièrement. Dans le Nord, Marine Le Pen recueillerait 44% des intentions de vote au second tour, devant Xavier Bertrand (LR, 30%) et Pierre de Saintignon (PS, 26%). Elections régionales 2015 : pourquoi « La Voix du Nord » s’engage contre Marine Le Pen.