background preloader

Madame Bovary

Facebook Twitter

Réécriture- film

Edition génétique des manuscrits de Madame Bovary : le procès. L’année 1857 est restée célèbre dans les annales des procès intentés à la littérature : à quelques mois d’intervalle, Flaubert et Baudelaire comparaissent devant la sixième chambre du tribunal correctionnel de la Seine, sous le chef d’inculpation d’outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes mœurs, et en face du même procureur impérial, Ernest Pinard.

Edition génétique des manuscrits de Madame Bovary : le procès

Madame Bovary est acquitté et Les Fleurs du mal condamné, mais dans les deux jugements se retrouvent identiquement le blâme pour excès de réalisme. Pendant la rédaction de son roman, Flaubert mesure l’effet social de son œuvre : il est très conscient d’écrire un livre qui scandalisera une partie de son public. Mmebovlyon. I. Le rêve d'Emma. Le Moine des Chartreux. CollectionLe Moine des ChartreuxGustave FlaubertConard1910ParisCLe Moine des ChartreuxGustave_Flaubert_-_Œuvres_de_jeunesse,_I.djvuGustave_Flaubert_-_Œuvres_de_jeunesse,_I.djvu/127-30 Il y avait déjà huit jours que les caveaux de la Grande-Chartreuse avaient retenti du chant des morts, à l’enterrement du prieur, lorsque le Frère Bernardo, couché dans sa cellule, se rappela toute cette scène de deuil, et les plus petites circonstances de cette triste journée vinrent se représenter à sa mémoire, fraîches et récentes encore.

Le Moine des Chartreux

II voyait de là sa longue robe, sa ceinture de corde, sa barbe blanche, sa couche de marbre et ses mains posées en croix sur sa poitrine ; à cette pensée il s’arrêta. Il alla à sa fenêtre pour voir si le charme d’une nuit tranquille, si le silence de la nature endormie n’inspireraient pas à son âme plus de repos que la prière ou la vue d’un christ. Non ! Cours de Français - « Madame Bovary », Gustave Flaubert : Lecture méthodique 2 - Le bal à la Vaubyessard.

La description se fait au travers des yeux d’Emma, il s’agit d’une focalisation interne.

Cours de Français - « Madame Bovary », Gustave Flaubert : Lecture méthodique 2 - Le bal à la Vaubyessard

Le lecteur découvre au fur et à mesure ses moindres pensées et les moindres détails observés (hypotypose). Ce choix d’une focalisation interne met en évidence la naïveté de l’héroïne, qui se retrouve dans un monde mystérieux et magique dont elle ne connaît personne : « un cavalier » ; « une jeune femme » ; « un tout jeune homme ». Ses sens sont en éveil : vue, ouïe, goût (« écoutait » ; « conversation » ; « aperçut » ; « mangeait »). Tout est encore mieux que ce qu’elle aurait pu imaginer : • les hommes et leurs habits sont « mieux faits », « plus souples », « plus fines », les superlatifs s’enchaînent ; • ils semblent faire partie de la même famille, les hommes âgés ne sont pas touchés par la vieillesse (« ceux qui commençaient à vieillir avaient l’air jeunes »), les jeunes sont déjà mûrs.

II. L'ironie de Flaubert.

Le procés

Bal de la Vaubyessard. Édition des manuscrits de Madame Bovary de Flaubert. Deuxième partie Chapitre 1 46 - Description d'Yonville 47 - L'auberge du Lion d'or 48 - Présentation de Homais 49 - Binet - Léon 50 - Le curé 51 - Arrivée de l'Hirondelle.

Édition des manuscrits de Madame Bovary de Flaubert

Gustave Flaubert - Textes de jeunesse I - texte intégral. C’était par une folle nuit d’Italie au mois d’août, à Florence.

Gustave Flaubert - Textes de jeunesse I - texte intégral

Le palais ducal était illuminé, le peuple dansait sur les places publiques. Partout c’était des danses, des rires et du bruit. Pourtant la peste avait exercé ses ravages sur Florence et avait décimé ses habitants. Au palais aussi c’était des danses, des rires et du bruit mais non de joie. Car la peste là aussi avait fait ses ravages dans le cœur d’un homme, l’avait comprimé et l’avait endurci mais une autre peste que la contagion. Or c’était Cosme de Médicis qui donnait toutes [ces] réjouissances publiques parce que son fils chéri François de Médicis était nommé Cardinal. Madame Bovary, de Flaubert : Analyse et Résumé (2/3) Analyse et résumé : Madame Bovary, de Gustave Flaubert (2/3) Seconde partie : Analyse et psychologie du personnage d’Emma Bovary (Suite de la Première partie : Biographie et psychologie des personnages de Madame Bovary) Madame Bovary, l’immortelle Mme Bovary, aussi immortelle que l’immortel Homais, est le plus complet portrait de femme de toute la littérature, y compris Shakespeare, y compris Balzac.

Madame Bovary, de Flaubert : Analyse et Résumé (2/3)

Pour elle Gustave Flaubert ne s’est pas contenté de nous suggérer sa biographie ; il a fait sa biographie tout entière, minutieusement, patiemment, année par année, quelquefois jour par jour, avec le sentiment et l’intelligence à la fois de l’évolution nécessaire d’un caractère et de tous les changements successifs qui doivent arriver dans son état, et du dénouement qui doit s’en suivre. C’est la vie entière d’une âme qui se déroule sous nos yeux, avec la logique immanente qui préside aux démarches d’une âme humaine. Madame Bovary, de Flaubert : Analyse et Résumé (1/3) Analyse et résumé : Madame Bovary, de Gustave Flaubert (1/3) Première partie : Biographie et psychologie des personnages de Madame Bovary Gustave Flaubert prétendait, quand il était réaliste, l’être absolument, sans mélange et sans diversion, et il s’imposait cette loi.

Madame Bovary, de Flaubert : Analyse et Résumé (1/3)

Or cela était absolument nouveau en France. Madame Bovary, de Flaubert : Analyse et Résumé (3/3) Analyse et résumé : Madame Bovary, de Gustave Flaubert (3/3) Troisième partie : Structure du roman Madame Bovary (Suite de la Deuxième partie : Analyse et psychologie du personnage d’Emma Bovary) La composition de Madame Bovary (lire le résumé court) de Gustave Flaubert est une merveille.

Madame Bovary, de Flaubert : Analyse et Résumé (3/3)

L’auteur a trouvé le moyen de nous faire vivre de la vie d’une petite ville sans que les mille tableaux où il nous la montre empiétassent jamais sur le personnage principal et en détournassent notre attention. Emma occupe toujours le centre du tableau, et nous ne cessons jamais de la voir et de la sentir présente, même quand on nous entretient de Tuvache ou de Binet. L’esprit général du livre est d’un écrivain consciencieux, sévère et hautain. Et enfin, à un autre point de vue, ce livre est un acte de réaction ardente contre le romantisme.

L’intention n’est pas douteuse. Quant à la moralité de l’œuvre, je n’en dirai rien du tout. Madame Bovary. Élodie Gaden (février 2006) Pour aborder Madame Bovary, nous avons choisi de commencer par choisir des passages particulièrement intéressants sur le plan du style, qui permettent d'avoir une première approche de l'oeuvre de Flaubert.

Madame Bovary

On peut commencer par une citation qui pourrait à elle seule résumer l'atmosphère du roman et les questions qu'il soulève : il s'agit d'un dialogue entre Emma et Léon à propos de la littérature et plus particulièrement des romans : -- On ne songe à rien, continuait-il, les heures passent. On se promène immobile dans des pays que l'on croit voir, et votre pensée, s'enlaçant à la fiction, se joue dans les détails ou poursuit le contour des aventures. Elle se mêle aux personnages ; il semble que c'est vous qui palpitez sous leurs costumes. -- C'est vrai !

Première présentation de CharlesSon père, M.