background preloader

Freud

Facebook Twitter

SIGMUND FREUD. CONFÉRENCES D'INTRODUCTION A LA PSYCHANALYSE (S.

SIGMUND FREUD

Freud) Écrit par : Jacques LE RIDER Les Conférences ou Leçons d'introduction à la psychanalyse constituent la mise en forme de deux cycles de cours présentés par Sigmund Freud à l'université de Vienne pendant les semestres d'hiver 1915-1916 et 1916-1917. Cette activité d'enseignement de Freud n'a rien d'exceptionnel : depuis son habilitation en neuropathologie obte… Lire la suite L'HOMME MOÏSE ET LA RELIGION MONOTHÉISTE, livre de Sigmund Freud Écrit par : Brigitte LEMÉRER Cet ouvrage de Sigmund Freud fut publié en 1939 simultanément en allemand à Amsterdam sous le titre Der Mann Moses und die monotheistische Religion.

L'INTERPRÉTATION DES RÊVES, livre de Sigmund Freud Écrit par : Alain VANIER Sigmund Freud (1856-1938) emploie pour la première fois le terme de psychanalyse en 1896. Biographie de Sigmund Freud, père de la psychanalyse, auteur de "L'avenir d'une illusion" et de la théorie de la sexualité; citations, bibliographie. "Le peuple [hébraïque] qui parvint à une telle concentration des propriétés divines ne fut pas peu fier de ce progrès.

Biographie de Sigmund Freud, père de la psychanalyse, auteur de "L'avenir d'une illusion" et de la théorie de la sexualité; citations, bibliographie

Il avait dégagé le noyau paternel qui était de tout temps dissimulé derrière chaque figure de dieu ; au fond, c’était un retour aux débuts historiques de l’idée de Dieu. Dès lors, Dieu était un être unique, les relations à lui pouvaient recouvrer l’intimité du rapport de l’enfant au père. Cependant, si l’on avait fait tant pour le père, c’est qu’on voulait être récompensé en retour, être pour le moins l’unique enfant à être aimé, le peuple élu. Beaucoup plus tard, la pieuse Amérique élève la prétention d’être «God’s own country» [la propre patrie de Dieu] et, pour l’une de ses formes sous lesquelles les hommes vénèrent la divinité, ce ne manque pas d’être exact. " (Sigmund Freud / 1856-1939/ L'avenir d'une illusion) "Elles [les doctrines religieuses] sont toutes des illusions, indémontrables, nul ne saurait être contraint de les tenir pour vraies, d’y croire. SIGMUND FREUD (1856-1939) Sigmund Freud. A cette époque, le neurologue soigne ses patients en ayant recours à l'électrothérapie et à l'hypnose, mais abandonne rapidement cette voie, aux résultats spectaculaires mais peu durables.

Sigmund Freud

En 1895, il publie, avec son ami, Joseph Breuer, médecin et physiologiste autrichien, Etudes sur l’hystérie. L'ouvrage rassemble les cas traités par les deux médecins depuis 1893, dont celui d'Anna O. Une femme supposée hystérique, patiente de Joseph Breuer, qui la considère comme l'exemple type d'un nouveau type de cure, qu'il nomme cathartique. Le principe : faire raconter au patient, placé sous hypnose, des événements traumatiques et enfouis de son passé et l'en libérer par l'expression de cette parole.

Naissance de la psychanalyse Freud passe de longues heures à étudier ce cas. Dès lors, Freud développe sa théorie du conscient, du pré-conscient et de l’inconscient. Il y décrit pour la première fois le concept d’association libre, l’un des principes fondamentaux de la psychanalyse. - Psychanalyse et Hypnose - BIOGRAPHIE SOMMAIRE DE Sigmund Freud. De Sigmund Freud L’histoire de la psychanalyse est indissociable de la personnalité exceptionnelle de son créateur le médecin viennois Sigmund Freud qui a considérablement marqué son époque.

- Psychanalyse et Hypnose - BIOGRAPHIE SOMMAIRE DE Sigmund Freud

Le créateur et le théoricien de la psychanalyse dispose de la particularité des grands hommes qui est d’être aimé comme un père par les uns et détesté par d’autres. Médecin neurologue et écrivain, ses œuvres ont aujourd’hui une grande influence en médecine, en psychologie, en philosophie ainsi que dans tous les domaines des sciences humaines et sociales. Par ailleurs, il a formé de nombreux psychanalystes qui se sont organisés par la suite en associations professionnelles pays par pays. Né en 1856, Sigmund Freud, après avoir terminé ses études de médecine s’est intéressé à la recherche notamment dans le domaine de la neurologie au cours d’un séjour à Paris. Fuyant les persécutions Nazies, Sigmund Freud âgé s’exila à Londres.